Contenu | Menu | Recherche

L'appel de tout lu

Prologue

.

Références

  • Gamme : Shadows Of Esteren / Ombres d'Esteren (Les)
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Agate Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 2011
  • EAN/ISBN : 978-2-919256-03-7
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 80 pages, sous-titré Livre 0.

Description

Après une page de crédits et la table des matières, l'Avant-propos (2 pages) présente l'univers du jeu en quelques mots, son ambiance et le contenu de l'ouvrage. La description des autres éléments de la gamme, ouvrages comme autres médias, termine cette introduction.

Le premier chapitre, Origines (28 pages), commence par une introduction rappelant en quelques pages l'ambiance médiévale-horrifique, la péninsule de Tri-Kazel et ses trois royaumes, le Continent, la magie et la science, etc. Suit un résumé du système de jeu sur 6 pages. Le chapitre se termine sur six pré-tirés présentés sur deux pages chacun, dont une illustration pleine page.

Le second chapitre, Présages, contient trois scénarios indépendants mais pouvant être joués successivement. Les deux premiers scénarios proposent quelques morceaux musicaux pouvant accompagner certaines scènes, et tous trois permettent de découvrir un aspect particulier de l'univers des Ombres d’Esteren.

Le premier, Loch Varn (22 pages), précédemment paru dans le magazine JDR Mag, emmène les personnages à travers une série d'épisodes déroutants : pourchassés dans un lieu inquiétant, ne comprenant pas très bien comment ils sont arrivés là, les personnages doivent retrouver leur mémoire, reconstituer le fil des événements pour prendre les bonnes décisions, si tant est qu'il y en ait. Dans tous les cas, les personnages auront à vivre avec les conséquences de leurs choix.

Le second scénario, Poison (14 pages), est une enquête dans un autre val, celui de Melwan, dont les habitants semblent victimes d'un empoisonnement. Après avoir creusé et écarté quelques fausses pistes, les personnages finissent par trouver la véritable origine du mal.

Enfin, Automne rouge (10 pages) est une autre enquête, cette fois-ci autour d'un meurtre et d'une disparition, l'un des personnages étant le principal suspect. Mais est-il vraiment innocent ? À lui de le découvrir.

Cette fiche a été rédigée le 3 décembre 2011.  Dernière mise à jour le 28 mars 2013.

Critiques

Orchal  

Comme toujours, les ouvrages de la gamme Esteren sont d'une qualité presque irréprochable. Des dessins soignés, une narration impeccable et surtout très digeste et agréable à lire.

Ici , il ne s'agit pas vraiment d'une complète nouveauté, une bonne partie du volume étant composé de scénarios officiels parûs dans des magazines (qui sont très vite devenus difficiles à trouver d'ailleurs). Néanmoins les nouveautés valent le détour et l'équipe de développement ne s'est pas contentée d'un bête copié/collé. L'ancien côtoie le nouveau avec brio, revu et corrigé.

Comme le reste de la gamme , Prologue est un plaisir à lire. Les illustrations sont de toute beauté. Seules quelques rares coquilles de texte pourraient faire grogner, mais pour un seul défaut aussi mineur, je ne peux décemment pas mettre autre chose qu'un 5.

Critique écrite en décembre 2011.

batronoban  

La forme

Ben c'est beau. Papier glacé, tout en couleurs, plein de zolis dessins de personnages et de paysages gothiques, ça nous met direct dans l'ambiance, une vraie petite perle. Moins de 10 euros le livre en plus, rapport qualité-prix top notch.

Le contenu

L'objectif de l'ouvrage est avant tout d'initier les nouveaux joueurs et d'offrir un aperçu de l'ambiance, des règles, et de l'univers à tous, pour pas cher. C'est réussi. Il y a trois gros scénarios dont un bien ficelé, couillu (Loch Varn), et les deux autres nous font découvrir d'autres aspects mystérieux ou sordides de ce monde, même si vous les jouez pas, vous saurez immédiatement ce qu'est Esteren.

Le résumé des règles et les nombreux prétirés permettent de jouer au moins une mini-campagne sans rien d'autre (il manque les règles d'expérience et l'avancement des compétences, ainsi que les règles des pouvoirs) ; on regrettera quand même de ne pas avoir une ou deux pages de plus de background, mais je chipote, faut bien que les gens achètent le livre de base !

J'ai été franchement convaincu par le livre. Il donne envie, on peut jouer rapidement, c'est simple à expliquer et assimiler, les illustrations qui parcourent le livre valent mieux qu'un long discours pour présenter l'ambiance.

Le livre est en outre téléchargeable gratuitement sur le site officiel. Notez que deux des trois scénarios sont déjà parus dans deux magazines, dont l'un est aujourd'hui introuvable, donc la valeur est moindre si vous les possédez déjà. C'est pour cette raison que le livre n'aura pas la note maximale. Moins de contenu inédit, c'est mal.

Pour ceux qui ne connaissent pas Esteren, jetez-vous sur ce bouquin avant d'acheter (peut être) le livre de base, bien plus conséquent, et beaucoup plus cher ! Ce livre aura aussi une utilité pour les MJs qui possèdent le livre de base et qui souhaitent faire tester le jeu à un nouveau groupe.

Critique écrite en décembre 2011.

Arthan  

L'essentiel pour bien débuter.

Si vous hésitez à vous plonger complètement dans les Ombres d'Esteren en achetant le premier livre de la gamme, le Livre 0 est fait pour vous. Les règles allégées permettent d'appréhender le système rapidement.

Et les trois scénarios de ce prologue vous permettront de tester le jeu pendant plusieurs heures (soirées). Ces scénarios sont très bien écrits et plongent assez rapidement les personnages dans l'univers des Ombres. Ils permettent de s'immerger tout de suite.

J'ai personnellement testé ces scénars avec mes joueurs et j'ai été agréablement surpris de la qualité de ces scénarios. Nous n'avons joué que Poison et Automne Rouge pour l'instant, et mine de rien, ils connaissent déjà plutôt bien l'univers et le système de jeu. Ils me surprennent même parfois lorsqu'ils utilisent naturellement des termes en langue ancienne.

Plusieurs encarts permettent d'accentuer les aspects horrifiques, psychologiques ou surnaturels des scénarios par le biais de scènes optionnelles, au choix du meneur, selon l'ambiance qu'il souhaite développer.

Des pistes musicales sont également proposées pour appuyer davantage l'ambiance de jeu.

Bref, un must have pour tout groupe de joueurs / meneurs débutants.

Critique écrite en mai 2012.

Nicolas 'Lamespard' Pirez  

Compilation du kit d'initiation paru dans JdR mag plus d'an an auparavant, d'un scénario paru dans D6dent et d'un autre inédit, ce petit ouvrage est dans la droite ligne du livre de base : qualité d'illustration et d'écriture irréprochable. L'accent a été mis sur tout ce qui peut aider le MJ à préparer : des résumés de chaque scène en début de paragraphe, des encarts concernant la mise en scène de l'ambiance...

Je passe vite sur la partie kit d'initiation ; en soi, il est une bonne introduction à photocopier pour que les joueurs sachent où ils mettent les pieds.

Quant aux scénarios :

- Loch Varn est un bijou ! C'est par lui que j'ai invité mes joueurs à entrer dans Esteren, et ils ont été conquis ! Une narration distordue et complexe faite pour perdre les joueurs ; outre le côté original et attirant, c'est un artifice parfait pour éviter une introduction interminable. Car dès le début, vos joueurs forment un groupe par la force des choses. ils connaissent mal l'univers ? Leur personnage n'est pas encore bien défini ? Tant mieux, le scénario n'en est que meilleur et permet justement de pallier ces manques... Un superbe souvenir, aussi bien pour moi que pour mes joueurs.

- Poison est un scénario plus conventionnel dans sa structure mais où les portraits hauts en couleurs des PNJs sont autant de promesses de rencontres agréables à mettre en scène.

- Quant à Automne Rouge, c'est un scénario où l'ambiance prédomine et qui renoue en partie avec le principe de Loch Varn : perdre vos joueurs, faire en sorte qu'ils n'aient confiance en personne, pas même en eux. La paranoïa s'installe pour les PJs et la folie guette déjà...

 

Ainsi, c'est la campagne offcielle qui est lancée : les personnages semblent plantés, le décor est posé, le thème est lancé et l'ambiance est instaurée. Vivement la suite !

Critique écrite en juin 2012.

Ravachol  

Contrairement aux autres "critiques", je ne connaissais pas Esteren. J'ai acheté ce prologue pour découvrir un univers et un système de jeu sans sortir 40€ de livre de base. Et comme je suis allergique aux pdf, je salue l'initiative audacieuse de sortir ce "kit de démo" papier et payant. Bravo !

Disons le tout de suite, l'ouvrage est bon. Mais je voudrais soulever les deux défauts de l'exercice :
- il manque un glossaire. Ca peut sembler évident à ceux qui connaissent le jeu, mais avec juste le livre 0, on peut à la rigueur essayer de deviner ce qu'est un varigal ou un demothern, pour un ionnthern et bien d'autres, impossible.
- les règles de santés mentales sont vraiment trop courtes. Ok, c'est un kit démo avec des règles light, mais là, on explique les conséquence en terme de perte de santé mentale d'un echec à un test, et c'est tout. Comment se traduit cette perte au niveau du roleplay ? Comment récupere-t-on ces points ? Que se passe-t-il après 10 points de perdus ? Après 20 points ? Après 50 ? Aucune idée... Et pourtant, la santé mentale est utilisée dans les 3 scénars qui suivent.
Donc, plutôt que terminer par 2 pages de pub pour les autres bouquins, il aurait pu y avoir plus d'explications.

Maintenant, les bons points (heureusement bien plus nombreux que les mauvais) :
- Le bouquin est beau. C'est con à dire, mais c'est quand même bien d'avoir un livre couleur, avec un papier sympa.
- Les prétirés sont parfaits. Clairs, facile à prendre en main, et tout le monde devrait trouver chaussures à son pieds. En plus, ils s'insèrent sans problème dans les 3 scénarios (et heureusement).
- Le rapide survol du background et des règles suffit à se faire une idée générale assez précise de ce que peut être le jeu. Et suffisent à jouer les 3 scénars présentés.
- Quant aux 3 scénars, le choix est très judicieux. Ils présentent 3 facettes du jeu, trois ambiances et trois types d'intrigues différentes. Bref, on voit ce que le jeu a dans le ventre, et ça m'a l'air plutôt pas mal.

En résumé, si vous ne connaissez pas Esteren, ce prologue est assez bien bati. Et même si vous ne souhaitez pas y jouer une longue campagne, pour moins de 10€, vous avez 3 scénarios jouables pour changer un peu vos joueurs.

Critique écrite en février 2013.

trucmuche  

J’ai été très déçu à la lecture du livre de base des Ombres d’Esteren mais force est de constater que l’équipe de Forge Songe avec ce jeu est en train d’installer un nouveau standard de qualité (et de prix) en matière de jeu de rôle. Alors plutôt que de se fier aux critiques (dont la mienne qui ne reste que l’avis d’une seule personne), je ne saurais trop conseiller de jeter un œil à ce prologue pour vous faire une idée… Car je dois l’admettre, ce prologue est pour moi une référence.

En effet, autant j’ai trouvé la lecture du livre de base trop longue, autant la partie background est claire et concise.

Au niveau des règles, le prologue permet de bien percevoir les voies qui constituent un petit plus très sympathique. Telle que présentée, elles suffisent pour jouer.

Enfin, les 3 scénarios qui constituent le gros de l’ouvrage sont bien montés, les conseils nombreux permettent de moduler les ambiances afin d’obtenir le scénario le plus adapté à sa table.

Dans le détail, joueurs passez votre chemin !

  • Loch Varn, le plus gros scénario, commence in medias res avec des personnages perdus dans un complexe magientiste. On enchaine les pertes de mémoire, les périodes de temps dans le désordre jusqu’à démêler le vrai du faux. Vraiment plutôt pas mal avec de nombreux conseils de mise en scène.
  • Poison est un scénario d’enquête dans un autre val. Plus conventionnel, il reste selon moi le meilleur du triptyque. L’enquête permet de faire découvrir l’univers ou les PNJs et peut être développée à loisir.
  • Automne Rouge est une autre enquête jouant à nouveau sur la perte de mémoire et l’implication d’un PJ dans le passé de l’intrigue. Plus artificiel que les deux précédent, il n’en reste pas moins parfaitement jouable en l’état.

Des défauts ? Pas vraiment. J’avais critiqué le livre de base en disant que le jeu lorgne sur Warhammer, Final Fantasy et Princesse Mononoke et les 3 scénarios, de bonne facture, m’ont fait penser à une mini campagne Warhammer où la malpierre aurait été remplacée par une pierre ambrée. Directement transposables et à mon sens pas vraiment spécifiques d’Esteren mais (encore une fois) très sympas quand même. Donc un sans-faute.

Pour conclure, je dirais que comme mes prédécesseurs, je salue l'initiative audacieuse de sortir ce « kit de démo » papier et payant alors qu’il est téléchargeable gratuitement sur le site officiel. Papier (que je conseille) ou payant, jetez-vous sur ce kit de démo pour vous faire une idée de l’univers et du jeu car qu’on aime ou pas, je pense que Forge songe impose aux autres éditeurs francophone un nouveau standard de comparaison.

Critique écrite en décembre 2013.

La loutre  

Un ouvrage magnifiquement illustré une fois de plus, expliquant de manière concise mais néanmoins efficace, le système des ombres. En plus il est gratuit....

Voila c'était pour les points positifs.... passons au restant.

Sur les scénarios tout d'abord : j'en ai joué un que j'ai aussi lu par après ... Poison et par la suite j'en ai lu un autre ... Loch Varn
Que dire sinon que c'est hyper linéaire et très artificiel. la personne qui a écrit ça a un talent pour écrire des histoires parfaitement ficelées, mais pas des scénarios de jeux de rôle laissant de la liberté aux joueurs. Le problème est que si on fait jouer ces aventures à 3 groupes de PJ, ces derniers raconteront à peu près la même histoire. Car c'est de cela qu'il s'agit... c'est une histoire racontée. Les scénarios ne sont pas du tout horrifiques car rien ne va dans ce sens, au mieux on peut dire que c'est mystérieux. En effet ce monde est mystérieux, je le lui accorde. De là à parler d'horrifique je trouve cela à la limite mensonger, je ne peux que renvoyer les auteurs relire les scénarios du livre de base de Cthulhu.

De plus la plupart des contextes sont assez simplistes...un petit village avec peu de choses à faire et peu de pistes à explorer. Peut-on réellement parler d'enquête... je trouve personnellement que non, ce ne sont pas des scénarios d'enquête.

Les personnages ne sont pas super intéressants malgré les efforts des auteurs pour les rendre spéciaux. Exception notable pour l'apprenti magientiste qui est lui un personnage intéressant, comme le dit l'adage l'exception qui confirme la règle. Ah aussi forcer un personnage à avoir un frère juste pour sortir un scénette tire larme et verser dans le pathos me semble franchement limite.

Cependant merci pour ce livre peu convaincant, peu intéressant mais toutefois gratuit (note qu'à part pour les illustrations faire payer ça aurait été culotté).

Critique écrite en novembre 2014.

batronoban  

Prologue est un excellent recueil de scénarios, et surtout une excellente introduction à cet univers.

J'ai été enchanté à l'époque car en peu de pages on avait une sorte de démo prête à jouer : des prétirés et des scénarios bien ficelés. Certes on reste plus dans une ambiance mystérieuse que vers l'horreur comme le dit une autre critique, mais je trouve l'ambiance très bien rendue, et en jeu ça a bien marché. 

Les intrigues exploitent pas mal la psychologie des personnages, et c'est assez intéressant à mettre en scène si on prend le temps de la préparation. En fait ces scénarios demandent pas mal de relecture et de notes pour rendre ce que souhaitent les auteurs. Loch varn est par exemple remarquable par sa construction en flash-backs et alternance de périodes temporelles. Celui-ci m'a donné envie de jouer à Esteren, tout simplement.

On peut même se passer du livre de base grâce à ce livret : au final le livre de base donne surtout des règles et beaucoup de contexte et de rumeurs subjectives, et aucun scénario. Le background est sous entendu dans les scénarios, dans les illustrations et vous pouvez trouver tout le reste sur le net.

Voilà aussi l'intérêt de ce supplément : après le livre de base auquel il manque cruellement un bon gros scénario d'introduction, Prologue vient heureusement compléter le jeu de base.

Enfin ce livre est téléchargeable gratuitement aujourd'hui sur le net. Mais rien que pour sa beauté et son utilité, achetez-le les yeux fermés...

Critique écrite en juin 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques