Contenu | Menu | Recherche

A government is a body of people, usually notably ungoverned

Prime Runners

.

Références

  • Gamme : Shadowrun
  • Sous-gamme : Années 2053-2060
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : FASA Corporation
  • Langue : anglais
  • Date de publication : octobre 1994
  • EAN/ISBN : 1-55560-252-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 112 pages à couverture souple, dont 8 pages en quadrichromie.

Description

Cet ouvrage est destiné à la seconde édition de Shadowrun, mais si certains des personnages présentés n'ont plus leur place dans la timeline, il peut néanmoins facilement être adapté à une autre édition. Il se propose de décrire par le menu quelques 41 PNJ, certains célèbres, d'autres anonymes, pour peupler les lieux du Sixième Monde. Certains sont tirés d'autres suppléments ou de romans, et d'autres sont totalement inédits.

Après une page d'introduction et une page d'ambiance qui présentent le supplément, on entre dans le vif du sujet, avec les descriptions. Chaque personnage est détaillé sur au moins deux pages. On trouve ainsi pour chacun un portrait, son état civil, une biographie, des commentaires de runners, des idées de mise en scène, des secrets, et les principales statistiques et pièces d'équipement pertinentes. Les professions couvertes sont très variées, allant du runner au corporatiste en passant par la journaliste, mais toutes ont un lien avec les ombres.

En pages centrales, sept PNJ ont droit à une illustration couleur pleine page assortie d'une citation. D'autre part, les quatre dernières descriptions, un peu plus étoffées, concernent autant de criminels très recherchés : deux terroristes, un serial killer et un tueur à gages. Enfin les huit dernières pages décrivent un exemple de gang urbain, Wolfram's Gang, et ses trois membres les plus éminents.

Le supplément se conclut sur trois pages de règles, revenant sur les Indices de Menace, caractéristique typique des PNJ de Shadowrun, et sur leur utilisation.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 25 décembre 2012.

Critiques

Shaman Chat  

Oui, les enfants, je mets un 4. Cela dit je mets un 4 à presque toutes mes critiques sur Shadowrun... Et pourtant, hein, quand j'ai commencé à collectionner Shadowrun, je m'étais dit : A quoi bon un supplément avec des PNJ ? Mais voilà... Les PNJ sont pour la plupart excellents. Je sais bien que certains ne vont pas aimer les gros bills, mais hé... Il faut de tout pour faire un monde et moi je les aime bien les gros bills...

Presque tous constituent une mine de scénarios ou matière à intrigue. Il y a des bémols, bien sûr... Les caractéristiques ou cyberware sont parfois (souvent) mal faits. Des fâcheux pourraient hurler en lisant le super physad samouraï de la mort nommé Techdaire... Il manque des compétences sur un ou deux personnages (Michäël Sutherland, des romans de Gascoigne et Sargent, qui se balade avec un 14 en Informatique par exemple) mais des erratas ont été publiés à l'époque chez Fasa et doivent pouvoir encore se trouver quelque part.

Mais pourquoi faire l'enfant, hein ? Ce qui est important, avant les caractéristiques (deuxième édition), c'est le background des personnages. Petite mention spéciale à mes chouchous : un prêtre troll sur Chicago, un gros pourri français nommé d'après un champion de foot qu'il adore : Didier Deschamps, un chasseur de vampire pas ordinaire, un privé qui s'investit à fond, un champion d'échecs issu du milieu des gangs, etc.

Bref, vous aurez peut-être à revoir certaines caractéristiques mais pour rajouter une galerie de PNJ plutôt intéressants (quitte à en relocaliser certains) à votre Shadowrun, l'achat doit valoir le coup si vous pouvez vous le procurer d'occasion. Je sais que ca devrait normalement donner une note de 3 pour les bugs sur les caractéristiques / cyberware et calcul d'essence... Mais hé... On est toujours obligé de refaire un peu une fiche de perso pour l'adapter aux joueurs non ?

sk8bcn  

Dans le Casus, quand ils donnaient l'exemple du pire de la production Shadowrun, ils parlaient de ce catalogue Munchkin, Prime Runners. M'enfin, je collectionne, alors je l'ai acheté quand même et finalement lu.

Je m'attendais à lire la crème des PNJ de légende du jeu (comme Harlequin, Dodger, Leonardo) avec des stats sorties de nulle part mais non, pas du tout.

En fait, c'est pire, pire que tout. Je n'ai identifié que deux noms célèbres de la timeline (en tout cas que je connaisse): Martin de Vries et Hestaby.

Commençons par eux: traités par dessus la jambe, on ne parle pas de plotlines les concernant rendant les infos trop parcellaires et finalement, peu exploitables.

Les autres? C'est du niveau de la production de fan sur internet, mais celle qu'on zappe en ce disant "ben c'est nul ça".

On a la "meilleure journaliste au monde". Elle aime ça depuis toute petite. On a le meilleur fixer au monde. Il peut tout vous vendre. Je caricature mais leur background n'offre à mes yeux rien de plus profond que ça. Mettez lui une comp à 8 ou 9 et vous avez le tableau.

Ah si, on vous conseille des façons d'utiliser le PNJ. Exemple?

Elle, c'est la meilleur vendeuse de Talisman au monde. Elle a 8 ou 9 dans la compétence. Elle connait tout sur le sujet. Comment l'utiliser? Ben si vos joueurs cherchent des infos sur un artefact, tiens! Vu qu'elle sait tout. Sinon elle peut les engager pour aller chercher des composantes.

Ca vous semble déplorable, plat et ininspiré? Ca l'est. Il ne vous faudrait pas plus de 5 mins pour faire la même série de PNJ. Je suis ressorti avec l'horrible compte de ZERO inspi pour mes parties.

Bref, pour moi ce supplément fait parti du fond du trou de la production Runiennne et je vous le déconseille.

BEURK!

Critique écrite en novembre 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques