Contenu | Menu | Recherche

Restez sur vos gardes, ne faites confiance à personne, gardez vos dés à portée de main

Elsgoala

.

Références

  • Gamme : Seven Fortress
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Enterbrain
  • Langue : japonais
  • Date de publication : mai 2009
  • EAN/ISBN : 978-4-7577-4623-7
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 184 pages (dont 8 couleurs) à couverture souple.

Description

Ce supplément décrit le deuxième monde, Elsgoala. Il permet de jouer des personnages natifs de cet univers aussi bien dans ce monde que dans d’autres monde du multivers de Seven Fortress. Le thème de Elsgoala est "robot géant", mais dans un univers majoritairement médiéval fantastique. Les joueurs incarnent les pilotes de ces robots et doivent protéger leur monde de l’empire des machines, création des meimas.

Le dieu sombre a toujours considéré le monde dont il a la charge, Elsgoala, comme un centre d'élevage de guerriers destinés à lutter aux côtés des dieux lorsque les meimas se libèreront de leur prison. De fait, il a fourni aux habitants de nombreux secrets technologiques et les a poussé à se faire la guerre continuellement. Les plus courageux peuvent tenter de s’aventurer dans une tour qui perce le ciel, censée les mener jusqu’à leur dieu et au rang de guerrier divin. Régulièrement, le dieu sombre déclenche un cataclysme qui anéantit la quasi-totalité de la population afin d'éviter la stagnation.

L’arme ultime actuelle sont des robots géants, les koukis, qui peuvent être invoqués à volonté par leurs propriétaires. Ceux-ci, les fedahins, sont au sommet de l'échelle sociale. Des vaisseaux capables de voyager au travers du plan élémentaire ont aussi été créés et expédiés à la rescousse des autres mondes dans la guerre contre les meima. Récemment, un grand nombre de fedahins a été brusquement appelés par leur maitre pour lutter dans le royaume des dieux, ce qui a provoqué une brusque et inédite période de paix, faute de combattants.

Les fedahin restant luttent au cours de duels organisés sous le contrôle d’un ange pour prouver leur valeur. L’affaiblissement des forces armées d’Elsgoala fut une chance pour les meimas. Il ont prit le contrôle de toutes les créations mécaniques du puissant empire Pairidaeza, l’on anéanti et ont batti sur ses cendres l’empire des machines dont les hordes mécaniques se lancent continuellement a l’assaut des autres pays.

Explorer les ruines des civilisations précédentes, gagner de la gloire au cours de duels, passer l'épreuve de la tour, être impliqués dans les querelles entre les trois pays restant et résister à l’empire des machines seront les principales occupations des personnages dans le deuxième monde.

Le document s’ouvre sur 8 pages couleurs qui exposent des exemples de personnages typiques de ce monde. Après un manga qui narre l'arrivée d’un vaisseau d’Elsgoala à Lars Felia (6 pages) et une page d’introduction vient le premier chapitre, World section (24 pages). Il décrit Elsgoala et la place particulière des koukis et des fedahins dans la culture du second monde. Un total de 15 personnalités sont disponibles afin de servir de connexion. Un encadré d'une page sur l’armada Spand, la flottille de vaisseaux partis dans le plan élémentaire mais incapables de revenir à Elsgoala suite à la destruction de l’empire Pairidaeza, se trouve à la fin de la section.

Le chapitre suivant, Player section (90 pages), contient les informations pour créer un personnage natif d'Elsgoala et son robot, ainsi que les fiches de 8 personnages pré-tirés de .niveau 1. Les éléments disponibles sont cieux, sombre, terre, eau, feu, vent et vide. Il n’existe qu’une seule seeker class accessible aux personnages d'Esgoala: le koukishi ("pilote de kouki" bien que le nom peut se lire "chevalier d’acier"). Cependant, il existe au sein de cette classe 6 catégories qui modifient les scores de combats du personnage et lui donnent droit à des capacités spéciales spécifiques, en plus de celles communes à tous les koukishis. Les 6 catégories sont :

  • Kouki Kenshi ("Kouki Epeiste"), expert au corps a corps. En dépit de son nom, il peut manipuler d’autres armes que les épées.
  • Kouki Juushi ("Kouki Artilleur"), spécialiste des armes a distances.
  • Kouki Eishi ("Kouki Protecteur"), maitre en l’art de proteger ses compagnons.
  • Kouki Mashi ("Kouki Mage"), prodigue dans la manipulation de la magie.
  • Kouki Shoushi ("Kouki Stratège"), chef d’escouade qui gère l’aspect tactique des combats.
  • Kaari, des machines à l’aspect humain créées par l’empire Pairidaeza dont la révolte, suite à leur possession par les meimas, a causé la chute de l’empire. Expert des armes téléguidées, les kaari des joueurs sont libre de l’influence des meima.

Outre les règles des koukis et la description des différentes classes, le chapitre contient les catalogues d'équipements nécessaires aux personnages et à la création d’un kouki. Vingt robots pré-tirés sont également disponibles, ainsi qu’un encadré d’une page sur l’invocation et le pilotage de ces géants d’acier.

Le troisième chapitre, Game master section (16 pages), est réservé au meneur de jeu. Une première partie (9 pages) s’attarde tout d’abord sur la manière d’utiliser les données du supplément, que ce soit pour employer des personnages du deuxième monde à Lars Felia ou au contraire des personnages natifs d’autres mondes à Esgoala. Des conseils sur l’emploi des koukis dans des batailles les mêlant à des adversaires normaux ou une description des aventures typiques à Esgoala sont également présents. La seconde partie de la section est occupée par un bestiaire de 24 adversaires de niveau 1 à 10.

Le dernier chapitre, Scenario section (31 pages), dévoile 2 scénarios et la description du contexte de la seconde guerre des anciens dieux. Le premier scénario, kyojintachi no seiseki ("La ruine sainte des géants"), a pour scène Elsgoala. Il est prévu pour 3 à 5 fedahins de niveau 1 et une partie de 3 à 4 heures. Shirine, héritière de l’empire Pairidaeza, a découvert un document qui mentionne l’existence d’une ruine construite par les géants, la première race à avoir peuplé le monde, détruite lors de l’un des cataclysmes déclenché régulièrement par le dieu sombre. Cette ruine abriterait une arme jadis utilisée contre les meimas. La jeune fille engage les aventuriers pour qu’ils lui ramènent cette arme, espoir pour elle de libérer son pays de l’influence des meimas. Mais les fedahins ne sont pas les seuls à être interessés par la ruine.

Le second scenario, Daini sekai kara no shisha ("Les émissaires du deuxième monde"), prend place à Lars Felia, dans la région d’Arseil, et mélange des personnages de Lars Felia et d'Elsgoala. Il est concu pour 4 à 5 joueurs de niveau 1 et une partie de 5 à 6 heures. Le vaisseau de l’armada Spand qui faisait route vers Lars Felia vient d’atteindre sa destination, avec les personnages natifs du second monde à bord. Ils aident aussitôt l'armée du Roi Guide des Glaces à repousser une attaque des meimas. Ce dernier demande leur aide pour anéantir Dark Fort, un meimas titanesque qui engendre continuellement de nouveaux meimas, actuellement en mouvement vers la capitale d’Arseil. Malheureusement, au cours de la réunion, les personnages sont précipités par leurs ennemis dans un pseudo plan élémentaire. Les héros doivent trouver la sortie de ce dédale, où le temps obéit à des lois étranges, avant que Dark Fort n’atteigne la ville et ne la détruise.

Un index et une postface de Takeshi Kikuchi se trouvent à la fin de l’ouvrage. Une record sheet propre aux personnages d'Esgoala est placéze au dos du document tandis qu’une fiche de personnage dédiée aux héros du deuxième monde est imprimée au revers de la couverture détachable.

Cette fiche a été rédigée le 24 juin 2010.  Dernière mise à jour le 25 juin 2010.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.