Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, tout le jdr, rien que le jdr (levez la main droite et dites je le jure)

Noble Deceit

.

Références

  • Gamme : Savage Worlds
  • Sous-gamme : Savage Tales
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Great White Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : avril 2004
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 36 pages en couleurs (dont 1 de couverture, 1 de publicité, 3 de PJ prétirés, 4 de figurines papier à découper et 15 de sols à imprimer)

Description

Noble Deceit est le cinquième supplément de la série "Savage Tales". Il s'agit d'une compilation de trois mini-aventures médiévales fantastiques liées par une même intrigue générale et prévues pour 3 à 4 PJ de rang Novice. On y explore beaucoup de lieux étranges et à cette fin sont fournies 15 pages de sols en couleurs des lieux à explorer, ainsi que 4 pages de figurines papier (échelle 25 mm) à découper reprenant tous les PNJ, monstres et PJ prétirés. Selon la durée des parties, Noble Deceit peut occuper une ou deux sessions de jeu.

Les PJ prétirés proposés sont au nombre de six : Kardohan, mercenaire; Cadessa la pieuse, prêtresse de la Lumière Sainte; Severith le vif, voleur; Lariakor, apprentie de l'archi-mage Kalewyr; Sir Eryk Brightsteel, paladin de la Lumière Sainte et Neliweth, rôdeuse elfe de la forêt de Jendri. Une mini-fiche de personnage illustrée et en couleurs est disponible pour chacun.

Joueurs, n'allez pas plus loin.

Le fil rouge des trois mini-aventures de Noble Deceit est le vol de l'épée de Halimos, une relique attachée à l'histoire de la cité de Brinsburn, et le complot derrière ce méfait. Le cadre en est une cité médiévale classique et ses alentours.

La première mini-aventure s'intitule "The Sword of Halimos". L'épée du titre était celle du paladin Halimos, qui sauva la ville il y a des années en repoussant la menace d'un nécromancien et de son armée de morts vivants. A la demande du sénéchal de la ville, les PJ se lancent à la recherche de cette relique, volée aux moines qui la conservaient. La première moitié de l'aventure est une phase d'enquête : quatre pistes principales sont offertes aux PJ (le monastère, l'apothicaire, les bas fonds et la garde de la cité). De fil en aiguille, ceux-ci en arrivent aux égouts de la cité, où un gang de voleurs responsables du vol serait terré. La seconde moitié de l'aventure est l'exploration des égouts, où les PJ doivent affronter pièges, vermine et voleurs pour réussir dans leur mission.

"The Fallen Cathedral" est la deuxième mini-aventure proposée par Nobel Deceit. La relique volée a été retrouvée mais les soucis de la cité de Brinsburn sont loin d'être terminés. Le Duc Desmond, qui règne sur la cité, est persuadé que derrière le vol se cache le nécromancien Kalindroth, revenu d'entre les morts pour se venger de Brinsburn. Les PJ sont chargés par le sénéchal de mettre fin à la menace une bonne fois pour toutes. Kalindroth fut défait dans la cathédral de Brinsburn, endroit depuis laissé à l'abandon car présumé maudit. L'essentiel de cette mini-aventure en est l'exploration. Au cours de celle-ci, les PJ vont découvrir que la menace surnaturelle qui se cache dans les ruines de la cathédrale n'est en rien celle du nécromancien mais a tout de même des raisons d'en vouloir personnellement au Duc Desmond.

La troisième mini-aventure "The Mad Duke" clôt l'intrigue générale ouverte par le vol de l'épée de Halimos. La folie du Duc Desmond a été découverte mais celui-ci s'est réfugié dans les donjons de son château avec sa garde loyale en prenant en otage la fille du sénéchal. Celui-ci fait donc appel aux PJ à titre personnel. Ces derniers doivent descendre dans les profondeurs du château et affronter la garde d'élite du Duc ainsi que les créations mécaniques du gnome dérangé Skraakenar avant le face à face final avec le Duc fou.

A l'instar des autres produits de la gamme Savage Worlds, cette aventure est publiée sous le label "Great White Games".

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

2-Gun Bill  

Avertissement préalable : Noble Deceit, c'est du dungeoncrawl. Ca ne s'en cache pas et c'est dans cette optique que je lui attribue quatre dés car c'est, selon moi, du BON dungeoncrawl. Si ce type d'aventures ne vous intéresse pas, alors passez votre chemin, Noble Deceit n'est pas pour vous. Maintenant, si vous appréciez un "donj" bien fait, avec des figurines papier à l'appui et de beaux plans de sols qui illustrent les lieux étranges et dangereux explorés par les PJ, alors Noble Deceit devrait vous plaire.

Noble Deceit commence de façon on ne peut plus classique, pour ne pas dire ringarde : une relique a été volée et il est demandé aux PJ de la retrouver. Ce début n'est en fait que la première étape d'un complot qui vise à tromper les PJ (et surtout les joueurs!) sur la menace qui pèse sur la ville. La phase d'enquête est courte mais bien faite. il n'y a pas UNE piste indispensable et les PJ, selon les décision prises et le degré de subtilité de leur approche, pourront aboutir à la seconde phase de l'aventure, l'exploration des égouts, de manière différente. Les égouts sont courts mais bien faits. Je suis personnellement fan des égouts dans les scénarios de jdr, tous univers confondus. C'est un endroit que je trouve toujours hautement "cinématique" et il leur est ici bien rendu justice.

The Fallen Cathedral, la deuxième mini-aventure, est du même acabit. Cathédrale en ruines, cryptes hantées et combat final accompagné d'un coup de théâtre majeur en sont les points forts. Il s'agit à mon avis de celle des trois mini-aventures avec le plus fort potentiel d'ambiance parmi les trois proposées.

Enfin, l'acte final de l'histoire voit les PJ affronter celui qu'ils croyaient être le protecteur bienveillant de la région, dans des donjons plus classiques qui donneront fort à faire aux PJ.

Si Noble Deceit est pour moi une bonne aventure de dungeoncrawl, c'est parce que :
- La toile de fond est travaillée : l'histoire et le complot derrière le vol de la relique d'Halimos sont liées à l'histoire locale et à des haines familiales insoupçonnées;
- Les lieux explorés ont tous leur ambiance propre et bien définie. En outre, ils ne sont courts : chacune des mini-aventures propose entre quatre et sept "pièces". Pas de demi-douzaines de niveaux où les pièces vides ou semblables se répètent ad nauseum;
- Le support "papier", figurines et sols illustrés, donne un aspect vraiment ludique très sympathique aux trois mini-aventures.

En plus des figurines et sols papier, la facilité extrême d'adaptation de chacune des trois mini-aventures de Noble Deceit à n'importe quel univers médiéval fantastique fait que vous trouverez forcément une façon de les rentabiliser même si vous ne les faites pas jouer telles quelles.

L'aspect classique de Noble Deceit en fait enfin une excellente ressource pour l'initiation, aux règles de Savage Worlds en général ou même, avec un ou deux légers changements de background, à l'univers de la campagne Evernight en particulier.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques