Contenu | Menu | Recherche

Ah, the pitter patter of tiny feet in huge combat boots

GM Screen

.

Références

  • Gamme : Savage Worlds
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Great White Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2004
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Ecran en plastique rigide à trois volets de format paysage.

Description

L'écran de Savage Worlds est un écran modulable destiné à être modifié selon l'univers de campagne choisi pour jouer. Il est constitué de trois volets de plastique noir rigide (dimension totale 22.9 cm de hauteur sur 87.6 cm de largeur) en format paysage sur les faces de chacun desquels des encarts plastiques transparents sont destinés à accueillir illustrations appropriées côté joueurs et tables utiles côté MJ.

Les illustrations et tables "de base" de l'écran ne sont pas vendues avec celui-ci mais disponibles gratuitement en téléchargement sur le site internet de Pinnacle : cinq illustrations différentes sont proposées pour les trois volets coté joueurs et sept feuilles de tables pour les trois volets côté MJ.

L'écran de base côté joueurs propose des illustrations génériques en couleurs tirées des personnages emblématiques de genres particuliers extraits du livre de règles de Savage Worlds, à savoir :
Volet joueurs 1 : Smilin'Jack, le bouffon zombie grimaçant symbole du jeu
Volet joueurs 2 : une héroïne blonde type Buffy
Volet joueurs 3 : un droïde
Volet joueurs 4 : une elfe ranger
Volet joueurs 5 : un héros pulp "à la" Shadow

L'écran de base côté MJ reprend les principales tables disponibles dans le livre de règles de Savage Worlds, à savoir :
Volet MJ 1 : options de combat (p. 77 du livre de règles de Savage Worlds)
Volet MJ 2 : modificateurs à la compétence Discrétion (p. 24), modificateurs à la compétence Pister (p. 24), modificateurs à la compétence Soins (p. 75) et limites d'encombrement (p. 39)
Volet MJ 3 : table de peur (p. 93), table de réaction (p. 120)
Volet MJ 4 : atouts monstrueux (p. 128) et modificateurs de Résistance (p. 127)
Volet MJ 5 : perte de contrôle et dégâts critiques d'un véhicule (p. 102)
Volet MJ 6 : résumé des Pouvoirs (p. 89)
Volet MJ 7 : table des KO et table des blessures (p. 74)
Volet MJ 8 : cadre de feuille vierge

Des feuilles d'écran (illustrations & tables) spécifiquement adaptées aux décors de campagne publiés par Great White Games, comme Evernight ou 50 Fathoms, sont par ailleurs disponibles en téléchargement payant.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

2-Gun Bill  

En deux mots? Des écrans vraiment bien conçus et qui laissent toute liberté pour choisir ses propres illustrations et tables techniques.

En 345 mots? Cela fait des années que je préfère faire mes propres écrans de MJ. J'ai en effet toujours pensé que les écrans étaient un objet primordial dans une partie de jeu de rôles (même si pas indispensable, ça m'est arrivé de faire sans - glups) puisque c'est souvent le point sur lequel le regard des joueurs va se poser le plus, à part le MJ lui-même. Un écran bien fait peut donc apporter un plus indéniable pour poser une atmosphère, présenter un monde etc. Or, les écrans officiels sont souvent décevants : des illustrations tirées de bouquins de règles sans trop de réflexion et des tables inutiles ou assemblées en dépit du bon sens et des volets trop hauts en sont à mon avis les caractéristiques classiques. D'où la motivation de concevoir mes propres écrans (par exemple pour Empire Galactique, Dragon Warriors, James Bond, Deadlands ou Star Wars d20). Le problème principal était souvent de dénicher le support adéquat : chemises cartonnées trop instables, classeurs trop durs à désosser etc. Le principe de l'écran modulable, s'il n'est pas nouveau, est donc du pain béni en ce qui me concerne, surtout en format paysage (ça, c'est nouveau). C'est un support solide, suffisamment large avec ses trois volets, dont le MJ peut en faire ce qu'il veut. Sans doute certains trouveront qu'acheter des écrans de MJ vides est une idée bizarre mais c'est ce qui correspond en tout cas parfaitement à mes besoins et envies de MJ. Vous préférez telle illustration du livre de règles ou telle couverture de supplément? Hop, une copie couleur et vous avez vos écrans. Côté MJ, les tables peuvent être interchangées selon les besoins de chaque partie. La partie de ce week-end comprend une poursuite en voiture, ce qui n'était pas le cas de celle de la semaine dernière? Hop, le MJ ajoute la table appropriée et il est paré. Tout cela est bien sûr valable pour n'importe quel jeu : vu que les écrans sont vendus vides, même pas besoin d'avoir entendu parler de Savage Worlds pour s'en servir.

Enfin, en ce qui concerne les feuilles d'écrans "de base" fournies gratuitement sur le site de Pinnacle, elles sont correctes et donnent surtout un choix de départ au MJ trop pressé. Les cinq illustrations permettent de couvrir plusieurs styles d'univers ou de panacher avec vos propres choix. Elles restent en effet très génériques et seront plutôt utilisées pour compléter un volet que seules. Côté MJ, les sept volets possibles englobent l'essentiel des règles, même si je regrette pour ma part l'absence d'une table résumant le combat, les poursuites ou les règles sur l'articulation entre l'état Secoué et les blessures. Je n'aurai sans doute mis que 3 dés sur 5 si j'avais du noter les feuilles d'écran de base seules. La bonne idée vient des feuilles d'écrans adaptées à chacun des univers de campagne parus ou à paraître pour Savage Worlds : pour quelques dollars, le MJ dispose de nouveaux écrans pour chaque campagne.

jarOd  

J'ai acheté ce produit car je ne voulais pas bricoler un écran modulaire moi-même. Dès la réception du produit je me rends compte que du A4 paysage ne rentre pas à cause du système de soudure des sections (certes plutôt robuste mais 3cm de large). Par contre, le 28*21,6cm du gabarit donné avec l'écran semble correspondre, mais il faudra donc prendre cela comme base de travail. Et bricoler donc!!

Sur la face réservée aux joueurs, vous aurez donc exposées deux barres noires de 3 cm qui constituent les fameuses soudures et cloisonnent vos 3 sections d'écran, c'est pas forçément esthétique si vous envisagez de faire un bel écran panoramique.

La finition n'est pas optimale, il se peut, comme sur le mien, que la feuille de plastique transparente soudée baille légèrement. Mais si vous y glissez des feuilles avec le format prévu elles se plaquent à cette enveloppe transparente et non pas à l'écran (il n'y a pas donc d'effets de flou).

Je conseillerais uniquement cet écran à ceux qui utilisent savage world (avec les écrans qu'ils n'ont plus qu'à imprimer et découper) ou qui savent bricoler/imprimer sur un format non-A4 de très nombreux écrans, sans nécessité de composition panoramique.

Pour les autres, prenez un bout de carton qui fait 3 formats paysage de long et la largeur d'un A4. Pliez-le en 3. Utilisez deux feuilles de recouvre-livre transparent pour prendre en sandwich le bout de carton précédent en l'ayant positionné comme vous le voudriez pendant la partie, fixez (points de superglue, agrafes, laser ...). Il ne reste plus qu'à y glisser vos vrais A4.

une note de 4 si vous utilisez pour savage world

une note de 3 si on pensait pouvoir faire facilement de beaux panoramiques sans jointures avec une impression A4 ou photocopies.

Franz  

Je ne joue pas à Savage Worlds, mais je suis un spécialiste des jeux obscurs, publiés à compte d'auteur, et souvent sans écran (Blue Planet, Whispering Vault, Nemesis...). Du coup, un écran modulaire au format paysage, c'était le rêve.

Les plus: format paysage, fabrication robuste, prix (20?, contre 30? pour celui de Edge of Midnight).
Les moins: c'est du format américain, donc il faut retailler le A4 pour le faire tenir.
Je recommande donc.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques