Contenu | Menu | Recherche

Restez sur vos gardes, ne faites confiance à personne, gardez vos dés à portée de main

Cults of Glorantha

.

Références

  • Gamme : RuneQuest
  • Sous-gamme : RQ IV
  • Version : deuxième édition révisée
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Mongoose Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : septembre 2010
  • EAN/ISBN : 978-1-907218-38-5
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 256 pages.

Description

Cet ouvrage est la nouvelle version de Cults of Glorantha volume 1, même s'il est organisé différemment et comporte 140 pages de plus.Dans un monde où la religion est omniprésente et très importante pour l'usage de magie, connaitre le culte de son personnage est utile pour le définir.

Après une page de crédit et de sommaire, une introduction de 6 pages précise l'objet et l'ampleur du livre. En particulier, partant du principe que les aventuriers seront essentiellement des humains, aucun culte non-humain, ni même chaotique ne sera présenté. Ceci rompt avec la tradition de ces ouvrages pour les diverses éditions de Runequest, qui incluaient en général au moins le culte de Kyger Litor pour les trolls et quelques cultes ennemis sous la forme de diverses divinités chaotiques. L'introduction discute également des raisons pour lesquelles un aventurier choisit son culte, ainsi que du déroulement du temps selon les religions, avec les détails du calendrier glorantien. Une carte de la répartition des adorateurs des principaux panthéons dans le monde vient boucler le tout.

Le premier chapitre, Cult structure and format (8 pages) détaille, pour commencer, le format utilisé par la suite pour présenter tous les cultes. Mais il contient également les règles pour gérer l'appartenance simultanée à plusieurs cultes et surtout celles de la quête héroïque, y compris les capacités particulières des Apprentis Divins pour manipuler les mythes.

Le chapitre suivant, Magic (8 pages), compile les sorts présentés dans les autres chapitres. Ils sont ici regroupés et décrits pour éviter au meneur de devoir chercher dans tous les panthéons, d'autant qu'un même sort peut être proposé pour plusieurs panthéons.

Les cinq chapitres suivants présentent chacun un panthéon, en commençant par sa cosmologie, ses mythes essentiels, puis les principaux cultes avec leurs spécificités, y compris les sorts communs et spécifiques, ces derniers étant re-décrits, Les compétences, dons, interdits et l'organisation interne du culte, si elle existe, sont également données, de même que les cultes associés et la magie qu'ils fournissent lui éventuellement.

Le premier panthéon décrit en 32 pages est celui des barbares et des nomades des plaines de Prax et de Pent, ainsi que le chamanisme et divers cultes de Pamalt. Le principal point commun est que ce sont des cultures peu évoluées, car elles ne se connaissent pas forcément entre elles et ne forment pas un panthéon cohérent, contrairement aux chapitres suivants.

Puis vient l'ensemble des cultes draconiques, en 43 pages. Basés sur l'idée que chacun recèle un dragon intérieur qu'il s'agit de révéler en atteignant l'illumination, ces cultes différent sur la voie à suivre pour y parvenir. Y figure également certains cultes syncrétiques comme le culte d'Orlanth le dragon, issu de l'adaptation de certains orlanthis à la domination de l'Empire des Amis des Wyrms sur la passe du dragon.

Les ordres de sorcelleries malkionis, adorant le Dieu Invisible, sont détaillés sur 41 pages, avec les dieux mineurs remplacés ici par des saints puisqu'il s'agit de monothéisme. Les mystères redoutables des Apprentis Divins sont présentés à ce chapitre, avec des rituels qui permettent de changer les mythes des autres religions, y introduisant par exemple de nouveaux participants, ou permutant des étapes. Mais eux-mêmes ne sont pas unifiés et plusieurs cultes concurrents se disputent le pouvoir au sein de leur empire.

Le panthéon solaire qui suit étudie en 40 pages les dieux associés à Yelm, surtout vénérés en Péloria et Dara Happa, mais qui ont atteint la Passe du dragon. Très hiérarchisés, ils s'organisent autour de la domination de Yelm, même après que celui-ci ait été tué par Orlanth. Certaines divinités ont une place incertaine dans cette hiérarchie, comme Uléria, déesse de l'amour sous toutes ses formes, alors que Yelmalio, fils de Yelm et dieu des guerriers est connu au delà des terres yelmiennes classiques.

Enfin, le panthéon des Tempêtes occupe 60 pages. Central dans l'histoire du continent nord, Orlanth et ses quatre sous-cultes sont ici détaillés un à un. D'autres dieux, liés mythologiquement même si leurs adorateurs sont à part, sont également présents, comme Valind, le dieu des étendues glacées du grand nord, seigneur des démons des glaces ou Humakt, le dieu de la mort et de la vérité, qui inspire nombre de mercenaires et combat implacablement les morts-vivants.

Cinq pages de publicité pour d'autres jeux de cet éditeur viennent boucler l'ouvrage.

Cette fiche a été rédigée le 9 juin 2011.  Dernière mise à jour le 10 juin 2011.

Critiques

The King  

Ce supplément est une synthèse de plusieurs chapitre des deux volumes de Cults of Glorantha et de Magic of Glorantha. Il met l’emphase sur la dimension mythique en développant de nombreux mythes (un à trois mythes sont décrits plus ou moins succinctement pour chaque culte) et même si toutes les étapes ne sont pas détaillées, il y a suffisamment de matière pour les créer soi-même, ce qui est déjà en soi un énorme avantage par rapport aux ouvrages précédents (cf. les Dieux de Glorantha), d’autant plus qu’il n’existait alors aucune règle concrète pour simuler les quêtes héroïques. La deuxième version des règles de Mongoose (qui est en fait RuneQuest 5) propose les règles les plus abouties à ce sujet et Cults of Glorantha est à ce titre un ouvrage indispensable. Et même si Mongoose s’est consacrée au 2ème Âge, il est intégralement adaptable au 3ème Âge.

Je dirais que s’il fallait acheter un seul ouvrage en plus des règles, ce serait celui-là. Les dessins sont peu nombreux mais plutôt de qualité et les mythes développés sont souvent inconnus à ce jour (à moins d’être un fan inconditionnel et d’avoir suivi tous les zines et discussions sur les forums). Bref, ce supplément est l’authentique compagnon des règles de base, qui manquait à RuneQuest depuis tant d’années.

Au niveau des points faibles, si l’on peut considérer que c’en est un, je citerais les nouveaux sorts de magie qui sont tous présentés au début du livre et que l’on retrouve copiés-collés dans les divers cultes respectifs. Bref, 20 pages de gâchées, ce qui est d’autant plus regrettable car il n’y a aucune divinité du chaos. A l’époque, j’avais fait du lobbying (sondage à l’appui) sur le site de Mongoose pour qu’ils publient un « book of chaos » et cette initiative avait été couronnée de succès, mais Mongoose a entre temps perdu la licence.

Critique écrite en janvier 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques