Contenu | Menu | Recherche

Ton jdr impitoyable

Retrostar

.

Références

  • Gamme : Retrostar
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Spectrum Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : décembre 2015
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 133 pages.

Description

Le livre de base de Retrostar s'ouvre sur la couverture, les crédits, le sommaire, une dédicace à feu Glen Larson (créateur de nombreuses séries dont Battlestar Galactica, Buck Rogers au XXVe Siècle, K2000, mais aussi Magnum ou l'Homme qui tombe à pic, et participant au développement de nombreuses autres dont l'Homme qui valait trois milliards) et un avant-propos de Richard Hatch (Apollo dans la série Galactica des années 1970), occupant chacun une page.

L'Introduction (22 pages) commence par présenter leu de rôle et ce jeu en particulier (6 pages), puis ses sources d'inspiration avec leurs sous-genres, leurs conventions (4 pages) et le look des années 1970 (3 pages). Le chapitre se poursuit avec 8 pages présentant une quinzaine de séries de l'époque avec les réglages correspondants (dont Battlestar Galactica, Blake's 7, Buck Rogers, Doctor Who, l'Age de Cristal, la Planète des Singes, l'Homme qui valait trois milliards et Cosmos 1999). Enfin une page survole le contenu du livre de base pour guider le lecteur.

Le chapitre suivant, Series Creation (8 pages), montre la marche à suivre par le Showrunner pour créer sa série, en définissant d'abord son pitch (le sujet de la série en une ou deux phrases), ses bases, les réglages qui correspondent, puis les détails tels que les personnages du Showrunners (PNJ), les SFX standards, le style visuel et la terminologie. Enfin un guide d'aide pour la création des personnages termine ce chapitre.

The Players and Their Characters (4 pages) revient sur la création de ces derniers, en commençant par son background (le personnage), son casting (la description de l'acteur qui le jouerait),  et ses Traits (Adventure, Thought, Drama). Le joueur répartit trois valeurs (1, 0, -1) entre ces trois Traits et ajoute un point à l'un d'eux. Les descripteurs suivent, en fonction du Trait associé (un Descripteur pour un Trait à 1 ou -1, deux pour un Trait à 2). Enfin le joueur, en cours de jeu, peut définir des réglages (Dials) pour le personnage qui indiquent au Showrunner si des éléments liés au personnage doivent intervenir dans l'épisode et sont discutés en fin de ce chapitre.

The Rules (12 pages) expose le principe du système de résolution, depuis la déclaration d'intention jusqu'à son effet en passant par la façon de déterminer le nombre de dés à lancer et le choix des dés à additionner, et la structure en 5 actes d'un scénario. Le chapitre se termine sur une page récapitulant les chances de réussite et d'échec selon le nombre d'obstacles ou de bénéfices en pourcentage.

SFX and Showrunner Characters (6 pages) fournit les règles pour la création et l'utilisation des SFX par les joueurs. Dans la logique des budgets restreint des vieilles séries, les joueurs disposent d'un budget de points par épisode, qu'ils dépensent chaque fois qu'ils utilisent leurs SFX. Les deux dernières pages du chapitre sont dédiées aux règles concernant les PNJ, considérés comme des obstacles à la valeur dépendant de leur importance dans l'histoire.

Dial and Spotlight Tokens (4 pages) commence par décrire comment le Showrunner peut utiliser les Dials pour préparer son scénario, avant d'aborder la question des pions d'attention, en particulier le nombre à attribuer aux joueurs en une réserve qu'ils se partagent.

The Ratings Game (6 pages) détaille l'organisation d'un scénario, découpé, selon le principe des séries de l'époque, en 5 actes résolvant chacun 12 Intentions (donc 12 jets de dés). La nature de chaque acte est analysée. Le chapitre se termine sur les possibilités de jouer un épisode de deux heures ou une histoire en deux parties, ou une série avec un héros solitaire plutôt qu'un groupe de héros.

Le chapitre suivant, Retrostar Series (26 pages), propose les descriptions de sept séries avec leur pitch, une description rapide, les réglages et détails adéquats et des personnages, et trois idées de séries, avec seulement le sujet et les réglages adaptés.

A titre de démonstration du processus de jeu, Example of Play (14 pages) présente ensuite le premier acte d'un épisode de Galactic Run (l'une des séries présentées dans le chapitre précédent), avec les discussions du Showrunner et des joueurs et les détails des jets de dés. Enfin Advice and Discussion (8 pages) se décompose entre des Designer's Notes (3 pages) et des conseils pour le Showrunner (5 pages)

Viennent ensuite deux Appendices :

  • Appendix 1 : Behind the Scenes (10 pages) présente des informations supplémentaires, pour le Showrunner, sur les dix séries présentées dans le chapitre 8.
  • Appendix 2 : Sheets and more (6 pages) fournit les fiches de personnage (1 page) et de série (3 pages) et une page de tables de références.

Un index (1 page) et une présentation de l'auteur des illustrations (1 page) terminent le document.

Cette fiche a été rédigée le 8 janvier 2016.  Dernière mise à jour le 10 janvier 2016.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.