Contenu | Menu | Recherche

La vie, le jdr et le reste...

Remnants

.

Références

  • Gamme : Remnants
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Outrider Studio
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2011
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 118 pages à couverture souple, au format 15 x 23 cm (6''x9'').

Description

Après une page de crédits et une autre pour la table des matières, le livre s’ouvre sur une courte présentation des principaux éléments du jeu : ce que sont les personnages, le type d’ambiance, les points importants du monde (trois pages).

Le premier chapitre, The Broken Lands (11 pages), traite du passé du monde tel que les hommes le connaissent, puis de sa géographie – une vaste région qui n’est pourtant pas le monde en entier. Il aborde ensuite les vestiges eux-mêmes, notamment les Battle Remnants et leurs pilotes. L’ensemble du chapitre se place au niveau d’un habitant du monde et nombre d’informations sont des rumeurs, des légendes ou des histoires dont la véracité n’est avérée que par l’expérience de chacun.

Le deuxième chapitre, Life in the Broken Lands (9 pages), décrit la vie telle qu’elle s’est installée sur ce monde. Il débute par des questions taxonomiques et évolutionnaires, avant de parler de la nature un peu spéciale des humains. Ce chapitre donnant des informations plus objectives, il est à réserver au meneur de jeu.  Enfin, le chapitre décrit les neuf cultures humaines qui se partagent le territoire et dont sont issus les personnages.

Le chapitre trois, Rapidfire Rules (15 pages), expose les règles du jeu et les éléments descriptifs des personnages et des Battle Remnants.  Il aborde aussi bien les règles d’action et de combat pour les personnages à pied que celles, plus spécifiques, pour les remnants eux-mêmes.

Le chapitre quatre, The characters (24 pages), commence par quelques conseils sur la création de groupe puis aborde la création des personnages avec tout d’abord la partie descriptive : le concept, le nom, l’historique et les origines du personnage, la nature et l’origine de son Battle Remnant. Puis vient la partie technique : les caractéristiques, les compétences, les caractéristiques secondaires, les avantages et désavantages, l’équipement et les richesses. Le chapitre propose également des options de création pour créer des personnages semi-humains, adaptés à des environnements très spécifiques. Enfin, il s’achève avec les règles d’expérience.

Le chapitre cinq, Battle Remnants (24 pages), aborde la création et le développement des Ishi de combat. Chaque Battle Remnant possède des caractéristiques spécifiques et des traits – capacités de combat, équipements spéciaux, modifications diverses. Les ishinari peuvent aussi commander des drones à distance qui sont tous décrits ici.

Le chapitre six, Game Master (25 pages) aborde tous les points utiles pour faire jouer à Remnants : les récompenses en jeu, les thèmes et les ambiances, les options de règles, la gestion des conflits, un bestiaire, des éléments d’informations et de règles sur les mercenaires dans les Terres brisées, la description d’artefacts et des règles pour gérer des batailles à grande échelle.

Le livre s’achève avec la feuille de personnage,la feuille du battle remnant et une page blanche.

Cette fiche a été rédigée le 11 décembre 2011.  Dernière mise à jour le 20 décembre 2011.

Critiques

Dr DANDY  

Sympathique mais assez léger.

Le jeu mélange allègrement des concepts de monde SF/mécha avec un contexte post-apocalyptique assez dur. Et il le fait plutôt bien, même si les Monstruosités géantes qui apparaissent le font de manière bien aléatoire et apportent un ton héroïque à l'ensemble sans que l'on comprenne bien pourquoi.

Le système de jeu "rapidfire" fait bien son office, à la fois simple et fun sans être très précis. Adeptes de la carte à hexagones, passez votre chemin. Ici, seule compte la description.

L'ensemble de l'ouvrage se lit vite, trop peut être, et s'assimile rapidement sans problème, même si l'on n'est pas trop doué en anglais.

En bref un "petit jeu" très sympathique dans un contexte original mais pas trop pour quelques parties. Néanmoins, l'ensemble trouvera vite ses limites sauf si l'on investit dans le seul et unique supplément disponible à ce jour.

Critique écrite en août 2016.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques