Contenu | Menu | Recherche

Non, pas l'auteur de Bitume...

Pandora's Book

.

Références

  • Gamme : Promethean : The Created
  • Sous-gamme : Promethean - 1ère Edition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : novembre 2006
  • EAN/ISBN : 1-58846-488-1
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre en bichromie noir et violet de 160 pages à couverture rigide

Description

Un Promethean cherche à devenir humain, et pour cela il doit transmettre sa malédiction à une créature qu'il aura créée. Mais parfois, tout ne se passe pas comme prévu, et au lieu de créer un nouveau Promethean, c'est un Pandoran qui résulte de l'opération.

 

L'ouvrage débute par un prologue sous forme de nouvelle inscrite sur du papier de certificat de décès pour donner le ton. Il est suivi des crédits et du sommaire de l'ouvrage. "Introduction" (4 pages) donne quelques conseils pour bien utiliser ce livre, en décrivant le ton et les thèmes utilisables dans le jeu, puis en proposant des références et des inspirations.

"Children of Flux" (39 pages), traite du Flux, de sa nature et de ses effets pervers sur les êtres vivants et surnaturels, comme la dégénérescence et les mutations physiques. Il décrit également les effets sur les objets inanimés et les lieux. Les Centimani, ceux parmi les Créés qui étudient le Flux et à propos desquels sont fournis des explications et des conseils pour incarner ces personnages, et les Pandorans sont ensuite décrits. Pour ces derniers, leur nature, leur "mode de vie" et certaines de leurs caractéristiques, notamment leur Disquiet, sont expliqués en détails. Les Mockeries, qui sont aux Pandorans ce que sont les lignées aux Prometheans et aux Sublimati, sont également passés en revue. Les cultes et hérésies spécifiques à ces êtres sont aussi évoqués. Le chapitre s'achève par de nouveaux traits et de nouvelles transmutations essentiellement pour les Pandorans et les Centimani.

"The Qashmallim Guidance" (25 pages), est consacré aux "anges" mystérieux du Pyros que sont les Qashmallim. Leurs buts, leur mode de pensée, leur organisation et leur hiérarchie sont complétées par rapport au livre de base et sont accompagnés de la description de quelques PNJ. Le Principle, force supérieure qui semble guider les Qashmallim est ensuite évoqué. Enfin, après avoir détaillé les relations des Qashmallim avec les autres êtres surnaturels, ce chapitre se termine par des conseils pour le conteur et une description de leurs pouvoirs qui, comme pour les esprits, se nomment "numina".

"The Divine Fire" (15 pages) a pour sujet le Feu divin, c'est-à-dire le Pyros, en présentant des théories sur sa nature émises par ceux qui l'étudient, puis en évoquant son rapport avec les êtres surnaturels. Les "firestorms", phénomènes particuliers en rapport avec le Pyros, sont abordées en fin de chapitre en n'omettant pas leurs causes, les différents types existants et les effets de chacun.

"Storytelling" (58 pages), offre des descriptions de PNJ Centimani, Qashmallim et Pandoran dont certains évoqués dans les chapitres précédents. Elles sont suivies d'un scénario dans la continuité de celui du livre de base qui se déroule cette fois non pas à Chicago mais à la Nouvelle-Orléans.

L'ouvrage s'achève par des publicités pour les sorties précédentes et les différents jeux de la gamme puis par une annonce pour Changelin, le futur jeu du Monde des Ténèbres.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 30 août 2019.

Critiques

darkbaron  

Ce supplément est le tout premier de la gamme et attaque directement le sujet des Qashmallim et des Pandoras. Autant dire qu'il commence fort! Ce qu'on voulait savoir sur eux, la nature et les effets du Flux ainsi que sur les Centimani, raffinement controversé à cause de ses liens avec le Flux, on l'apprend ici.

Les phénomènes que sont les firestorms ajoutent des maux supplémentaires pour nos misérables Prométhéens, qui n'étaient sans doute pas assez malheureux comme ça au goût des créateurs, mais sont sympathiques. Je lui donne une bonne note, car c'est un bon supplément dans la continuité du livre de base. Il n'est pas rempli de vide, loin de là, puisqu'il comble des lacunes et aide à la compréhension.

Julien 'Selpoivre' Rothwiller  

Pandora's Book est le premier des quatre suppléments sortis pour Promethean et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est à la hauteur du livre de base : excellent !

Avant de rentrer dans le détail, un petit mot sur la forme : c'est excellent, comme d'habitude avec cet éditeur :-) Le loup blanc continue sur la lancée amorcée en 2004 avec le nouveau World of Darkness : couverture rigide, bichromie, maquette claire, illustrations intérieures de qualité, une reliure et une colle ne partant pas en live au bout de trois lectures...

Seule différence par rapport aux autres gammes : celle de Promethean n'a pas été imprimée au Canada mais en Chine. Bien que la qualité soit largement équivalente, on ressent une petite différence au niveau du toucher du papier. Rien de dramatique hein... c'est juste que ça donne une étrange impression quand on passe du livre de base aux suppléments...

Voyons maintenant le fond. Ce livre est dédié au Feu Divin dans toutes ses manifestations. On y trouvera donc un chapitre sur les Pandorans, ces monstres créés par erreur par les Prométhéens, et sur les Centimani, les Prométhéens étudiant le Flux et les Pandorans. Au sujet de ces derniers, les auteurs ont évité l'écueil qui consistait à les décrire uniquement comme des monstres en carton-pâte : dans Pandora's Book, les Centimani prennent de l'épaisseur et deviennent paradoxalement plus "humains" et plus fréquentables pour les Prométhéens.

Le supplément s'attache ensuite à nous décrire toutes les autres manifestations du Feu Divin, dont ses Anges les Qashmallim, et les mystérieuses Tempêtes de Feu. Dans cette partie, l'ambiance du supplément devient franchement biblique, à la fois dans le ton employé, les thèmes abordés et les événements décrits. Cette ambiance diffère beaucoup de celle qui transpirait du livre de base mais elle permet de varier agréablement les plaisirs. Et puis après tout, dans Feu Divin, il y a bien Divin ;-)

Concernant les Qashmallim, le livre donne beaucoup plus d'informations que son aîné sans tomber dans l'explication pure et simple d'une vérité universelle : plusieurs pistes sont dévoilées pour expliquer le rôle des Qashmallim et la nature du Principe (les pistes données vont de "le Principe est la volonté de Dieu" à "c'est l'équilibre de l'univers" en passant par "c'est le Destin" et "c'est la volonté d'un rejeton désincarné de Dieu"). Pour donner plus de force aux apparitions des Qashmallim en jeu, les auteurs nous donnent quelques très bons exemples de PNJs directement utilisables en jeu.

En bref, Pandora's Book ouvre le bal des suppléments Promethean avec brio et se taille d'emblée une place de choix dans la gamme, en allant bien plus loin que le simple catalogue d'antagonistes que son titre laissait supposer.

Style : 4/5 - White Wolf garde ses bonnes habitudes et nous offre des livres avec une forme irréprochable. Seul bémol : les couvertures des quatre livres manquent un peu de diversité.

Contenu : 5/5 - Pandora's Book est un supplément presque essentiel pour tous les meneurs désirant approfondir le Feu Divin dans Promethean. Il regorge de détails et d'accroches qui sont autant de moteurs pour des scénarios potentiels.

Note finale 4.5 soit 5

batronoban  

LA FORME

- C'est beau

- C'est solide

- C'est pas cher

- C'est hardcover

Vous avez saisi ?

LE FOND

Heu... c'est parfait ? Que dire d'autre ? Le supplément indispensable de la gamme, et de loin.

Il couvre:

- les ennemis des Créés (les Pandorans, horribles, vicieux, némésis des PJs, avec plein d'outils pour créer ceux que l'on veux) et la section est très complète, avec de nouveaux monstres très glauques

- le Flux, avec toute sa dimension biblique (j'ai pas mal vu de critiques sur l'apparition du Principe dans le jeu, comme quoi ça ne cadrait pas du tout, alors qu'en fait si, totalement : la création d'un être artificiel est une légende kabbalistique, qui remonte à la Genèse, et donc tout ce mythe est très religieux, et il a donc toute sa place dans ce jeu)

La section donne des pistes et pas de vérité absolue, ce qui est à la fois bien et frustrant. bien parce que le MJ choisit la vérité qui lui plaît, et frustrant parcequ'on a du mal à deviner ce que les auteurs ont réellement derrière la tête ; cependant il est fait mention du Dieu-Machine, tiré de l'histoire cryptique racontée à la fin du livre de base du Monde des Ténèbres, et élément qui revient par moments dans toutes les gammes et de très nombreux suppléments. Promethean semble vraiment très lié à cette histoire, dans l'ambiance et dans les concepts. Un vrai petit mystère génial à explorer !

- Oooh, y'a encore un scénario !! y'a bon !!

Un supplément ultra-complet, qui répond à toutes les choses un peu floues et vraiment importantes du livre de base ; une réussite et un plaisir à lire !

5/5 bien mérité !

 

 

 

Critique écrite en janvier 2012.

Tristan Lhomme  

Un premier supplément de 150 pages, consacré aux ennemis des Prométhéens. Ça fait beaucoup de monde ! Tous les sujets abordés ont été brièvement traités dans les règles, mais le sont en profondeur ici.

Le premier chapitre couvre les Centimani et les Pandorans, autrement dit les Prométhéens du côté obscur et les Prométhéens “avortés”. C’est malsain, plein de machins répugnants qui veulent vous bouffer vivant et de psychopathes à faire passer Hannibal Lecter pour Garcimore. On enchaîne sur les qashmallim, les émanations du Feu divin qui pourraient être des anges mais on n’est pas sûr mais on s’en fout mais quand même. Certains sont perçus comme “sympathiques”, d’autres sont des horreurs qui vous font couler le cerveau par les oreilles, mais c’est plus une question d’emballage qu’une vraie différence… Ambigus, difficiles à cerner et compliqués à mettre en place, les qashmallim sont l’une des meilleures idées de Promethean.

On entre ensuite dans l’éthéré avec une étude du Feu divin, ce qu’il est, ce qu’il n’est pas, et surtout de ses manifestations cataclysmiques sur notre pôv’ monde qui n’avait pas besoin de ça, ma bonne dame. J’ironise, mais il y a là un sacré potentiel. Des éclairs d’anti-lumière qui ressuscitent les morts ? Une pluie de sang acide qui ronge le métal et laisse la chair indemne ? Un blizzard qui rend ses victimes difformes et folles ? Un ouragan de feu qui vous change en statue de sel ? Pas de souci, c’est possible.

Après ce petit moment à grand spectacle, on retombe dans le conventionnel avec le chapitre 4, qui présente les caractéristiques techniques de tous les PNJ et bestiaux évoqués dans les précédents.

Les quarante dernières pages du supplément présentent un scénario A Sheltering Storm. Ça se passe dans une Nouvelle-Orléans post-Katrina pleine de Prométhéens, des Pandorans, un qashmallim et la promesse d’un cataclysme. Je ne vais pas crier au génie, ça reste un scénario White Wolf branlant et plein de trous. Mais il est au-dessus de la moyenne, dans la mesure où l’enchaînement des scènes fait presque sens, et où il y a comme l’amorce du début d’une narration. Disons qu’on peut en faire quelque chose, en rajoutant un Centimani pour faire bonne mesure, en exploitant mieux certaines idées comme le Liber Mutus et en travaillant un peu la chronologie qui bée de toutes parts.

Bref, un très bon supplément, qui n'est pas loin d'être le meilleur de la (courte) gamme Promethean.

Critique écrite en août 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques