Contenu | Menu | Recherche

Le bon, la brute et le meneur de jeu

Polaris (Médiéval)

Références

Thème(s) : Merveilleux / Onirique, Médiéval Fantastique

  • Ouvrages référencés : 2
  • Nombre de critiques : 1
  • Moyenne des critiques : 5

Description

Il y a bien longtemps, un peuple se mourait à l'extrémité du monde...
Une civilisation fabuleuse vivait au Nord du monde, dans d'immenses et élégants palais de glace construits pour abriter leurs fêtes et leurs plaisirs, sous les étoiles d'une nuit éternelle. A la capitale Polaris, le Roi était noble et généreux. Sa Reine était la femme la plus belle et la plus courtisée de toutes. Les chevaliers du prestigieux Ordre des Etoiles les servaient avec loyauté, avec à leur tête le plus grand de tous, leur capitaine Algol.
Personne ne sut pourquoi l'Egarement survint. Certains parlent de l'hérésie du Roi ou encore de l'adultère de la Reine et d'Algol. Toujours est-il que l'Aurore apparut et que le Soleil se leva, entamant le cycle des jours et des nuits, subjuguant les habitants de Polaris et corrompant leurs moeurs. L'Egarement s'ouvrit sous Polaris et engloutit la ville, laissant entrer des hordes de démons. A leur tête marchait le Chevalier Solaris et la Vierge du Gel. Seules les chevaliers de l'Ordre des Etoiles leurs résistèrent encore, à mesure que la corruption se répandait dans les quatre dernières villes de cette glorieuses civilisation. A eux de tenter de restaurer cette gloire.
Mais tout ceci eut lieu il y a bien longtemps, et aujourd'hui personne ne s'en souvient.

Dans Polaris : Chivalric Tragedy at the Utmost North, chaque joueur a la responsabilité d'un personnage, un chevalier de l'Ordre des Etoiles ("Order of the Stars"), défini par le statut sociale du personnage ("Office"), par tout ce qui est lié à sa Destinée ("Fate"), par ses possessions sacrées ("Blessings") et enfin par ses Aptitudes ("Ability"). Il possède également un score en Glace ("Ice") qui représente sa capacité à évoluer dans la société où il vit. Il possède aussi un score en Lumière ("Light") qui représente rectitude morale et physique qui lui permettra d'affronter les démons. Il possède enfin un score de Zèle ("Zeal") qui sera amené à diminuer à mesure que le personnage avancera dans sa quête, pour se changer en score de Lassitude ("Weariness") lorsque le personnage arrivera à sa fin.

Polaris se joue à quatre joueurs, même si des variantes à trois ou cinq joueurs sont possibles. A tour de rôle, on joue une scène pour chaque personnage. Durant la scène d'un personnage, le joueur qui a la responsabilité de ce personnage est appelé le Coeur ("Heart"). Le joueur assis en face de lui est appelé l'Egaré ("the Mistaken") et a la responsabilité des démons et des adversaires du personnage. Le joueur assis à sa gauche est appelé la Pleine Lune ("Full Moon") et a la responsabilité des relations hiérarchiques et sociales du personnage (autres chevaliers, supérieurs...). Le joueur assis à sa droite est appelé la Nouvelle Lune ("New Moon") et a la responsabilité des relations affectives du personnage (amant, amis, famille...). Ainsi, durant une séance de jeu, chaque joueur aura chacun de ces rôles, suivant le personnage dont la scène est en cours.

Une scène se déroule ainsi : le Coeur ou l'Egaré commence à raconter librement une situation dans laquelle est inclus le personnage. Si celui du Coeur ou de l'Egaré qui ne raconte pas n'est pas d'accord avec un événement, il peut engager un conflit en prononçant la phrase-clé "Mais seulement si" ("But only if") et en continuant le récit. L'autre joueur peut soit surenchérir à nouveau par la phrase-clé "Mais seulement si" ou bien peut accepter l'issue en prononçant la phrase-clé "Et ainsi fut-il" ("And so it was"). L'enchérissement peut continuer ainsi jusqu'à ce que les joueurs se mettent d'accord.
Par exemple :
Egaré : L'arme à la main, le chevalier marche dans des ruines de son village natal lorsque soudain un démon se rue sur lui et le renverse.
Coeur : Mais seulement si le chevalier parvient à enfoncer son épée dans la poitrine du démon.
Egaré : Mais seulement si le sang maudit du démon, tombant sur le chevalier, le blesse gravement.
Coeur : Et ainsi fut-il.
D'autres phrases-clés permettent aux joueurs d'ajuster les exigences de chacun et éventuellement de résoudre les conflits insolubles par un lancer de dés (d6), en faisant appel aux caractéristiques du personnage.

Les Lunes peuvent interpréter les personnages secondaires pour aider ou au contraire entraver le personnage. Elles sont également invitées à juger les actions du personnage et éventuellement à trancher les litiges sur les règles.

Une fois que tous les joueurs jugent que la scène est achevée, on passe au personnage suivant et chaque joueur prend un rôle différent.

Les règles de Polaris visent donc à créer des situations tragiques, où le personnage doit faire des choix pour parvenir à ses objectifs. De plus, à mesure que le personnage évolue, son score de Zèle diminue. Lorsqu'il atteint 0, il se change en score de Lassitude. Lorsque le Zèle devient de la Lassitude, le Coeur peut demander la mort de son personnage, l'Egaré cherchant en général plutôt la trahison, les deux seules fins possibles. Ainsi, quoi qu'il fasse, la fin du personnage est déjà déterminée, il ne pourra pas vivre heureux et avoir beaucoup d'enfants ; mais avant cela, il a l'occasion d'agir pour son peuple et son honneur : à lui de tirer le meilleur de son temps.

Polaris : Chivalric Tragedy at the Utmost North fait partie des jeux de rôle dits "indépendants" (c'est à dire dont l'auteur contrôle les droits ainsi que la commercialisation, en référence au rock indépendant) issus du forum The Forge et inspiré des théories d'auteurs comme Ron Edwards, Vincent Baker ou Ben Lehman (l'auteur de Polaris).

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Polaris
première édition
Livre de baseseptembre 2015500 Nuances de GeekPapier et Electronique
Polaris
première édition
Livre de basejanvier 2009These Are Our GamesPapier et Electronique

Cette fiche a été rédigée le 9 octobre 2010.  Dernière mise à jour le 10 octobre 2010.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...