Contenu | Menu | Recherche

Dans le web 2.0, c'est quand même le 0 qui prend le dessus (Manu Larcenet)

Ecran

.

Références

  • Gamme : Pendragon / King Arthur Pendragon
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Oriflam
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1992
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Ecran en 4 volets, livret de 16 pages.

Description

Cet écran de Pendragon se présente en 4 volets. A l'intérieur, deux de ces volets sont consacrés au récapitulatif du système de bataille. Un autre est consacré aux prix standards des marchandises, et le dernier comporte différentes tables utiles (gain de gloire, vieillissement, armure, chevaux et distances de voyage).

Il est accompagné d'un livret qui contient un scénario intitulé "Le Roi Oublié". Il permettra à des joueurs débutants de rencontrer Gauvain au cours d'un tournoi. Le destin veut qu'un accident le force au repos, et qu'une mission qu'il a acceptée doive être poursuivie par les chevaliers joueurs : accompagner une jeune fille à la recherche de la tombe de son père. Avant qu'ils aient pu s'en douter, voilà les joueurs sur la piste de la légendaire cité d'Ys.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Cuchulain  

Bon il faut se rendre à l'évidence : le dessin proposé aux joueurs n'est pas terrible :-(

Personnellement je trouve que le dessin de la 1ère édition était mieux... Cela dit les dégouts et les couleurs... Mais alors pourquoi acheter cet écran ? Ma foi l'envers et fort pratique et on dispose de toutes les tables nécessaires au bon déroulement de la partie, et cela évite de chercher frénétiquement ces *ù$"### de tables quand on a besoin :-) C'est pour moi l'utilité d'un écran, en plus, il est grand ce qui cache bien vos petits papiers des yeux avides et indiscrets de vos pjs ;-D !
Enfin, ce qui est agréable c'est qu'il propose une aventure qui est fort intéressante ! Ys est une légende celte incontournable et ce scénar l'utilise de façon intelligente ! Je pense que comme d'habitude on doit ça à Oriflam qui a la bonne habitude de faire ça pour tout ses écrans ce qui n'est pas le cas de tout le monde (qui a dit WW? ;-)

Donc pour conclure, je dirais que l'écran est bon mais que l'intérêt en est encore rehaussé par le scéario... Bref comme qui dirait : Va chercher Bonheur chez ton marchand de jdr, va, va...

Lyndon, Stanley  

Cet écran est, je dois le dire, le plus beau de ma collection, sans hésitation.

Pourquoi 4/5 alors, et non pas 5/5 ? Par principe tout d'abord, rien ne peut être parfait et peut etre pour la légèreté de l'écran, qui à tendance à bouger au moindre coup de vent.

En dehors de cela, l'illustration proposée aux joueurs est, à mon goût comme au leur, superbe. Très objectif me dira-t-on, mais j'aime la simplicité, le coté très épuré de cette fresque, on y retrouve une iconographie très moyen-âgeuse, et toute la poésie, toute la féérie propre à Pendragon.

L'intérieur se compose d'une grande table de commerce à droite et des règles pour gerer les batailles sur la gauche, je me sers principalement de la première partie qui est d'une aide précieuse pour ne pas rompre la magie d'une partie en se perdant dans le livre de base à la recherche du prix d'un petit château sur motte.

Enfin le livret qui accompagne l'écran est un chef d'oeuvre, ce scénario, de 16 pages rappelons le, a tenu mes joueurs en haleine durant trois après-midi entières.

Tout y est si inspirant, si poétique et si clair qu'on peut facilement improviser et le personnaliser au besoin, et les illustrations sont de très belle facture.

Encore un coup gagnant de la gamme Pendragon qui, une fois de plus surprend et ravira tout les MJ en mal de fayrie.

Critique écrite en août 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques