Contenu | Menu | Recherche

Fandom is populated by barely functional beings for whom gaming is their entire existence (J Wallis)

Chevalier, Pilleur, Bourreau

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 9 pages.

Description

Les Chroniques de Pendragon sont des scénarios proposés sur abonnement ou souscription, sur une base mensuelle, par les Éditions Icare. Les scénarios sont envoyés au format électronique aux abonnés. Ceux-ci, une fois la saison terminée, reçoivent un exemplaire du livre rassemblant les scénarios, au format papier. Chevalier, Pilleur, Bourreau est le cinquième scénario de la saison 1.

Il démarre au momment de la bataille de Lindsey opposant Uther aux Saxons. Durant les festivités qui suivent, le prince Maddoc propose de mener une action de pillage dans les terres fréquentées par les saxons pour récupérer un peu de ce qu'ils ont dérobé en terre bretonne, et les Chevaliers sont préposés à l'accompagner. Au cours de cette expédition, les personnages découvrent l'enlèvement par une bande saxonne de chevaliers qui sont destinés à être exécutés. Rechercher ces chevaliers les amène à un village peu accueillant, à une forêt abritant de nombreux corbeaux pour rencontrer une diseuse de vérité, et enfin à la cache où sont détenues les personnes capturées. Toutes ces étapes ne sont pas dépourvues de choix difficiles à faire pour de braves Chevaliers.

Après une page de titre et crédits, le scénario se déroule au fil des huit pages suivantes. Trois pages narrent les événements menant à la découverte de la capture des chevaliers. Une page est consacrée au village de Stoln où les personnages pourront faire étape, et deux couvrent la visite à la diseuse de vérité et le secours des captifs. Enfin, deux pages présentent les divers personnages non-joueurs importants du scénario.

Cette fiche a été rédigée le 30 mars 2012.  Dernière mise à jour le 30 mars 2012.

Critiques

zuzul  

Encore une réussite, dans la lignée des chroniques.

Comme la précédente, Triste Muse, cette chronique montre les aspects de la période de jeu sous Uther : les conséquences de la guerre, des choix moraux et des dilemmes forts pour une équipe de chevaliers.

La magie qui s'opère dans le bois aux corbeaux est parfaitement dans le ton de l'épopée Arthurienne : une magie sombre, incompréhensible, inhumaine. Un régal !

Elle est l'exemple type de ce que j'attendais de ces chroniques : nous sommes sous Uther, les actes chevaleresques sont possibles, mais ont un prix à payer pour les joueurs.

Si vous avez une équipe qui pense tout savoir de Pendragon, voici encore un bel exemple de scénario qui les surprendra ! 

Critique écrite en décembre 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques