Contenu | Menu | Recherche

La société pardonne souvent au criminel, jamais elle ne pardonne au rêveur (O. Wilde)

Island of Empty Eyes

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 92 pages en couleurs.

Description

Ce livre est le quatrième épisode sur six de la campagne Skulls & Shackles, qui met en scène les pirates et autres monstres marins de Golarion. Il est prévu pour des héros de niveau 9, qui terminent au niveau 11.  Dans ce quatrième épisode, après avoir gagné la régate des Capitaines Libres, les héros doivent récupérer leur plus grosse récompense : une île ! A eux de l’explorer, de la conquérir, puis d’organiser une grande fête pour les pirates.

Après une page de titre, une page de crédits et une page de sommaire, Foreword (2 pages) est une préface du développeur. Le scénario lui-même, Island of the Empty Eyes, (46 pages) est divisé en quatre parties mais relève avant tout d’une exploration relativement ouverte de l’île. Sont ainsi fournies de nombreuses rencontres et mystères. Les PJ pourront affronter les derniers cyclopes dégénérés du vieil empire du Ghol-Gan (décrit dans Lost Kingdoms), et découvrir et aménager un vieux fort du Chéliax pas si abandonné que cela. Mangroves empoisonnées, nymphes légèrement vêtues et autres vestiges millénaires cyclopes les attendent de pied ferme. Des cartes détaillées de l’île et du fort sont fournies.

Pour terminer, les héros devront organiser une fête en l’honneur de leurs confrères pirates histoire de faire une pendaison de crémaillère. Bien entendu, cette expression risque d’être prise au pied de la lettre : là encore de nombreux événements vont rythmer le repas, dont un assassin et espion étranger...

Puis NPC Gallery (8 pages) voit les auteurs détailler les PNJ importants de l’aventure, dont un puissant capitaine loup-garou. Ensuite Skulls & Shackles Treasures (2 pages) présente plusieurs objets intéressants que l’on peut trouver durant le scénario, comme par exemple une ancre magique ou une canne de pirate.

Vient alors Mysteries of the Shakles (6 pages), un article qui décrit les plus grands mystères de l’archipel. Le tout peut être complété par le guide Isles of the Shakles. Y sont présentés un puissant prêtre indigène, des tribus bizarres et autres cimetières marins hantés. The Ecology of the Cyclops (6 pages) est un article qui décrit l’histoire et la culture des cyclopes, ces géants à l’œil unique. On y découvre leurs empires passés, leurs différentes espèces et leurs antres. Quelques profils techniques sont également décrits.

Foes of Fin and Feather (6 pages) constitue la quatrième partie d’un récit écrit par un Éclaireur embarqué dans des aventures maritimes. On y croisera des fantômes des harpies. Enfin Bestiary (12 pages) présente quelques créatures des Chaînes dont des crocodiles géants ou les bizarres Kapres, des humanoïdes masqués, protecteurs des îles sauvages.

Le livre se termine par la licence OGL et la présentation de l’épisode suivant.

La deuxième de couverture présente la carte de la région et la troisième de couverture présente divers éléments d’ambiance (personnages, objets, etc) complémentaires à la façon d’un parchemin, comme une statue liée à Dagon, le démon des mers.

Cette fiche a été rédigée le 6 novembre 2015.  Dernière mise à jour le 16 juin 2016.

Critiques

batronoban  

De loin mon préféré de cette campagne : c'est varié, c'est très ouvert, avec une île à explorer, ses dangers, ses cyclopes, un fort à reprendre et à équiper.

L'article sur les cyclopes est bien écrit, avec plein d'idées. Moi qui ai adoré Lost Kingdoms je trouve cette idée d'empire perdu mêlé à une ambiance pirate tout a fait inspirante. On y ajoute les "mystères" de la région, qui certes est un peu redondant avec Isles of the shakles, mais qui est très agréable à lire et à mettre en scène : encore et encore du matériel de jeu ! Comme d'hab c'est conçis, ça va à l'essentiel.

Le livre est très beau, plein de cartes, d'illustrations, de créatures... c'est un vrai bonheur. Comme toujours il y a trop de combats à mon goût (même si je ne joue pas avec le système Pathfinder) mais ce n'est pas compliqué de les supprimer. Peut être plus si vous jouez avec ces règles, car il vous faudra équilibrer.

Une grande réussite que cet épisode en tout cas ! L'aventure est assez ouverte pour que vous introduisiez tel ou tel évènement ou réagissiez en fonction des envies des joueurs. Il y a de quoi faire une excellente grosse séance, voire une mini campagne rien qu'avec cet épisode. Il peut se jouer seul, d'ailleurs, car il est assez autonome dans son traitement.

 

Critique écrite en novembre 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques