Contenu | Menu | Recherche

Au commencement l'univers fut créé. Et puis on a commencé à recenser les JDR...

Palladium

.

Références

  • Gamme : Palladium
  • Version : première édition révisée, cinquième impression
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Palladium Books
  • Langue : anglais
  • Date de publication : septembre 1988
  • EAN/ISBN : 0-916211-04-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 274 pages à couverture souple

Description

Ce livre est la première édition révisée du jeu de rôle Palladium. Il utilise une variante du système de Mechanoid Invasion, encore assez éloignée du futur système commun aux jeux de Palladium Books, qui sera introduit à partir de Teenage Mutant Ninja Turtles et employé pour la seconde édition du jeu. Notamment, les compétences ne sont pas établies par des formules, mais en regardant dans des tableaux, chaque OCC (classe de personnage) a sa propre progression en combat, les lanceurs de sorts ont un nombre de sorts limité par jour, etc.

Après une page de mentions légales et un avertissement contre l'occultisme et la violence, vient un poème nommé "The Ballad of the Defilers", puis les crédits, suivis la table des matières, sur deux pages.

Après une page "How to Play" qui explique succinctement les principes du jeu de rôle, la création de personnage est expliquée. Le tirage des caractéristiques, les modificateurs raciaux et les bonus dérivés sont traités en deux pages. Les pages suivantes sont consacrées à divers sujets : les races, la gestion des points de vie, des tirages optionnels d'historique, les folies, les alignements, l'expérience... Une page résume les OCC disponibles, au nombre de vingt-quatre, et leurs conditions d'accès. Les règles générales de gestion des OCC sont ensuite présentées, notamment les règles de changement de classe. Plusieurs pages sont ensuite consacrées aux compétences, avec leur fonctionnement, leur liste et leurs tables d'évolution.

Un chapitre ("Men of Arms") décrit les OCC martiales : mercenaire, soldat, chevalier, paladin, archer, ranger, voleur, assassin. Les OCC optionnelles s'y sont aussi glissées : homme du peuple (vagabond, paysan, fermier), écuyer, érudit, marchand et noble. On y trouve également les règles de combat, qui tiennent en une page, ainsi que les listes et illustrations des armes, armures et autres équipements.

Le chapitre "Magic" traite de la magie en 89 pages. Comme le proclame la couverture du livre, on y trouve environ 290 sorts classés par niveau pour les mages et sorciers (une centaine de sorts) ou les élémentalistes (une cinquantaine de sorts pour chacun des quatre éléments, certains accessibles aux mages), 60 signes (wards) pour les diabolistes, et 50 cercles pour les invocateurs. A cette liste, il faut ajouter 72 pouvoirs psychiques accessibles aux mentalistes, voire à d'autres PJ bénéficiant de dons psioniques.

Après les règles générales sur la magie, chaque OCC est présentée avec tous ses pouvoirs spécifiques. Les mages (wizards) ont une pratique purement profane de la magie, aux effets très variés, et ont accès à certains sorts élémentaires. Les élémentalistes (warlocks) vénèrent un ou deux éléments, et leurs sorts sont plus spécialisés. Les sorciers (witches) gagnent leurs pouvoirs grâce à un pacte démoniaque qui leur donne accès aux sorts de mages. Les diabolistes sont spécialistes des signes : mots de pouvoirs, runes et autres symboles, et ont une connaissance imparfaite des cercles de pouvoir. Les invocateurs, eux, sont des spécialistes des cercles de pouvoirs, une magie puissante mais alimentée par des sacrifices ; une connaissance partielle des autres signes leur est également accessible. Enfin, les mentalistes ont accès à des pouvoirs psioniques, qu'ils utilisent en puisant dans leur force intérieure (ISP : inner strength points).

Tous les personnages du jeu sont susceptibles d'accéder aux pouvoirs psychiques, selon un tirage aléatoire à la création de personnage : seul le mentaliste a accès à tous les pouvoirs correspondant à son niveau, les autres psioniques acquérant leurs pouvoirs bien plus lentement ; les psioniques mineurs sont limités au niveau 1, les psioniques majeurs au niveau 3, et les maîtres psioniques ont potentiellement accès à toute la liste.

Le chapitre se conclut avec l'alchimiste, une OCC réservée aux PNJ : ils ont une connaissance globale de toutes les pratiques magiques, ainsi que le savoir nécessaire pour élaborer des objets magiques, poisons, potions, etc.

Le chapitre "Clergy" traite des religions en 32 pages. Les prêtres de la lumière sont présentés, suivis des prêtres des ténèbres : ces deux OCC ont accès aux sorts de mage, ainsi qu'à des pouvoirs spécifiques. Les druides, quant à eux, n'ont pas accès à des sorts, mais ont des pouvoirs liés au monde animal. Les chamanes ont des capacités semblables à celles des prêtres. Les guérisseurs ont des pouvoirs semblables aux psioniques : ils ont accès à une liste limitée de pouvoirs, certains spécifiques, certains issus de la liste psionique.

Après une présentation générale des différents types de religion : monothéiste, déiste, etc., vingt-six cultes sont détaillés. Ensuite, les dieux de chaque panthéon polythéiste sont décrits, avec leurs caractéristiques : les quatre grands dragons, Chantico (dieu maléfique), le panthéon de Rurga (panthéon de cinq dieux guerriers), Aco et le Fléau (culte primitif), Kirgi le dieu-rat, Vald-Tegor le dieu des morts-vivants, Utu seigneur de la mort, Tolmet le cruel, les dieux nordiques (Od, Epim, Locknar, Hocknar, Heim, Belimar, Algor), le panthéon de Taut (Set, Anubis, Apepi, Amon, Anhur, Ammit, Bes), le panthéon de Ra (Ra, Thoth, Isis, Osiris, Horus, Bennu) et le panthéon des jungles du sud (cinq dieux plutôt violents).

Le chapitre "Demons and Devils" commence par décrire une quarantaine de démons, des gargouilles jusqu'à Modus, seigneur d'Hadès. Les Diables, leurs rivaux de l'Enfer, sont ensuite présentés, jusqu'à Satan lui-même. Ensuite, d'autres chapitres suivent présentant les autres créatures du Monde Connu, liste qui sera complétée dans le livre Monsters and Animals. Les races jouables sont d'abord détaillées : humains, wolfens, elfes, nains, gnomes, troglodytes (peuple primitif souterrain), kobolds, gobelins, hobgobelins, orques, changelins (polymorphes), ogres et trolls. Les chapitres suivants décrivent douze types de dragons, dix types d'élémentaires, quatre types d'anges, une vingtaine de races féériques, quatorze types de créatures magiques, six types de géants et, enfin, une cinquantaine d'animaux présentés de façon succincte.

Six pages sont ensuite consacrées au Monde Connu : deux pages de cartes, deux pages de description des régions du monde et deux pages illustrant les différentes monnaies utilisées.

Enfin, un scénario complet est présenté, écrit par Erick Wujcik et nommé "Gersidi". Il consiste en l'exploration du tombeau d'une famille maudite ; le texte fait douze pages, suivies de cinq pages de plans.

Le livre se termine par un index de six pages et des publicités pour d'autres produits de chez Palladium Books. La quatrième de couverture reprend la couverture des impressions précédentes : un cavalier se battant contre un dragon rouge à trois têtes, dessin cependant différent de celui de l'écran.

Comme toujours chez Palladium, le livre a évolué graduellement depuis sa première impression en 1983 : modification des tables de folie (retrait des perversions sexuelles), évolution de la mise en page et des illustrations, retouches sur les règles...

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.