Contenu | Menu | Recherche

We enforce plausible deniability

Operation : Fallen Reich

Références

Thème(s) : Historique Fantastique, Humoristique

  • Ouvrages référencés : 1
  • Nombre de critiques : 0
  • Moyenne des critiques : 0

Description

Avec le sous-titre Can Evil Be Stopped in Time for Tea ? (Arriverez-vous à arrêter le Mal à temps pour le thé?), Operation Fallen Reich propose de jouer, sinon des héros, du moins des citoyens de l'Empire britannique avant et pendant la Deuxième Guerre mondiale. Ils sont recrutés par Winston Churchill pour affronter les Déchus (Fallen), la menace surnaturelle qui se cache derrière les Nazis.

L'auteur du jeu conseille de créer plusieurs personnages, deux ou trois, et de choisir lequel jouer. Il conseille également un taux de mortalité élevé, compensé par la possibilité de changer de personnage en cours de partie si le premier venait à mourir ou à être mis hors de combat.

Les personnages sont définis par trois traits de caractère, qui définissent leur personnalité et leur façon d'agir. Ce sont des éléments purement narratifs, sans influence sur le système de jeu en lui-même. Le personnage a également des scores dans un certain nombre de compétences d'une liste prédéfinie. Les valeurs de ces compétences sont ajoutées au résultat d'un dé à vingt faces et doivent atteindre un certain niveau, entre 5 et 25, pour que l'action soit réussie. La marge entre la réussite et le jet a son importance pour quantifier la réussite et le système prend en compte la notion de réussites critiques (Jolly Good !) et d'échecs critiques (Oh Dear).

En combat, l'attaquant doit réussir un jet de 10+ la compétence d'esquive (Dodge) de l'adversaire. Les dégâts sont déterminés par un d20, plus la caractéristique de dégâts de l'arme, +5 par Jolly Good ! Si les dégâts totaux sont inférieurs au seuil de douleur (Pain Limit), égal à la moitié de la compétence Toughness +10, il s'agit de blessures légères, sans effet immédiat, mais s'additionnant aux dégâts totaux. Sinon, le personnage est sonné. Une table indique la localisation ou le type de blessure selon les dégâts subits.

L'adversité est d'origine surnaturelle, mais subtile : ce sont des entités d'énergie pure qui parviennent à contrôler des corps, surtout humains, et à leur donner des pouvoirs surhumains. La formes les plus faibles de Déchus sont à la portée d'humains déterminés. Ils peuvent être attaqués physiquement, mais également exorcisés. Chaque Déchu est caractérisé par sa Stabilité, qui est son degré d'attachement au monde physique.

La magie est définie comme la manipulation d'énergie, par des Formes : la religion, le chamanisme, la sorcellerie ou la magie noire. Chaque forme a ses propres rituels, définis par leur effet, leur formule, c'est à dire ce qu'il faut faire et ses prérequis. Par exemple, un rituel de bénédiction (Bless) chrétien donne un bonus de +3 à la compétence Aura pour une journée, mais une fois par semaine seulement. Illa requiert une Bible et demande un jet de la compétence Rituel chrétien (Christian Ritual) avec une difficulté de 25 moins l'aura de la personne bénie, moitié moins si c'est un dimanche dans un lieu consacré.

Le thème se rapproche du pulp : des aventures dans les années 1930-1940, avec une composante fantastique présente, mais peu marquée. L'origine suédoise du jeu n'est pas évidente à déceler, du fait de l'atmosphère "so British" faite d'humour à froid et décalé.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Main Rulebook
première édition
Livre de basejanvier 2009Fallen PublishingPapier

Ouvrages recherchés

Life Board

 

Cette fiche a été rédigée le 30 juillet 2010.  Dernière mise à jour le 6 août 2010.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...