Contenu | Menu | Recherche

Nous servons le jdr et c'est notre joie

Forêt sans Retour (La)

.

Références

  • Gamme : Oeil Noir (L') / Schwarze Auge (Das)
  • Version : édition de poche
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Gallimard
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1985
  • EAN/ISBN : 2-07-033324-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de poche de 115 pages.

Description

La version Gallimard de l'aventure La Forêt sans retour porte le numéro 2, à la différence de la version française par Schmidt, dont elle est l'adaptation au format poche cher à Gallimard.

Le livre est au format poche standard de la collection Folio et peut prendre place dans la bibliothèque aux côtés des autres Livres dont vous êtes le héros de la collection.

Le corps de l'aventure est identique à celui de la version Schmidt. On y retrouve les mêmes décors et PNJ, la même intrigue. Seuls les chapitres de présentation du jeu et de l'éditeur changent. Ainsi, dans cette version, la Préface devient L'Oeil Noir et les Directives pour le Maître de l'Oeil Noir devient Avis au Maître. Quelques phrases ont des mots dans un ordre différent, sans que cela change le moins du monde leur sens.

A noter que dans cette version, un catalogue de 3 pages donne une liste de livres de la collection Folio Junior, sans rapport avec le jeu de rôle ou les Livres dont vous êtes le héros.

Les images et les plans sont redimensionnés pour tenir dans un format poche.

La couverture est imprimée en miroir par rapport aux versions Schmidt.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 30 mai 2011.

Critiques

soner du  

Le premier long scénario que j'ai maîtrisé !!
C'est un donjon un peu bébète (moins que le module D&D de base, quand même), mais l'ensemble tient la route. Je ne me souvient plus des détails, mais je sais qu'il y avait une ambiance "Chateau hanté" sympa, et un poulpe géant dans un puits qui avait bien fait rire les joueurs.

souvenirs, souvenirs ...

Spectator Averti  

Contrairement à ce que le titre pourrait laisser croire, l'aventure se passe dans un château en ruine et non dans une forêt. 

 

Le château en question ne présente pas de cohérence architecturale ou historique. Seul une illustration confirme qu'il s'agit bien d'un château car le plan des lieux aurait très bien pu être dessiné pour une grotte ou un souterrain. D'ailleurs la bâtisse ne présente qu'un rez-de-chaussée et un sous-sol.

 

L'aventure consiste à visiter les pièces du "château" les unes après les autres mais pas forcément dans l'ordre (techniquement ce n'est donc pas un scénario linéaire). Chaque pièce contient un monstre original que les joueurs devront terrasser avant de fouiller les lieux puis de continuer avec la pièce suivante, et ce jusqu'au grand méchant qui se trouve - qui l'eut cru- dans la dernière salle.

 

Bref, une petite aventure PMT caractéristique des années 80s.

Critique écrite en décembre 2020.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques