Contenu | Menu | Recherche

Peur et Ignorance !

Dark Eye (The)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 184 pages à papier épais reliées en cahiers collés, sous couverture rigide.

Description

The Dark Eye est la traduction anglaise de la quatrième édition de Das Scharze Auge (l'Oeil Noir). Ce livre contient les règles de base et une présentation de l'univers, mais pas de scénario. L'ouvrage est présenté de façon classique avec un texte sur deux colonnes et sur fond clair. Les illustrations, peu nombreuses, sont pour la plupart dans un style crayonné.

Il se décompose en quatre grandes parties : présentation du jeu, création de personnage, règles et univers. Chaque chapitre a pour introduction un court récit, chaque récit se suivant.

La première partie est donc une introduction au jeu. On y trouve une introduction au jeu de rôle (9 pages), une rapide présentation d'Aventuria, l'univers de The Dark Eye (3 pages), et un survol des règles (8 pages).

La partie création de personnage se décompose en fait en un chapitre expliquant étape par étape comment créer son héros (16 pages), une page récapitulant ces étapes, et la description complète des races (5 races sur 4 pages), cultures (8 possibles sur 10 pages), professions (14 occupations sur 7 pages), avantages et désavantages (9 pages) accessibles aux joueurs. Il y a trois ethnies humaines (Middenrealmians, Tulamides, Thorwalians), les Elfes et les Nains. Les professions sont au nombre de quatorze et incluent deux professions spécifiquement elfiques (Legend Singer et Ranger). A noter que les professions liées à la religion ne sont pas présentées et doivent faire l'objet d'un supplément à part.

La partie sur les règles se décompose en trois chapitres : le système de compétences (21 pages), le système de combat (35 pages) et le système de magie (12 pages). Tout comme pour la création de personnage, les règles liées aux pouvoirs des religieux ne sont pas présentes. Le chapitre sur les compétences comprend les règles standard et la description non exhaustive d'un certain nombre d'entre elles. Ces descriptions s'accompagnent des règles spécifiques s'il y en a, éventuellement de conseils au maître de jeu sur leur utilisation, et parfois d'exemples.

Le chapitre sur les combats comprend les règles et précisions pour l'utilisation d'un grand nombre de types d'armes, d'armures et de boucliers. De nombreuses règles optionnelles accompagnent le tout. On y trouve aussi la description d'une quantité d'armes et armures, pas seulement en termes techniques, mais aussi avec leur apparence, leur origine ou leur utilité. Ce chapitre contient aussi quelques règles optionnelles ne concernant pas les combats telles que la gestion du mouvement et de l'encombrement, les règles liées à la santé, et enfin les règles sur l'expérience.

Le chapitre sur la magie comprend lui les règles sur le lancement des sorts, les particularités de la magie elfique, la gestion de l'expérience pour les lanceurs de sort, et bien sûr un grimoire de base comprenant 26 sorts.

La dernière partie décrit l'univers d'Aventuria (23 pages) au travers de sa géographie, sa géopolitique, son histoire, ses dieux, ses créatures et monstres, ses plantes et l'équipement classique de l'aventurier. On y trouve aussi quelques conseils à destination des joueurs et des maîtres de jeu sur la manière de jouer et d'utiliser les règles (5 pages). Un dernier chapitre donne 8 archétypes typiques de personnages du monde de The Dark Eye.

En annexe, on trouve un index (6 pages), une carte du monde sur une page et une fiche de personnage (2 pages).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Slawick Charlier  

Je ne m'attendais pas à un chef d'oeuvre, mais j'ai été plutôt surpris en commençant la lecture de cet ouvrage. Hélas j'aurais bien voulu être étonné jusqu'au bout, mais c'est plutôt raté. D'une manière générale, j'ai eu un sentiment de fraicheur surprenant en lisant ce jeu qui m'a initié il y a un certain temps. Ainsi, avoir des règles qui tiennent en 150 pages est plutôt agréable face à un mastodonte comme ADD. La présentation très claire est bien plaisante aussi, et le papier épais franchement agréable.

Les règles ne sont pas mauvaises, même si elles sont extrémement classiques. L'idée de "cultures", qui représente le pays d'appartenance d'un personnage et qui s'ajoute à la race et à la profession, est plutôt très bonne.

Mais que ce soit dans le cas des règles ou dans le cas de la présentation, il y a des points négatifs qui viennent gâcher tout ça. Les règles ne semblent pas assez travaillées, et sont aussi bancales qu'un ADD 2e édition (toutes proportions gardées, les deux corpus de règles ne faisant pas vraiment le même nombre de pages). Côté présentation, si on passe sur le côté amateur des illustrations (dont j'aime pourtant beaucoup le style), ce livre est un vrai foutoir, la table des matières un bordel immonde. Les règles d'expérience perdues dans les règles de combat ? Heureusement que le livre ne fait que 200 pages, on doit pouvoir s'y retrouver avec un minimum d'habitude.

Mais tout ceci n'est rien face au foutage de gueule des règles sur la religion. On nous explique en effet que les religieux et les règles sur leurs pouvoirs ne seront disponibles que dans un futur supplément faute de place... alors que le livre ne fait même pas 200 pages ! Tout au plus ces règles auraient pris 20 pages (c'est ce qu'occupe les règles sur la magie). Il n'y a pas non plus de scénario. Le monde d'Aventuria n'est pas assez décrit, et la carte proposée est illisible - dommage, parce qu'elle est en revanche plutôt esthétique.

Si on avait vraiment trouvé tout ce qu'il fallait dans ce livre pour jouer, il aurait présenté une alternative intéressante à ADD : un jeu vraiment jouable avec le seul livre de base est un pari intéressant. Mais il possède trop de défauts et de manques pour en faire un jeu viable. S'il faut acheter des suppléments pour pouvoir vraiment jouer, autant aller vers les valeurs sûres ! (à noter quand même les efforts fait pour le site officiel de la version anglaise, qui contient plein d'articles de background et de fichiers à télécharger)

Hal  

Alors pour commencer, pour ce qui est de la mise en page, je la trouve très jolie, bien illustrée et écrite de façon agréable. Pour ce qui est des règles, étant les mêmes que DSA 4, il n'y a rien à redire de ce côté là, bien traitées malgré le peu de pages du livre. Par contre une chose qui mérite d'être précisée c'est que quand même ils auraient pu traiter la religion ! Pour un livre de 200 pages, ça fait un peu tache non ?

Sinon c'est vrai que pour les suppléments, ce n'est pas DSA 4 ... le livre de base n'est de loin pas aussi complet que la "Basis-box DSA 4" ... et côté livres ça traîne à sortir. Ah les traductions ...

Mon avis, bonne impression mais ne remplace pas DSA 4, c'est une alternative si vous ne parlez pas allemand mais ça n'a pas la complexité qui fait tout le charme de DSA ! Donc pour conclure, à choisir comme choix si vous n'êtes pas germanophone mais gardez à l'esprit que ça ne vaudra jamais "Das Schwarze Auge".

Voilà j'ai fini, en espérant que vous aurez du plaisir à lire ma critique. Au revoir et que Praïos vous garde !

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques