Contenu | Menu | Recherche

Non, pas l'auteur de Bitume...

Stardust Tears

.

Références

  • Gamme : Night Wizard !
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Enterbrain
  • Langue : japonais
  • Date de publication : septembre 2009
  • EAN/ISBN : 978-4-7577-5077-7
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 152 pages a couverture souple et un CD

Description

Il s’agit du cinquième fanbook de Night Wizard! , le troisième pour la seconde édition du jeu. Un fanbook est un ouvrage qui repose sur le concept de "lire, écouter, jouer". Il contient une retranscription de partie (replay) où prennent souvent part des doubleurs connus dans l'animation japonaise (lire), un voice drama basé sur le replay en question (écouter) et des scénarios (jouer).

Ce cinquième volet diffère des précédents car il a été conçu pour rendre de nouveau accessible l’un des deux premiers replay de Night Wizard!: Celui qui hérite de l'étoile (Hoshi o tsugu mono). Cette retranscription fut dans un premier temps publiée dans la magazine Games Field, puis dans le premier supplément de la première édition, Stardust Memories. Toutefois, dû à l'arrêt de la publication de ce dernier, il devint difficile de se procurer cette retranscription de partie et de nombreux fan s'adressèrent à FEAR pour la rendre de nouveau disponible sous une forme ou sous une autre. La raison de cet engouement est que ce replay est la première aventure où apparaissent des personnages désormais centraux de l’univers, comme Renji Hiiragi et Kureha Akabane, et que d’autres retranscriptions et scénarios y font référence.

L’ouvrage s’ouvre sur 8 pages couleurs dont 2 présentent le contenu du document ; les 6 autres contiennent des illustrations et un manga d’une page qui servent de bande annonce au replay. La retranscription de partie elle-même est l’objet du premier chapitre, Replay section (54 pages). Les quatre fiches de personnages des héros, adaptées a la seconde édition, précèdent Celui qui hérite de l'étoile. Comme la plupart des replays de Night Wizard!, le titre est identique à celui d’un roman de science-fiction, Inherit the Stars, de James P. Hogan.

À cause du prochain passage d’un énorme astéroïde, le monde subit un regain d'intérêt pour l’espace. Mais l'astéroïde en question, d’un diamètre de plus de 10 kilomètres, est en fait Dingray (Dingurei), un emulator qui revient en moyenne une fois tous les cents millions d'années pour tenter de s'écraser sur terre. Les héros doivent trouver le moyen de protéger la terre. Y arriveront-ils sans répéter la tragédie qui lie le héros de l'étoile (hoshi no yuusha) et la miko de l'étoile (hoshi no miko) depuis la naissance de notre planète ? Comme à l'accoutumée, les 4 wizards sont proposés comme connexion à la fin de la section.

Le second chapitre, Voice drama section (8 pages), est dédié au voice drama. Il propose un concours pour gagner des papiers avec les autographes de l'équipe de doublage (la date limite est octobre 2009). Il présente ladite équipe et contient un manga humoristique de 2 pages sur les anecdotes de la séance d'enregistrement. La section se termine par des explications sur certains points du voice drama (3 pages).

Le troisième chapitre, Scenario section (21 pages), contient deux scénarios. Le premiers, Stardust Tears, est prévu pour 3 à 5 héros de niveau 1 et une session de 3 à 4 heures. Il est nécessaire que les joueurs et le meneur de jeu aient pris connaissance du replay ou du voice drama pour profiter pleinement de ce scenario. L’avant-dernière miko de l'étoile, celle qui date de l'échec partiel de la neutralisation de Dingray qui provoqua l'événement de la Toungouska, vient d'être retrouvé en stase. Durant le transport qui doit l’amener auprès de Kureha, elle se réveille et s'échappe pour retrouver un des wizards, réincarnation du héros de l'étoile de l'époque. Hélas, un Meima annonce que le retour de la Miko lui a permis de s’emparer des pouvoirs de Dingray, et le sinistre astéroïde, pourtant censé avoir été définitivement détruit, fait sa réapparition dans le ciel. La plupart des wizards du monde paniquent et optent pour la solution la plus sûre: mettre à mort la miko de l'étoile. Quel sera le choix des personnages ?

Le second scenario, Il y a trop de Kureha (Kureha ga oosugiru), est indépendant du premier et calibré pour 3 à 5 wizards de niveau 1 à 2, et une partie de 3 à 4 heures. Depuis qu’elle remplace Anzelotte, Kureha vit une existence infernale, noyée sous la masse de travail. Une publicité sur un homoncule qui prend votre apparence et fait le travail à votre place attire son attention. Quelques jours plus tard, ce sont des dizaines de Kurehas qui se déversent dans Akihabara, ce qui provoque la panique. Aux personnages de remettre un peu d’ordre dans tout cela. Le fait qu’un emulator soit derrière cette affaire ne va pas leur faciliter la tache.

Le dernier chapitre, Comic section (54 page), abrite un manga paru à l’origine en trois partie dans la revue Famitsuu PS3 + PSP. Il narre l'éveil de Renji Hiiragi en tant que wizard.

Le supplément se clos par des publicités pour les 4 premiers fanbook et une postface de Takeshi Kikuchi.

Cette fiche a été rédigée le 11 mars 2010.  Dernière mise à jour le 12 mars 2010.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.