Contenu | Menu | Recherche

Fully loaded, safety off. This here’s a recipe for unpleasantness

Maganats (Les)

.

Références

  • Gamme : Métabarons
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Yéti Entertainment
  • Langue : français
  • Date de publication : septembre 2001
  • EAN/ISBN : 9-780107-280031
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 128 pages.

Description

Les Maganats... Ce terme générique désigne l'un des piliers sur lesquels repose le pouvoir despotique de l'Emperoratriz, la Noblesse. L'un des traits de génie du fondateur de la lignée des Trans-Bourbons, Rosemonde Ier, fut de réussir à unir derrière lui les chefs des sept grandes familles de la noblesse terrienne. Depuis, les tenants du titre ont toujours manoeuvré avec une grande intelligence politique ces familles puissantes et ambitieuses, semant la discorde par ici, cimentant une alliance par là... Il en résulte une histoire chaotique de la noblesse, que l'on découvre dans le premier chapitre de l'ouvrage, "Les Maganats". On comprendra ainsi pourquoi et comment les nobles ont, au cours de l'histoire galactique, abandonné les idéaux chevaleresques de leurs aïeux, pour cultiver des traits comme l'ambition, la cupidité, et la cruauté.
Bien sûr, entre le chef de maison noble dont l'aïeul aida Rosemonde à conquérir son trône, et l'Aristo qui se vautre dans le stupre de son endocity, il y a une énorme différence. Ce chapitre nous apprend quels sont les différents degrés de noblesse : omni-noblesse (un seul représentant, l'Emperoratriz), archi-noblesse, noblesse, infra-noblesse, et aristo. On saura également comment on peut passer d'un statut social à un autre (d'infra-noble à aristo, le plus souvent), et comment sont régis les rapports entre les membres de la noblesse.
Viennent ensuite les descriptions des sept grandes maisons et de quelques unes de leurs familles vassales, dont l'on avait déjà eu un aperçu dans le livre sur l'univers des Métabarons. A chaque fois, un personnage majeur de la maison est présenté, avec ses caractéristiques. Chaque Maison est présentée sous l'angle de son histoire, de sa structure et son organisation, et de ses domaines de prédilection,

Le chapitre suivant, "Géographie", présente quelques généralités sur les fiefs de la noblesse, avant de détailler sur un format analogue à celui du "sourcebook" (Un système par page) huit systèmes appartenants aux Maganats. Après une brève énumération de quelques planètes importantes, nous est présenté en détail le système "l'Auréole", conçu comme un décor de campagne prêt-à-l'emploi. La Principauté de l'Auréole, un maganat mineur de la frange, présente nombre de pistes pour le MJ : mariages mondains, casinos, complots, trafics, ...

Bien évidemment, il serait frustrant de détailler en profondeur la noblesse sans donner aux joueurs la possibilité d'incarner un de ses représentants. Le troisième chapitre, "Les Ressources", aborde les mécanismes de jeu. Sont disponibles à la création les personnages issus des rangs de la noblesse, de l'infra-noblesse, et des aristos. On trouvera des conseils de création, des nouvelles compétences, et des avantages et désavantages appropriés.
Ce chapitre contient aussi du matériel et des véhicules propres aux maganats.

Enfin, le quatrième chapitre propose trois scénarios :
- "Le syndrome d'Ostal", qui verra les PJ enquêter sur le caractère bizarrement changeant d'un noble réputé avare
- "Le mariage de Tiffany", une aventure qui se situe dans la Principauté de l'Auréole
- "L'Elu des Arcanes", le premier volet d'une campagne à suivre, "La Geste de Ténèbre", qui a pour ambition de permettre aux PJ de jouer à l'échelle cosmique.

L'ouvrage s'achève avec la présentation de quelques archétypes courants. On notera au début du supplément la présence d'une nouvelle de Fred le Berre, et l'utilisation faite des marges pour donner des précisions, des idées, des accroches de scénario, etc...

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Pac  

Encore un beau supplément qui nous est servi. La qualité est toujours au rendez-vous, tant au niveau de la rédaction qu'au niveau de la présentation.

J'ai beaucoup aimé la description des sept familles. Elle est très cynique. Les détails sanglants ne sont pas évités. La "noblesse" n'est bien sur pas du tout synonyme de vertu, chevalerie ou autre, c'est le symbole de la décadence de l'univers. Tout est permis, la vie humaine n'a plus aucune valeur et le roi de chaque famille a toute latitude sur la manière de mener son royaume. Il peut s'il veut laisser une certaine liberté a ses sujets ou bien en faire des esclaves, ou encore en éliminer une partie parce qu'il ne sont plus "rentables". La seule politique des maganats est de s'enrichir a tout prix, et accessoirement de conquérir l'univers... Toute la société des maganats est basée sur le paraître: luxe et drogues à volonté.

La description des planètes est succincte, mais la description de l'auréole (petit maganat) et les scénarios permettent de bien comprendre l'ambiance qui règne dans les maganats, et d'extrapoler.

Enfin trois scénarios, pour tous les goûts et tous les niveaux. Un premier très basique...
Un deuxième que l'on peut facilement adapter a tous les goûts, tant les pistes sont nombreuses et variées, et qui entrainera les joueurs dans les méandres de l'auréo-politik. Et un troisième, scénar d'introduction d'une campagne qui s'annonce riche en révélations et en changements. C'est un scénar d'introduction seulement, et j'attend vivement la suite...

En conclusion, je vous conseille vivement d'acheter ce supplément, qui fournit un cadre fouillé, avec pleins d'intrigues pour de nombreux scénars. De plus les maganats contrôlent une grande partie de l'univers humain, il serait dommage passer a côté.

alexiss  

Une différence d'approche déjà ! Autant les autres livres sont très beaux, autant la couverture de ce supplément m'a donné envie de vomir, c'est une horreur! (en plus les couvertures à dos collé ne me rassurent pas)

Le contenu lui est complet et le mélange de description de l'univers, des 3 scénarios, de matos et le ton de l'écriture me conviennent - un bon supplément (spéciale dédicace à Lilloput).

 

Premier supplément pour les Métabarons, "Les Maganats" ouvre le banc en décrivant l'un des quatre piliers de l'Empire : la Noblesse.

On trouvera étrange que les auteurs aient autant décrit l'Archi-noblesse. En effet, il est explicitement exclu que les joueurs aient accès à de tels personnages. De plus, le niveau social dans lequel ces personnages évoluent se situe bien au-delà de celui des joueurs, ce qui rend cette partie peu exploitable. La description de cette couche de la noblesse me semble également un peu caricaturale : les femmes sont sublimes et manipulatrices, les hommes sont brutaux et souvent stupides. Les auteurs auraient également pu saupoudrer cette description d'idées d'aventures plus nombreuses et dévoiler quelques "secrets de famille" savoureux. En revanche, la partie décrivant le système de l'Auréole (une sorte de principauté d'opérette) livre un cadre de campagne quasi-complet qui permettra au MJ de mettre en place des aventures utilisant une strate de la noblesse socialement accessible à un groupe de joueurs standard. Le chapitre consacré à la création d'un personnage noble fournit de très bonnes idées quant aux motivations susceptibles de pousser un nanti vers l'aventure. Le background produit par ces conseils donnera beaucoup de profondeur à vos nobles.

Trois scenarii sont fournis et permettent de faire évoluer les personnages dans la sphère de la noblesse. Le dernier d'entre eux est le premier volet d'une campagne épique qui devrait permettre aux joueurs de retrouver le souffle métaphysique de l'Incal. On pouvait craindre que l'univers décrit dans les Metabarons soit un univers de SF standard. Le début de cette campagne prouve qu'il n'en est rien et que l'univers si spécifique de Jodorowsky est bien restitué. Il est cependant dommage qu'une campagne aux prémices aussi intéressants soit égrainée au fil des suppléments, ce qui obligera le MJ a acquérir toute la gamme.

La qualité de la production est en tout point exemplaire, la mise en page est claire et aérée, les illustrations sont de bonne qualité et, plus que tout, la qualité rédactionnelle est au diapason du sujet traité : la lecture de ce supplément rend parfaitement compte du raffinement et du faste des Maganats.

Christophe Mouchel

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques