Contenu | Menu | Recherche

Recommandé par les éleveurs de rôlistes

Deluxe City Campaign Set

.

Références

  • Gamme : Marvel Super Héros / Marvel Super Heroes
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1989
  • EAN/ISBN : 0-88038-750-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boîte contenant deux livrets à couverture souple de 96 et 64 pages (Campaign Sourcebook et Adventure Book) et quatre plans format poster en couleurs.

Description

New York est le théâtre des aventures d'innombrables héros, dont Spider-Man, Daredevil ou le Punisher, mais aussi les Quatre Fantastiques ou les Vengeurs. C'est le cadre par défaut de la plupart des comics Marvel. Même la Metropolis de Superman ou la Gotham de Batman en sont des analogues à peine voilés. Gotham est d'ailleurs un surnom de New York depuis le XIXe siècle.

Campaign Book
Le Campaign Book (96 pages en tout) est le coeur du supplément. C'est une mine de renseignements sur New York, ses monuments et ses habitants, réels ou fictifs. Le premier chapitre (21 pages) commence par un survol de la ville dans son ensemble, de sa géographie et de son histoire. Viennent ensuite les descriptions de lieux dignes d'intérêts, dont la Statue de la Liberté, la foire de Coney Island, la pension de famille de May Parker, le zoo du Bronx et la prison de Ryker's Island. Chaque lieu est décrit sur plusieurs pages, avec les PNJ célèbres ou typiques qu'on peut y croiser, les crimes à empêcher et parfois un plan.

Les deuxième et troisième chapitres (9 et 40 pages) suivent la même structure que le premier, en s'attachant cette fois à l'île de Manhattan. La présentation générale du deuxième chapitre est à la fois plus longue et plus précise que précédemment. Elle comprend par exemple une description de chaque quartier de l'île. Le troisième chapitre décrit les lieux remarquables de Manhattan, dont Central Park, le Daily Bugle, le sanctuaire de Doctor Strange, l'Empire State Building, l'Empire State University, le discrict financier, le Four Freedoms Plaza, le manoir du Hellfire Club, le quartier de Hell's Kitchen, le siège de Marvel Comics, le Metropolitan Museum of Art, le quartier général du SHIELD, Times Square, les Nations unies et Yancy Street.

Avec le quatrième chapitre (11 pages), le supplément s'intéresse aux organisations agissant à New York : Damage Control, chargé de nettoyer et réparer les dégâts infligés à la ville lors des affrontements entre super-personnes, la police et la mafia.

Les cinquième et sixième chapitres (4 et 7 pages) s'attachent à l'ambiance générale de la ville, aux traits qui la distinguent d'autres métropoles. Plutôt que de décrire des lieux comme les chapitres 1 et 3, y sont évoqués l'attitude et le langage des New Yorkais, l'état des rues, les moyens de transport. Le chapitre six fait de même pour les souterrains de la ville, que ce soit le métro, les égouts ou les tunnels des morlocks.

Le livre s'achève sur une bibliographie de deux pages.

Adventure Book
L'Adventure Book (64 pages en tout), contrairement à ce que son nom peut laisser supposer, n'est pas constitué uniquement de scénarios, mais aussi pour moitié de conseils de maîtrise. Le septième chapitre (3 pages) donne le calendrier des événements, fêtes et concerts marquant l'année new yorkaise.

Le huitième chapitre (21 pages) s'éloigne du sujet du supplément le temps d'une étude sur la construction d'aventures. Y sont disséqués le genre du comics de super-héros, les éléments du scénario, la narration et le dénouement. Les pages suivantes traitent de thèmes plus précis : les motivations des héros, le rôle des super-vilains, le choix d'une accroche, la gestion des PNJ, les complications et les dilemmes, les pièges mortels et enfin les fins grandioses.

Le neuvième chapitre (6 pages) suit la même voie, mais pour les campagnes plutôt que pour les aventures. On y apprend quelles sortes de campagnes sont possibles, comment les commencer, comment les développer sur la durée, quels sont les types de joueurs et leurs attentes et pour finir quels problèmes peuvent se poser au cours d'une campagne et comment y remédier.

Le dixième chapitre (3 pages) reprend les idées introduites dans les chapitres 8 et 9, et les applique aux aventures et campagnes se déroulant à New York. Il propose trois types de campagnes - urbaine, globale et galactique - avec des exemples de héros et de vilains pouvant intervenir.

Le onzième chapitre (28 pages) contient d'une part quinze mini-aventures, ne faisant généralement pas plus d'une page et liées à l'un des lieux décrits dans le chapitre 3, et d'autre part une aventure plus longue, Fun City. Les New Yorkais sont victimes d'une nouvelle drogue qui les fait agir de façon erratique, quand elle ne leur procure pas des pouvoirs étranges. Qui est derrière ce fléau : la mafia ? le Doctor Doom ? Loki ? Aux héros de démêler l'écheveau.

Le livre se conclut par un index de deux pages référençant aussi le Campaign Book.

Réunies côte à côte, les deux premières cartes forment tout un quartier de Manhattan, comprenant le Rockfeller Center, la cathédrale St Patrick et Four Freedoms Plaza, le QG des Quatre Fantastiques. La troisième carte est constituée de plusieurs endroits typiques de New York : les Nations Unies, l'Empire State Building, Central Park et un wagon de métro. La quatrième carte représente la Statue de la Liberté.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 23 avril 2010.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.