Contenu | Menu | Recherche

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort

Manga BoyZ 3.0

.

Références

  • Gamme : Manga BoyZ
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Grimoire (Le)
  • Langue : français
  • Date de publication : juin 2011
  • EAN/ISBN : 9782917730034
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret petit format (environ A5) de 172 pages à couverture souple.

Description

Manga BoyZ 3.0, sous titré La Chute du Géant Mauve est, comme son nom l'indique, le troisième tome de la gamme, livres de base compris. Contrairement aux précédents volumes, celui-ci n'est pas indépendant et nécessite soit le volume 1, soit le volume 2 pour être exploité. En effet Manga BoyZ 3.0 renvoie par endroit aux deux ouvrages en question.

Le tome 3 commence par deux pages qui comportent le sommaire, une présentation de Caza, auteur de BD connu notamment pour le Monde d'Arkadi, et enfin une introduction générale au supplément.

Le premier chapitre (6 pages) décrit quelques nouveaux lieux qui se situent au Mexique (le mur qui le sépare des USA, Mexico, Acapulco, Cancun) et au Maghreb (l'Atlas, le Sahara, le Maroc, l'Algérie, la Tunisie), le tout au format succinct qui caractérise la gamme.

Le second chapitre (14 pages) offre 5 nouveaux archétypes de PJ : le Catcheur (mexicain, bien sûr), le ZoulouZ, résistant d'Afrique noire, le Reconquistador, combattant au sang hispanique, le Feydakid, aventurier du désert, et le Beastie BoyZ, qui a su apprivoiser un monstre biologique (deux exemples de compagnons sont fournis).

Le troisième chapitre, qui constitue le coeur de l'ouvrage, est une campagne en cinq parties et 120 pages. Le premier scénario emmène les PJ au coeur des Everglades, les marécages de Floride, pour récupérer une sonde dont les observations sont vitales pour la lutte contre l'envahisseur. Le second scénario les ramène en Belgique et dans le Nord de la France pour secourir le dernier membre du mystérieux projet Moussaillon. Direction ensuite les pays de l'Est pour une nouvelle mission de sauvetage en relation avec l'Armée Rouge. La quatrième aventure est un interlude dans lequel nos héros vont devoir faire du ravitaillement de population. Enfin, le dernier scénario emmène les PJ en Asie où ils devront convaincre la Mongolie d'aider la résistance. Mais les différents éléments recueillis jusqu'ici vont finir de se mettre en place pour aboutir à tout autre chose : la capture d’un alien, le Géant Mauve !

L'ouvrage se termine par une fiche de personnage vierge, une FAQ sur les règles, une liste des scénarios déjà parus pour le jeu et quelques dessins de fans.

Cette fiche a été rédigée le 27 juin 2011.  Dernière mise à jour le 28 juin 2011.

Critiques

 

L'invasion se poursuit, la résistance continue !

Le Grimoire poursuit le suivi de Manga Boyz avec ce 3.0, La Chute du Géant Mauve, qui n’est pas le troisième mais le cinquième ouvrage de la gamme (il y a eu les numéros 1.0, 1.1, 1.5 et 2.0).

Voyons ce que ce Géant Mauve, un extraterrestre probablement, a dans le ventre.

Le dessus du papier

Sous la belle couverture typée manga d’un petit livre à couverture souple de 170 pages on découvre une maquette agréable, sobre et fonctionnelle. C’est écrit relativement gros ce qui permet de lire vite et bien. Des éléments mis en évidences, les caractéristiques dans un bandeau grisé en bas des pages et des icônes garantissent la dimension pratique de l’ouvrage.

Manga Boyz est d’autant plus agréable à lire que contrairement à ce qu’on pouvait reprocher au premier opus de la gamme, ce supplément contient de nombreuses illustrations. Outre la reprise de toutes les anciennes couvertures en crayonnés, Manga Boyz 3.0 contient une demi-douzaine d’illustrations pleines pages magnifiques du célèbre illustrateur de BD Caza. On est heureux de le retrouver dans un jeu de rôle (il avait notamment illustré la cinquième édition de L’Appel de Cthulhu) que ses dessins servent avec inspiration..

Le dedans des mots

Le style de l’ouvrage est agréable, malgré un humour potache très présent, ce qui pourrait dérouter certains mais cela reste inscrit dans le ton léger et décalé du jeu.

La Chute du Géant Mauve contient une brève présentation du Mexique et des pays du Maghreb après l’invasion. Cette approche est vraiment sommaire, trois pages pour chacune de ces deux régions du monde ! Même si c’est voulu, et que l’on retrouve un découpage similaire aux précédents ouvrages ( conséquences de l’invasion suivies de quelques éléments ou lieux notables), on reste sur notre faim.

La suite nous propose cinq nouveaux archétypes pour les personnages joueurs (féminins ou masculins) associés aux pays présentés dans les pages précédentes. Le Catcheur, luchador mexicain, champion du corps à corps protégé par son seul masque. Le Zoulouz, combattant dont le chant - Hakuna Matata - motive les troupes. Le Reconquistador, qui n’a qu’un but : reconquérir ; No pasarán ! Le Feydakid survivant du désert vitrifié par les extraterrestres, capable de tournoyer comme un derviche. Et enfin le Bestie Boys, ami des bêtes, enfin de bêtes extraterrestres comme le Pitboule ou le Korbac.

Le Géant Mauve du titre fait son apparition après ces trente pages de mise en bouche. Le gros morceau du supplément, 130 pages, contient une campagne en cinq scénarios faisant évoluer la storyline du jeu. Quatre d’entre eux sont liés, et un cinquième à intercaler en intermède est proposé. Plans, caractéristiques, noms surlignés, tout est fait pour jouer directement une fois la lecture terminée. Sans dévoiler le contenu de la campagne, la variété des scénarios permet beaucoup d’action mais aussi des phases d’enquête. En bref, une bonne campagne, garantissant une évolution cohérente de l’histoire du jeu.

Pour en finir avec cette bête pourpre

Le contenu de ce livre est enfin totalement inédit, contrairement aux éditions 1, 1.1 et 1.5 qui reprenaient toujours le système, laissant une impression de déjà vu à certains. Manga Boyz 3.0 est quant à lui vierge de toute règle de jeu.

On retrouve la simplicité, la facilité d'accès des précédentes publications, avec une campagne pour arpenter longuement le monde de Manga Boyz. Ces qualités compensent le côté trop synthétique du background qui le rend parfois peu inspirant.

En somme, un ouvrage primordial dans la gamme du jeu. Ajoutez-y un 1.X, le 2.0, et vous disposerez de quoi jouer abondamment dans l’univers déjanté de Manga Boyz.

Critique de Jérémie Coget publiée dans le Maraudeur n°4

Critique écrite en août 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques