Contenu | Menu | Recherche

Je demande qu'on sorte des jeux de rôles convenus et des scénarios écrits d'avance (N. Sarkozy)

Majus

Références

Thème(s) : Contemporain Fantastique

  • Système(s) utilisé(s) : Pacesetter
  • Ouvrages référencés : 2
  • Nombre de critiques : 1
  • Moyenne des critiques : 3

Description

Majus est un jeu où l’on incarne des Maji, puissants sorciers dans notre monde moderne. Le jeu utilise le système Pacesetter et est donc compatible avec les autres jeux l’utilisant, tels Cryptworld et Time Master.

Les Maji sont les descendants des puissants mages qui dominaient la civilisation sumérienne. Ils sont aujourd’hui engagés dans le Mehen, une lutte entre factions dans le but d’emporter l’Écheveau (Skein). Sa nature exacte (avènement d’un messie, lignes telluriques, artefacts, éveil de l’humanité...) n’est connue que du Maître de Cabale (MJ), et sans doute des Maîtres Voilés, les mystérieux arbitres du Mehen… Depuis des millénaires, ces factions ont évolué et ont même créé de toutes pièces d’autres sociétés secrètes parmi les simples mortels, en leur enseignant une fraction de leur savoir : Templiers, Rose-Croix, Thugs, etc.

Comme dans les autres jeux Pacesetter, les personnages possèdent des talents paranormaux, assimilables à des pouvoirs psychiques. Majus y rajoute une catégorie particulières au jeu, les Adits, domaines d’influence magique à usage plus vaste, mais plus coûteux et nécessitant plus de préparatifs : temps d’invocation, suspension (en tête ou dans un artefact), etc. Comme les compétences et talents paranormaux, les Adits progressent selon trois rangs, chaque rang donnant accès à de nouvelles capacités. Ce sont :

  • Animagic : influencer les animaux, communiquer avec eux et les invoquer
  • Blessing : améliorer les chances de réussite
  • Charging : créer des objets magiques
  • Counterspelling : annuler la magie
  • Divination
  • Glamour : empathie, mimétisme et invisibilité
  • Healing : soigner la douleur, la fatigue et les blessures
  • Hexing : infliger malchance, dégâts et maladies
  • Sending : perception et projection astrale, projection temporelle
  • Warding : dissimulation et protection
  • Weather Control : influence, modification et maîtrise du climat

Les Maji bénéficient également de la Synchronie, une capacité à utiliser la chance de manière active, dans leur quête de l’Écheveau...

Les personnages sont définis par huit attributs notés sur 100 : Agilité, Dextérité, Chance, Perception, Aura, Résistance, Force et Volonté. Le score de Chance est réservé aux personnages des joueurs, et permet notamment d’échapper à la mort. La création de personnage débute de manière aléatoire pour déterminer les scores des caractéristiques et le nombre de compétences. Les compétences sont ensuite au choix du joueur, tout comme les talents paranormaux, au nombre de quatre, dont obligatoirement deux ou trois Adits et le talent Astral Sight. La progression des personnages se fait par la dépense de points d'expérience, attribués selon la volonté du meneur de jeu.

Les personnages possèdent également des compétences, dont le score est une moyenne de caractéristiques. A ce score s’ajoute un bonus selon le niveau de maîtrise : +15, +30 ou +55. Les différents talents paranormaux, dont les Adits, sont traités comme des compétences, nécessitant de dépenser des points de Volonté.

Le jet de résolution consiste à lancer 1d100 comparé au score de compétence : un tableau de résolution indique quel est le niveau de réussite en fonction de la marge et de la difficulté de l’action : échec, limité, modéré, honorable, complet. Cette couleur de réussite permet souvent de déterminer les conséquences d’une action : informations trouvées, dégâts infligés, etc.

Deux des attributs de base, Résistance et Volonté, servent également de réserves de points fluctuant selon les mésaventures des personnages. La Résistance est affectée par la fatigue et les coups reçus en combat ; la Volonté est affectée par la peur, les attaques psychiques, et l'usage des pouvoirs. Ces points peuvent se récupérer par divers types de soins, et progresser avec l'expérience comme les autres attributs.

Outre les factions rivales, les personnages feront face à de nombreux adversaires surnaturels : esprits maléfiques, races non-humaines, etc. Le jeu considère que les personnages-joueurs sont tous des Maji, mais les règles explicitent la création de personnages non-magiciens, ou de mages moins puissants.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Action Table Card
première édition
Accessoireseptembre 2013Goblinoid GamesPapier
Majus
première édition
Livre de baseaoût 2013Goblinoid GamesPapier et Electronique

Cette fiche a été rédigée le 11 juin 2014.  Dernière mise à jour le 7 juillet 2016.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...