Contenu | Menu | Recherche

L'Ordinateur est votre ami

Summoners

.

Références

  • Gamme : Mage : l'Eveil / Mage : the Awakening
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mai 2009
  • EAN/ISBN : 9781588463654
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 224 pages à couverture rigide.

Description

Summoners aborde tout ce qui a trait aux invocations : les mages eux-mêmes, leurs pratiques en lien avec les autres dimensions, mais également de nombreux exemples de créatures invoquées. 

Après une page de titre, The Wheel (12 pages) est une nouvelle qui met en scène une étrange entité venue du monde des rêves… L’ouvrage continue sur une page de crédits puis une page de sommaire, et enfin sur une Introduction (4 pages). Les auteurs y présentent le contenu du livre et quelques inspirations. Il est précisé que ce guide n’est pas un descriptif des autres dimensions (comme peuvent l’être Book of the Dead, Book of Spirits, Tome of the Watchtowers, Intruders, Inferno et Astral Realms) mais bien des conseils sur les invocations et les créatures que l’on peut amener en ce monde. Le livre ne répète que très peu d'informations venant des suppléments cités et ajoute des éléments spécifiques aux mages ou de nouvelles créatures.

Chaque chapitre suivant offre des listes récapitulatives de routines d’invocation proposées dans la gamme et les points de vue des différents ordres de mages. On y trouve également de nouvelles routines et atouts. Ils s’ouvrent tous sur une illustration pleine page et un court récit d’ambiance.

Chapter One : From Distant Shores (46 pages) présente les entités qui proviennent du Monde Déchu. Les auteurs y abordent les invocateurs du monde des esprits avec quelques exemples de créatures à la clé, comme les cryptides légendaires (Chupacabra, Sasquatch, etc.) ou un avatar du tonnerre. Viennent ensuite les créatures de l’Outremonde, c’est-à-dire les fantômes. L’ouvrage traite aussi des Chtoniens, des entités affreuses habitant le monde des morts depuis l’aube des temps. Le chapitre poursuit sur les créatures astrales : choses du monde des rêves, de la folie et de l’égo bref du monde intérieur des hommes, elles peuvent aussi être invoquées sur Terre. Pour terminer, The Lower Dephts évoque brièvement les démons venant sans doute de l’Enfer évoqué dans Inferno.

Chapter Two : From the Five Towers (48 pages) explore les invocations de créatures habitant les Royaumes Supérieurs d’où vient la magie et l’Éveil, mais également de l’Abysse. Les auteurs expliquent tout d’abord ce que savent les créatures supérieures et comment elles se comportent avec les invocateurs, ainsi que leurs règles et spécificités. On traite ensuite des créatures typiques de chacun des cinq royaumes : les anges d’Aether, les fées d’Arcadie, les démons du Pandemonium, les bêtes des Étendues Sauvages, et enfin les ombres de Stygie. Cinq ou six créatures sont détaillées par royaume.

Chapter Three : From the Endless Dark (30 pages) examine les entités tirées de l’Abysse par les mages, le gouffre métaphysique qui sépare le monde supérieur magique du reste du monde. Le chapitre traite également des risques liés aux relations trop proches avec cette noire dimension mais surtout propose des règles pour forger des pactes abyssaux. En effet, les créatures abyssales sont toujours prêtes à donner des faveurs en échange de services ténébreux. Le chapitre se termine sur le descriptif d’une dizaine de créatures indicibles.

Chapter Four : From Stranger Spheres (20 pages) recueille de plus étranges créatures, venues d’endroits et de dimensions inconnues. On parle alors de Cultes du Cargo, qui larguent de mystérieuses boîtes dans les archipels paradisiaques, des Men In Black qui apparaissent n’importe où pour gérer des problèmes surnaturels ou encore du mystère des Stations de Nombres, des stations radios invisibles qui émettent des codes bizarres partout autour du monde. Pour chaque exemple sont données des idées de scénario et des théories différentes.

Chapter Five : Otherworldy Compacts (57 pages) offre de nouvelles règles pour mieux gérer techniquement les invocations et les invocateurs : création de pactes, dérangements et faiblesses liées aux invocations, nouveaux Atouts utiles comme Cercle d’Invocation ou Compagnon supérieur. Le chapitre poursuit sur six Héritages comme la Concorde des Serpents qui se spécialise dans l’invocation de monstres du Pandemonium, un Héritage dédié à la fusion avec les choses de l’Abysse ou encore des mages qui infusent de la magie nécromantique dans des objets. Les auteurs présentent enfin de nouvelles routines, de nouveaux Artefacts (dont des résidus du Monde Supérieur) ainsi que des Numina (divers pouvoirs d’entités immatérielles à destination du meneur).

Le livre se termine par une page de publicité pour la gamme.

Cette fiche a été rédigée le 27 janvier 2015.  Dernière mise à jour le 17 avril 2017.

Critiques

batronoban  

Au début je me disais : pff ça va pas être utile, encore un bestiaire. Et en fait en l'utilisant j'ai changé d'avis. Il est intriguant : il donne des tas d'informations sur des créatures et des dimensions étranges, sur la psychologie des bêtes invoquées, sur les dangers de le faire... Il y a beaucoup d'infos utiles pour les joueurs et les meneurs, et ça donne envie de jouer car la plupart des créatures présentées et des conseils sont orientés jeu et aventure.

En effet à l'usage il se trouve que les joueurs invoquent plein de trucs dès qu'ils ont quelques niveaux dans des Arcanes. Du coup plutôt que de créer de nulle part des monstres et de les piocher dans mille suppléments différents, finalement on se retrouve avec un joli recueil de monstres prêts à l'emploi, classés selon les arcanes/dimensions adéquates.

J'ai particulièrement aimé les chapitres sur les royaumes supérieurs, car imaginer des bêtes venant d'un monde idéal et inaccessible (puisque c'est le rêve de tout mage de pénétrer dans cette dimension) et imaginer leur réaction face aux joueurs-invocateurs c'est franchement intéressant en terme de roleplay.

Pareil pour l'Abysse : c'est une dimension mystérieuse et des monstres lovecraftiens sont servis, ou des choses bien vicieuses. Beaucoup de règles pour faire des pactes avec elles sont données, bien que mes joueurs ne voulaient pas trop le faire, ils sentaient direct l'arnaque. En tout ça même si cela fait redite par rapport à Intruders c'est vraiment intéressant.

Pour terminer entre les cryptides comme les petits gris, les sasquatch et plus loin les stations de nombres et autres mystères urbains classiques, c'est un vrai régal. J'ai eu direct plein d'idées de campagnes façon X-Files et autres délires techno-mystiques !

Niveau fond : curieusement les Chinois en encore frappé : l'impression est bien sombre quand même, et beaucoup d'illustrations sont trop sombres ce qui est dommage. Niveau illustration c'est un peu à la baisse niveau qualité mais elles sont nombreuses et la mise en page est agréable. Excepté l'utilisation de polices illisibles parfois...

Au final un livre utile et plein d'idées. Une réussite !

Critique écrite en janvier 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques