Contenu | Menu | Recherche

No power in the verse can stop us

Forged by Dragon's Fire

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 96 pages.

Description

Après les pages de couverture, de crédits et de sommaire, le supplément commence par la traditionnelle nouvelle d’ambiance, After Hours (4 pages), autour du thème du supplément.

Introduction: Arts& Crafts (6 pages) présente ensuite la thématique – les objets magiques, appelés ici Merveilles (Wonders) – et l’organisation du supplément ainsi qu’un lexique. Cette partie précise aussi les effets des merveilles sur le Paradoxe, en proposant de nouvelles options : stockage (accruing), absorption (absorbing), diffusion aléatoire (randomization), éclatement (scattering), écoulement (bleeding).

Le premier chapitre, Tools of the Trade : Wonders (30 pages), traite à la fois de la création des objets magiques (étapes à suivre et règles), fournit des exemples d’objets puis s’emploie ensuite à définir d’autres catégories en précisant leur nature et leurs contraintes spécifiques :

  • les objets Enchantés (Charms ou Gadgets pour la Technocratie) qui permettent de produire des effets magiques mais sur une utilisation limitée,
  • les fétiches (Fetishes) reliés aux esprits de l'Umbra,
  • les amulettes (Periapts) qui permettent de stocker la quintessence.

La raison du titre du supplément est également expliquée dans cette partie : afin de purifier le plus possible un objet magique lors de sa création, l’action ultime est de pouvoir le forger selon la légende dans le souffle de feu d’un dragon.

Le second chapitre, Fragments of Their Creator’s Will : Talismans and Grimoires (32 pages), est organisé de la même façon que le chapitre précédent. La première partie traite des talismans, des objets magyques aux effets plus permanents que les Charms et donc beaucoup plus puissants. Sont présentées les règles de création et les descriptions de différentes sortes de talismans (objets, tatouages, appareils technologiques pour la Technocratie). La seconde partie aborde les grimoires de la même façon avec les règles de création et d’utilisation des grimoires et quelques exemples de grimoires anciens ou plus atypiques (chant, algorithme mathématique).

Le dernier chapitre, Companion on the Paths : Familiars (18 pages), aborde les familiers qui peuvent accompagner les mages. Il démarre par une courte nouvelle (A day in the life of a cat) puis reprend les règles sur les familiers déjà abordés dans d’autres suppléments de la gamme et propose de nouvelles pistes : influence du lien du familier, règles de création d’un familier avec leurs pouvoirs spécifiques. Cette partie précise notamment les différentes sortes de familiers : animaux, créatures surnaturelles ou même tablette numérique personnelle.

Le supplément se termine sur deux pages de publicité et un modèle de feuille de personnage pour les familiers.

Cette fiche a été rédigée le 8 mai 2012.  Dernière mise à jour le 12 janvier 2018.

Critiques

matreve  

White Wolf a souvent été critiqué - moi en premier - pour ses suppléments verbeux où le sujet potentiellement porteur du départ était dilué ad nauseam par des auteurs tirant à la ligne. 

Forged by Dragon’s Fire rompt avec cette habitude. Le supplément est carré, sans tâche et aborde sans détour inutile le sujet des "objets magyques" sous tous les angles : talismans, grimoires, familiers... C'est une très bonne somme de tout ce qui avait pu être publié précédemment dans la gamme de façon dispersée. Cerise sur le gâteau, le début ouvre des perspectives séduisantes sur les interactions avec le paradoxe. 

Sauf que... Sauf que si c'est un travail sérieux, on est loin des premiers suppléments de la gamme qui foisonnaient d'idées dans tous les sens ! Je me suis ennuyé ferme pendant la lecture des objets présentés dans un supplément pourtant 10 fois moins catalogue que Technomancer’s Toybox. 

Je me surprends à le dire mais il manque une fois n’est pas coutume le double de pages à ce supplément. Rien que la partie sur le paradoxe ouvrait des perspectives très intéressantes qui sont expédiées en quelques paragraphes. Le supplément hésite par ailleurs constamment entre aborder le sujet sous un angle factuel et technique ou aller dans le descriptif et subjectif. On a la désagréable impression que les auteurs ont eu peur d’être trop technique alors qu’à mon sens la clé du supplément était là, afin de bien montrer le niveau de difficulté de façonner des objets magyques. Là encore, faute de place, les quelques points techniques sont réduits à la portion congrue et manquent fortement d’illustrations et d’approfondissements pour en faire autre chose qu’une aide de jeu dispensable. Le Book of Chantries avait justement mêlé avec succès cet aspect règles pour que chaque étape soit une source d’inspiration pour des scénarios. Il est bien dommage que Forged by Dragon’s Fire ne soit pas parvenu au même résultat.

Au final donc, un supplément "moyen", qui remplit certes sa mission mais au tarif syndical. A se procurer tout de même mais avec du travail en perspective pas tant pour le réécrire, mais pour creuser toutes les pistes ouvertes malheureusement laissées juste à l’état de friches.

Critique écrite en mai 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques