Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Parlor Games

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 33 pages.

Description

Ce scénario est le premier de la gamme Storytelling Adventure System (SAS) publié pour Werewolf. Il s'agit d'aventures distribuées au format numérique exclusivement, destinées à être utilisées en one-shot ou insérées dans une chronique en cours. Parlor Games propose ainsi huit scènes, prévues pour des personnages ayant accumulé entre 0 et 34 points d'expérience, et est noté comme suit :

  • Mental : 2
  • Physique : 4
  • Social : 3

Après la couverture, les onze premières pages font office d'introduction étendue. On y trouve la présentation de l'histoire et des PNJ, des conseils pour amener l'intrigue, y compris dans une campagne en cours, des articles sur les motivations des PJ, et la revue des principales sources d'information disponibles tout au long de la partie.

Vient ensuite la présentation des scènes, qui commence par l'arborescence de leur enchaînement. Chaque scène est présentée en une à trois pages, décrivant les éléments suivants : une notation (mental / physique / social), un aperçu (avec des passages pouvant être directement lus aux joueurs), un rappel des objectifs de la scène (pour le MJ et les PJ), et la revue des actions possibles et de leurs conséquences.

Enfin, Aftermath (1 page), propose plusieurs suites possibles à l'aventure, et les deux dernières pages contiennent des mini fiches de synthèse pour chacune des huit scènes.

Dans ce scénario, les PJ enquêtent sur un cadavre retrouvé sur leur territoire, qui va les mener jusqu'à un tripot en vogue, en fait le repère hors du monde d'un Azlu très puissant.

Cette fiche a été rédigée le 5 janvier 2010.  Dernière mise à jour le 3 novembre 2012.

Critiques

Franz  

Parlor Games fait un intermède sympathique pour une soirée, avec son ambiance typique, son exploitation de plusieurs des thèmes du jeu (le royaumes des ombres, les Azlus, le territoire...) et son grand méchant classieux. Ce qui fâche, comme souvent avec ce type de produit, c'est la présentation qui en fait trop (33 pages pour ce qui aurait pu en occuper le tiers, ça allonge d'autant la préparation), et le prix. L'aventure manquant un peu d'ambition, je l'aurais plus attendu comme scénario proposé gratuitement, et là elle aurait gagné un point.

Dernier détail sans importance mais qui m'agaçe, c'est que le document électronique soit en noir et blanc.

Critique écrite en février 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques