Contenu | Menu | Recherche

Etre heureux est un devoir. Etes-vous heureux ?

Rage across Australia

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 144 pages. Une carte de l'Australie est jointe, en format A3, en quadrichromie sur papier glacé.

Description

Ce supplément détaille l'Australie du point de vue de la population garou. Il débute par une légende des Garous : "The Death of the Bunyip". Ce récit décrit la tragique méprise, orchestrée par les Danseurs de la Spirale Noire, qui conduisit les Garous européens à exterminer leurs frères, les Bunyips. Cette histoire est la plus terrible des erreurs des Défenseurs de Gaïa et jette sur toutes les tribus le voile de l'infamie.

Introduction
Les références pour maîtriser des aventures dans l'Outback australiens y sont données : littérature, film et musique. Les auteurs précisent également les deux thèmes principaux qui doivent être les sujets récurrents des aventures.

Chapter One : History
Le continent australien s'est formé il y a de cela 65 millions d'années. Lors de la dernière période de glaciation, les futurs aborigènes émigrèrent dans un monde isolé de l'influence humaine. Lassée des ravages de l'Impergium et de la violence qui s'y rattache, la tribu des Bunyips migra à travers l'Umbra, à la recherche de Gaïa. Découvrant un monde vierge de toute souillure du Ver, les garous l'isolèrent de l'influence de leurs cousins. Une période de paix s'installe sur la gigantesque île, donnant naissance à une relation particulière entre aborigènes, Bunyips et Gaïa. Ce bonheur dura jusqu'à la découverte de cette gigantesque île par les explorateurs chinois, portugais et hollandais, puis par la colonisation par les anglais en 1798, privés d'un pénitencier depuis l'indépendance des Etats-Unis d'Amérique. Les fléaux apportés par les humains, les agents du Ver et les Garous européens mirent en difficulté les Bunyips, qui furent massacrés jusqu'au dernier. Les aborigènes furent les suivants sur la liste des victimes. Le Temps des Rêves, privé de ses vrais défenseurs et meurtri par les atrocités commises, est devenu dangereux pour tous. Les garous européens, successeurs des Bunyips, sont conscients de leurs fautes. Ils livrent une bataille désespérée contre les forces du Ver dans un environnement qui leur est hostile.

Chapter Two : Geography
Un descriptif du continent débute le chapitre, faisant un état précis des différentes régions (East Coast, Outback, Southwest, Great Barrier Reef). Les différents états australiens sont détaillés : New South Wales, Northern territory, Queensland, South Australia, Tasmania, Victoria et Western Australia. Les protectorats garous viennent ensuite, au nombre de 18, regroupant les villes importantes rattachées et les cairns décrits, au nombre de 8. La faune et la flore du continent sont abordées, dont les dingos et thylacines. Les effets catastrophiques des espèces importées d'Europe (chats, chiens, rats, chameaux, etc.) sont mentionnés sur l'écosystème local. Enfin, un récapitulatif des nombreuses pollutions touchant l'Australie vient ensuite, sous le contrôle de la Pentex : air, littoral, déforestation, mines, érosion des sols, eau, ... Trois cairns crées par les Danseurs de la Spirale Noire terminent le chapitre.

Chapter Three : People
Le chapitre détaille d'abord les aborigènes, arrivés sur leurs terres 25 000 ans avant les amérindiens sur les Terres Vierges. L'histoire passée et présente est racontée, du point de vue du Monde des Ténèbres. Un paragraphe parle également des colons, débarqués à partir de 1788. Les treize tribus garous sont ensuite présentées, avec la description complète - caractéristiques, et background - d'un ou deux membres pour chacune d'elles. L'organisation tribale qui gère la population garou est le Jindabyne Council. Une meute d'honneur, la Meute Ngalyod, ainsi nommée en l'honneur du Serpent Arc-en-Ciel, représente les intérêts du conseil sur tout le continent. Elle est la seule meute en Australie à être de type multi-tribale. Les Rokea sont cités, comme vivants au large des côtes australiennes. La présence de momies est également précisée, sans caractéristiques associées. Les Mages sont également présents depuis le début sur le continent : les "Dreamspeakers", qui ont côtoyé les Bunyips mais furent ensuite traqués par les agents du Ver et la Technocratie. Les Traditions ayant un intérêt en Australie sont rapidement présentées.

Chapter Four : Ennemies
Les ennemis principaux des Garous sont les Danseurs de la Spirale Noire. Leurs motivations sont détaillées, ainsi qu'une meute typique : the Priests of Pollution. La Pentex est également présentée, à travers le descriptif de ses membres les plus importants et les organisations rattachées : the Squattocracy et Aboriginal Protection Board. La première organisation visait à détruire l'environnement australien. La deuxième oeuvre depuis 1860, détruisant l'esprit aborigène sous couvert d'intégration culturelle et cherchant à éliminer tout Parent vivant des Bunyips. Les vampires sont abordés. Malgré le gigantisme du pays, la population caïnite se cantonne aux grandes agglomérations. Etant ignorés par les Garous des deux camps lors de l'extermination des Bunyips, ils purent s'installer tranquillement. Seuls les Gangrels se risquent dans l'Outback. Les trois villes principales (Melbourne, Perth et Sydney) sont présentées rapidement.

Chapter Five : The Dreamtime
Le Temps des Rêves est le nom donné par les aborigènes à l'Umbra de l'Australie. Le chapitre décrit, du point de vue local, les esprits importants : Incarna, serviteurs de Gaïa, esprits pervertis du Ver, animaux-esprits. Le monde des esprits australiens est très proche de ce qu'il était il y a des milliers d'années, des esprits d'anciens animaux côtoyant les plus récents. Les malversations du Ver et du Tisseur ont malheureusement déjà souillé les cités, perturbant l'Umbra locale. Les esprits des Bunyips, désormais des fantômes, sont également décrits (Dons de tribu, Charmes et caractéristiques d'esprits fantômes).

Chapter Six : Dreaming the Dawn
Cette campagne importante (17 pages) va plonger les personnages au coeur du Temps des Rêves, à un moment crucial de l'histoire Garou. Les scenarii sont développés sous forme de synopsis. Les conséquences peuvent être catastrophiques ou réveiller un espoir perdu...

Appendix : Dreamtime Totems
Dix totems australiens sont regroupés (Sagesse, Respect, Guerre, Ruse) pour les Garous, et deux pour les Danseurs de la Spirale Noire. Une carte détaille le Kosciusko national Park & Snowy Mountains Rivers.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 6 juin 2018.

Critiques

batronoban  

Etrange contrée pour jouer des loup-garous ! Mais pourtant les thématiques du jeu y sont bel et bien : encore une fois cette gamme fait preuve d'un minimum de sensibilité culturelle et politique en mettant en avant les peuples Aborigènes et en dénonçant la colonisation. C'est peut être moralisateur, mais moi ça me parle.

La partie géographie/histoire varie du chiant au très inspirant d'un paragraphe à l'autre, mais là où les auteurs brillent c'est en parlant de la tragédie des aborigènes et des colons, représentée par les conflits des Garous et le massacre des Bunyips mais également du fameux Temps du Rêve, en gros une Umbra très spéciale puisqu'elle reflète dans la Penumbra les temps passés de l'Australie verdoyante, monstres y compris.

On a également les fantômes vengeurs des Bunyips et bien sûr le décor désertique et iconoclaste de ce pays mal connu. Bref plein de bonnes idées et d'ailleurs je suis très heureux de découvrir une petite campagne exploitant tout cela à la fin du livre, certes sous forme de gros synopsis mais l'intention est là et le résultat suffisant pour que je mette ça en marche !

Une bonne partie des illustrations, pourtant old-school, sont superbes, étranges et mettent en relief cette Australie des changeurs de forme. Je regrette toutefois que les auteurs n'aient pas mis plus d'infos sur les Mokolé et les Rokea qui pourtant sont présents en nombre dans la région.

En conclusion un supplément de grande qualité, inspirant et au décor original.

Critique écrite en mars 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques