Chronicle of the Black Labyrinth

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 106 pages à couverture souple, format US 6x9.

Description

Cet ouvrage est présenté comme une série de documents et de récits relatifs aux serviteurs du Ver, compilés en un ouvrage par "Frater I*I", un de ses serviteurs humains. Une note indique même que certains documents ont été reproduits sans la permission du vatican. Il est important de noter que le Labyrinthe Noir nommé dans le titre correspond à la Spirale Noire liée au Ver, et à la tribu de Garous des Danseurs de la Spirale Noire.

Après un page de titre, celle des crédits et celle des crédits fictifs, la lecture commence avec deux préfaces de 2 et 3 pages respectivement : une pour l'édition actuelle du livre, datée de 1995, et rédigée par l’éditeur de Llewballah Production (un éditeur fictif) et l'autre pour la précédente édition, datée de 1970, et rédigée par l’éditeur de RedBletter Press (un autre éditeur fictif). Puis une introduction (2 pages) par Frater I*I précède les 6 chapitres séparés en 3 groupes, correspondants aux Epoques (Epochs) du Ver. Chaque époque se voit agrémentée d'une illustration en double page, et une illustration pleine page précède chacun des livres.

Le Book I : The Epoch of Calamity débute par  le Chapter One : A Centurion's Letters (12 pages). Il relate, à travers des lettres d'un centurion romain stationné en Ecosse (vers l'an 200) à son Légat, sa rencontre avec une tribu de métamorphes Pictes et son exploration de Malfeas, le royaume du Ver.

Chapter Two : Fabulae et Cantae Scotti (9 pages) présente ensuite deux histoires écossaises du début du Moyen-Age, ayant toutes deux un lien plus ou moins direct avec le Ver. Elles sont  The First Church at Damburrow, où un prêtre veut bâtir une église sur une ville appartenant au Ver, et A Missionary's Letter, dans laquelle un prêtre missionnaire raconte sa rencontre avec deux sœurs tentant de se donner la mort avant d'enfanter.

Chapter Three : The Trial of the Black Monk (13 pages) est le premier chapitre du Book II : The Epoch of Consumption. Il raconte, à travers des procès verbaux, le procès et l’exécution d'un moine écossais ayant répandu le "message" du Ver à travers l'Europe jusqu'en 1464.

Chapter Four : Ex Disputandem Re Supernibus ab Probati Quaesitori Adversarique" (10 pages) présente ensuite un extrait d'une "pièce" de 1582 racontant l'affrontement verbal entre un étudiant de l'occulte et un esprit. Dans ce récit, l’étudiant est forcé de réciter ce qu’il a appris des rituels dédiés au Ver et à ses serviteurs.

Book III: The Epoch of Corruption commence par le Chapter Five : Professor Webley and the Strange Case of the Mysterious Oriental (11 pages), un extrait d’un serial de 1897 fortement inspiré de Sherlock Holmes. Il raconte l'invocation désastreuse d'une des têtes du Ver par une loge occulte de Londres.

Puis  Chapter Six : The Rites of the Laird of Demborough at Phlegma Abbey (19 pages) présente différents esprits serviteurs du Ver. Au nombre de 16, avec 4 essences cardinales et 4 par époques, ils correspondent à des aspects du Ver (Toxine, Cruauté, Paranoïa, Haine...).

Enfin, après une préface (1 page) par Frater I*I et des notes relatives aux chapitres précédents (6 pages), On the Road with Chucko the Monkeyboy (11 pages) est le récit du passage d'un cercle dans le Labyrinthe par un descendant des Danseurs de la Spirale Noire.

Cette fiche a été rédigée le 27 mars 2012.  Dernière mise à jour le 30 mars 2012.

Critiques

matreve  

Publié sous un format similaire que le Book of Nod pour Vampire ou Fragile Paths pour Mage, on a peine à déterminer comme pour ses autres homologues si ce petit livret tient de l'aide de jeu indispensable ou du gadget encore plus superflu qu'un livret d'écran.

Au rayon de ses (grandes) qualités, il y a sa présentation super pro. Le format est très plaisant à manipuler, la mise en page irréprochable et la diversité des textes publiés parfaitement réussie.

C'est donc plus le fond qui fait hésiter. Si les textes sont particulièrement soignés, ils ne racontent en revanche pas grand-chose de ce qu'on pouvait supposer ou imaginer soi-même sur les manifestations et les méfaits du Ver. Comme tout ceci n'est pas d'une folle inspiration, le format d'aide de jeu très littéraire ne vient pas aider à renforcer l'intérêt de ce livret : derrière les textes sympas à lire mais superficiels, il manque du matériel technique et des amorces de campagne.

Passée la lecture plus ou moins distraite, on ne retiendra de ce supplément que son aspect délibérément cthulhien. La compilation des différents textes et de leurs annotations donne le sentiment d'avoir mis la main sur un des ouvrages maudits du Mythe du célèbre jeu de rôle d'en face. Cela a pour mérite à mes yeux de définitivement ancrer la lutte manichéenne et désespérée que livrent nos pauvres garous contre une menace surdimensionnée, comme dans le célèbre jeu de rôle d'en face. Cela accentue aussi tout l'aspect mythologique de Werewolf même si l'on aurait apprécié que cette partie soit moins en filigrane et plus explicite sur les forces mises en œuvre.

Plaisant à lire, il n'offre cependant ni assez de révélations, ni assez de matériel pour dépasser le stade d'aide de jeu sympa, sans plus. Ce supplément s'avère donc plus un cadeau pour un fanboy qu'un détour obligatoire pour tout Conteur de Werewolf.

Critique écrite en juillet 2015.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques