Contenu | Menu | Recherche

C'est méchant un Grog

Leagues of Cthulhu

.

Références

  • Gamme : Leagues of Adventure
  • Sous-gamme : Leagues of Gothic Horror
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Triple Ace Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : septembre 2017
  • EAN/ISBN : 978-1-908237-54-5
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 96 pages couleur au format 19 x 24 cm.

Description

Leagues of Cthulhu est un supplément déclinant le genre horrifique abordé dans Leagues of Gothic Horror au mythe lovecraftien, déjà abordé dans divers jeux au premier rang desquels l'Appel de Cthulhu.

Après les crédits et le sommaire (2 pages), What Is the Mythos ? (2 pages) présente le Mythe de Cthulhu avec ses éléments récurrents, la différence d'approche entre Lovecraft et son continuateur August Derleth, et enfin un survol du contenu de ce volume.

Characters (14 pages) propose des nouvelles options : une nouvelle compétence (Elder Lore), sept nouveaux Talents (dont les appartenance aux lignées Curwen, Delapore, Marsh, Jermyn, Pickman ou Whateley), un nouveau défaut (qui fait remarquer d'éventuels centres d'intérêts du personnage), deux nouvelles ligues dédiées à la lutte contre les Anciens mais différant par l'approche qu'elles prônent, un accessoire oublié par les ouvrages précédents de la gamme, la camisole de force, et 4 nouveaux artefacts de sciences étranges. Trois archétypes professionnels sont proposés sur 2 pages chacun (Book dealer, Fearful academic, Questig mariner), et le chapitre se termine avec une page présentant une demi-douzaine d'archétypes d'assistants.

Magic & Manuscripts (12 pages) détaille les adaptations apportées aux règles du chapitre correspondant de Leagues of Gothic Horror pour mieux refléter le ton des récits lovecraftiens. L’Horreur est gérée de la même manière que dans ce dernier ouvrage, mais dans la mesure où dans le corpus cthulhien, elle vient énormément de ce que l'on ne comprend pas, le joueur peut choisir pour ces tests de remplacer la Volonté du personnage par son score dans la compétence Elder Lore. La magie a aussi droit à un traitement différent : contrairement aux autres jeux de la gamme, les personnages de Leagues of Cthulhu n'ont pas de compétence en magie ou assimilé, l'utilisation de celle-ci dépendant uniquement du fait d'avoir les références adéquates à suivre pour lancer un sortilège. Le texte fournit donc les règles de gestion de la magie, une demi-douzaine de rituels (invocation, bannissement, signe de Voor, etc.) et les descriptions d'une douzaine d'ouvrages du Mythe (plus quelques traductions pour certains) avec leurs caractéristiques en terme de connaissances apportées etc. Le chapitre se termine avec les description de deux sortes de préparations magiques utilisables par les personnages (les Sels Essentiels et la poudre d'Ibn Ghazi).

Where Darkness Dwells (26 pages) explore ensuite le monde pour en lister les endroits notables du point de vue des récits lovecraftiens. Chacun d'eux, continent par continent, est décrit avec une note de l'histoire dans lequel il apparaît et le modificateur aux jets d'Horreur effectués dans son enceinte. En tout 35 lieux sont donc présentés, de l'Afrique (la Cité du Dieu Blanc) à Yuggoth, en passant par la Cité Sans Nom, les Montagnes Hallucinées, le Prieuré d’Exham, Arkham, Dunwich, la Maison de la Sorcière, Kadath et R'Lyeh.

Après les lieux de l'imaginaire lovecraftien, leurs habitants sont l'objet de Gods, Monsters, And Cultists (34 pages). Ce chapitre présente donc successivement une dizaine de Grands Anciens (dont Azathoth, Cthulhu, Nyarlathotep, Rhan-Tegoth, Shub Niggurath et Yog Sothoth), une vingtaine de créatures (dont les choses-rats, les Profonds, les Shoggoths, les Maigres Bêtes de la Nuit ou les Gnoph-Keh), trois sectes (l'Eglise de la Sagesse Étoilée, le culte de Cthulhu et l'Ordre Ésotérique de Dagon) et une dizaine de personnalités (les professeurs Angell et Armitage, les Whateley, Keziah Mason, etc.).

Enfin Handling the Mythos (6 pages) propose une série de conseils pour mener une partie dans le ton des récits de Lovecraft, pour mettre en scène une enquête, pour gérer les morts et la folie...

Cette fiche a été rédigée le 8 septembre 2018.  Dernière mise à jour le 11 janvier 2019.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.