Contenu | Menu | Recherche

Le site du GROG, c'est comme le dieu de l'Ancien Testament : beaucoup de règles, aucune pitié !

Stygian Garden of Abelia Prem (The)

.

Références

  • Gamme : Lamentations of the Flame Princess
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Red Moon Medicine Show
  • Langue : anglais
  • Date de publication : août 2015
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 31 pages.

Description

The Stygian Garden of Abelia Prem est un scénario pour Lamentations of the Flame Princess. Il propose d'entrer dans le jardin d'Abelia Prem, une femme riche, obsédée parles fleurs et qui avait monté un grand jardin pour les rassembler, avec diverses protections pour les mettre à l'abri des intrus. Elle disparut après avoir lancé une expédition pour rechercher les fabuleuses roses noires du Styx, y compris en creusant sous son jardin en quête de cette rivière. Aujourd'hui quelqu'un va pénétrer dans son jardin...

Le document s'ouvre sur la couverture, les crédits, mentions légales et sommaire, pour un total de 4 pages, suivies des Designer’s Notes (1 page) de l'auteur. Vient ensuite la présentation du scénario sous la forme d'un Background (1 page) et de Rumeurs (1 page).

Cinq pages présentent ensuite les cartes pour le MJ et les joueurs. La carte du jardin dans son ensemble est proposée en deux versions, avec des numéros de référence et sans. Elles sont suivies des descriptions des salles du manoir (The Manor, 4 pages pour 23 pièces), du domaine (The Grounds, 3 pages pour 10 endroits) et du fameux jardin (The Stygian Garden, 5 pages pour 18 pièces).

Viennent ensuite des appendices :

  • Appendix 1: Abelia Prem’s Plants (2 pages) qui décrit une douzaine de plantes du jardin et donne dans un encadré les règles à appliquer si les PJ souhaitent emporter des plantes avec eux.
  • Appendix 2: Bestiary (1 page) qui présente les caractéristiques de 14 monstres.

Le document se termine sur The Crimson Page (1 page) où le MJ peut noter les points de vie des monstres, In Memoriam (1 page) où le MJ peut noter les noms des PJ décédés dans le jardin, une publicité pour les autres modules de l'éditeur et une illustration pleine page.

Cette fiche a été rédigée le 21 octobre 2017.  Dernière mise à jour le 4 décembre 2017.

Critiques

Sherinford  

Ce module pour Lamentations of the Flame Princess est assez typique de ce qui constitue une "aventure old school".

On a donc une description pièce par pièce du manoir d'Abelia Prem, connue pour sa passion botanique et ses fêtes décadentes avant d'avoir disparu il y a une dizaine d'année.Ce qui est moins connu, mais évident à la lecture de ce scénario, c'est qu'Abelia ne se lavait pas, et ne faisait pas non plus ni pipi, ni caca. Trop vulgaire, j'imagine... Aucun cabinet de toilette ni fosse d'aisance à l'horizon... C'est rigolo.

Aujourd'hui, pour une raison non spécifiée, les personnages de joueurs vont donc fouiller ce manoir, qui est... pratiquement vide. Dans le bâtiment même, on compte le nombre d'êtres vivants sur les doigts d'une main.

Bon, évidemment, il y a une table de monstres errants, qui doit vous permettre de peupler tout ça...

Sauf que le scénario est soi-disant prévu pour des personnages de niveau 1 ou 2, et les créatures de ce module sont beaucoup trop résistantes pour permettre à ces aventuriers de survivre à l'aventure, à moins d'avoir beaucoup de chance, de rencontrer très peu de monstres et, dans le cas contraire, de courir vite...

L'histoire qu'on découvre en filigrane lors de l'exploration du manoir reste intéressante quant à elle, mais on se demande bien quels joueurs masochistes passeront par l'ennuyeuse exploration de cette bâtisse pour pouvoir en apprendre davantage...

Critique écrite en septembre 2018.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques