Contenu | Menu | Recherche

Globalement inoffensif

Fille de l'Hiver

.

Références

  • Gamme : Krystal
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : 12 Singes (Les)
  • Langue : français
  • Date de publication : novembre 2014
  • EAN/ISBN : 978-2-918045-85-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 80 pages à couverture souple au format 16 x 23 cm.

Description

Fille de l'Hiver est une campagne pour le jeu Krystal. Elle met en scène des Hérauts qui vont devoir beaucoup voyager pour sauver une jeune fille.  Tout au long de l'histoire, des indications dépendant des actions et succès (ou échecs) des Hérauts permettront au meneur de jeu (MJ) d'adapter la difficulté du dernier scénario.  L'ouvrage commence avec une page rassemblant titre, crédits et sommaire. Puis un Préambule de deux pages présente un résumé de la campagne et quelques éléments de background.

Dans Piège d'Acier (12 pages), la campagne démarre dans l'est de la France où les Hérauts ressentent la présence d'une Faille. En se rendant sur place, ils la découvrent sur le site de Feyzin où s'est établi une communauté de techniciens. Ceux-ci veillent à la survie d'une jeune fille nommée Elena, laissée à leur garde par son père, le Fondateur Daryl. Lorsqu'un accident (ou un sabotage) provoque la destruction du site, les Hérauts vont devoir sauver autant de monde que possible avant de les amener au Havre le plus proche, Reims. Reims la Royale (6 pages) présente ce que le MJ doit savoir pour mettre en scène ce Havre : personnalités, endroits importants, secrets.

La campagne se poursuit avec Les Secrets de Camden (14 pages), qui envoie les Hérauts jusqu'au Havre de London. En effet, Elena est privée des ressources qui à Feyzin assuraient sa survie et les seules informations à ce sujet doivent se trouver dans les notes de son père, conservées dans cette ville. Une fois sur place, après un voyage dangereux, les Hérauts doivent convaincre les notables concernés de les laisser accéder à ces notes, ce qui pourra nécessiter de la diplomatie pour convaincre, du courage pour protéger ou du coeur pour mener une mission à bien. Les notes de Daryl détenues à Camden leur en apprendront beaucoup sur l'état de la jeune fille.

Rose Ring (12 pages) présente leur voyage de retour qui les voit faire escale dans le Havre scientifique de Dover où ils peuvent faire fabriquer un artefact dont ils ont besoin pour s'occuper d'Elena. Leur arrivée est toutefois assombrie par la mort de l'un des scientifiques de ce Havre. La directrice de la communauté envoit les Hérauts dans les ruines d'un centre de recherche proche afin d'y trouver des éléments dont elle a besoin pour la fabrication de leur artefact. Ils peuvent y découvrir des choses inattendues, avant de reprendre leur chemin.

Nouvelle Reine (14 pages) les voit revenir à Reims pour découvrir qu'un coup d'état y a eu lieu. Eviter les nouveaux gardes, technologiques pour certains, et chercher comment régler la situation de ce Havre va nécessiter un certain nombre de déplacements, y compris dans un centre de recherche dans la région rémoise. L'issue de ces tentatives devrait leur permettre de retrouver Elena.

Science Sans Conscience (18 pages) suit les événements du scénario précédent. Les Hérauts sont amenés dans un endroit fort étrange dont ils doivent comprendre les tenants et aboutissants tout en tentant de comprendre et détourner les plans de leur adversaire, avec le destin de Reims et peut-être d'Europa en guise d'enjeux.

La dernière page rappelle les références des suppléments au jeu en téléchargement sur le site de l'éditeur.

Cette fiche a été rédigée le 12 novembre 2014.  Dernière mise à jour le 20 novembre 2014.

Critiques

Aldaron  

Cette Fille de l’Hiver est une campagne intéressante mais pas extraordinaire. Cela est peut-être dû à la limitation en taille. Comme pour le jeu de base, cette limitation empêche de décrire les lieux ou personnages avec assez de détails pour une expérience tout  en douceur. J’ai un peu l’impression de manger au fast food. Cet aspect peut être un avantage pour les meneur qui n’ont pas le temps de lire de gros ouvrages (j’en suis mais là je ressens un léger manque) ou pour ceux qui veulent vite raconter une histoire.
Comme pour les scénarios du livre de base, l’histoire présente l’avantage d’aborder certains fondements du monde. Cet aspect est très agréable pour les joueurs. Par contre, c’est très linéaire et assez dirigiste. Ce dernier aspect est lié à la quantité de texte.
Ce qui m’a en partie gêné dans les scénarios du livre de base se retrouve amplifié ici : l’utilisation de jauges pour mesurer l’avancée des PJ, du temps, d’un aspect du scénario... Au moins, c’est un choix assumé (c’est aussi le cas dans la série des Clé en Main du même éditeur). C’est une bonne idée pour des débutants, je pense, car cela (en)cadre très fort certains paramètres des scénarios mais ça peut brider la liberté et la créativité de certains meneurs (aguerris ou pas). Au moins un système est proposé (même s’il ne me correspond pas). Par contre, les descriptions limitées ne favorisent pas les débutants. C’est assez ambivalent comme choix.
Le dernier scénario est très original et agréable à la lecture. Comme les autres aventures de ce livret, il bénéficie d’un organigramme donnant les liens entre les scènes. Très utile ici. Toutefois, le jouer fut assez décevant, peut-être à cause de son aspect très cadré (jamais très bon avec des joueurs expérimentés).
A noter aussi : les documents téléchargeables sur le site de l’éditeur et la disponibilité de l’auteur sur les forums. C’est un suivi très agréable.
Le lien avec la fin des scénarios du livre de base n’est pas prévu. Il y a une éventuelle redondance géographique. Rien de bien dramatique mais il aurait été agréable d’avoir une ou deux suggestions. Par contre la fin de cette campagne ouvre de belles possibilités, même si elles seront un peu répétitives. J’aurais du mal à tenir sur le long terme. Mes joueurs et moi avons d’ailleurs eu l’impression d’avoir fait le tour du jeu. On est passé à autre chose. Du fast food ?
Si vous avez aimé le livre de base, cette campagne sera la suite logique et remplira sa fonction. Peut-être suis-je un peu lassé des 12 Singes...

Critique écrite en juillet 2015.

Solaris  

C'est avec Krystal que je découvre l'illustratice Tania Sanchez Fortun, et de la retrouver sur la couverture du 1er supplément de la gamme me motive déjà ! Après, c'est une campagne et j'attendais plutôt un supplément de contexte. Sinon, niveau format, on retrouve le classique des XII Singes et de Krystal, le simili A5 qui est devenu mon préféré.

Et à sa lecture, toujours aussi fluide et bien structuré, le supplément offre des précisions sur le passé, et la révélation qui sera faite aux joueurs est énorme. Non seulement, c'est bien amené, mais en plus, ça ne fait pas cousu de fil blanc, même si la construction des textes peut donner cette impression à la lecture. En effet, les auteurs guident le MJ de façon simple et naturelle pour mieux maîtriser les ressorts des scénarios et être à l'aise. Pari réussi qui donne envie de maitriser alors que je suis plutôt partisant de l'impro totale pour mieux coller aux actions et motivations de mes joueurs. Et cerise sur le gâteau, les auteurs savent surprendre et proposer une campagne originale, en exploitant les items abordés dans le livre de base. Et très important, les auteurs gardent le positivisme du livre de base, mais sans tomber dans le côté "guimauve", avec parfois des scènes difficiles et ou le quotidien reste une survie de tous les jours.

Un livre bien illustré où le noir et blanc est suffisant, même si la couleur aurait été un réel plus, et bien écrit, dont la lecture se dévore. Mais surtout, un thème de campagne différent et surprenant qui sait renouveler le genre du post-apo. Vous m'avez compris, je suis conquis et vraiment, j'attends le prochain supplément avec impatience ! 

Critique écrite en avril 2016.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques