Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey... GROG !

Faits Divins n°4

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret à couverture souple de 48 pages, papier glacé en couleurs.

Description

Le supplément se présente sous la forme d'un faux magazine à scandales de type "tabloïd". Les illustrations sont nombreuses dès la couverture. L'intérieur de la couverture est un édito, comme dans les magazines, qui révèle au lecteur le contenu du supplément, à savoir une aide de jeu et un gros scénario. Puis la première page est consacrée aux crédits et la deuxième est un sommaire qui détaille le contenu de l'ouvrage.

Les neuf pages suivantes proposent une aide de jeu intitulée Les Humains. Cette aide de jeu décrit les sources de danger d'origine humaine pour les Anges et les Démons : les médias, les services secrets, les militaires et les sociétés secrètes.

Les deux pages suivantes regroupent trois nouvelles : Andrealphus, prince du sexe ; Ca presse ; et Joseph, Archange de l'Inquisition.

Breizh Connection est un gros scénario de 29 pages destiné à des Anges pour Magna Veritas. Les PJ devront se rendre en banlieue puis dans un camp d'entraînement en Bretagne et enquêter sur un trafic de soldats de Dieu mené par des Anges. Les cinq dernières pages du scénario sont consacrées à la description des principaux PNJ.

Enfin, la dernière page est la planche de cartes prouesses relative au scénario. Le supplément se termine sur une publicité humoristique pour l'éditeur mettant en scène CROC.

Cette fiche a été rédigée le 26 novembre 2015.  Dernière mise à jour le 11 décembre 2015.

Critiques

Dr DANDY  

Après le très décevant livre de base je n'attendais pas grand chose de ce supplément. C'est donc en trainant les pieds que j'ai fini par ouvrir l'ouvrage. Et quelle bonne pioche!
Avec son "Breizh Connection", Jim Gaudin relance complètement l'intérêt du jeu en proposant un scénario plaisant à lire, drôle et surtout plein de potentiel ludique. Il n'hésite pas à faire dans le politiquement incorrect (on part quand même sur la chasse aux djihadistes au début de l'histoire) mais qui garde du fond. 

L'intrigue, assez classique tout de même, offre de belles opportunités et peut servir de base de départ à une campagne au long cours pour des anges proactifs. 

Quant au reste du supplément il reste intéressant en posant des pistes sur la dangerosité des simples humains, trop souvent oubliés dans le Grand Jeu d'autrefois.

Un supplément qui m'a donné envie de jouer à INS/MV, génération perdue.

Critique écrite en décembre 2015.

Guillaume hatt  

Un premier article très pertinent qui fait suite aux réseaux Anges et Démons du dernier scénario.  De même l'article sur la médiatisation et les dangers que représentent les humains aujourd'hui, après le reboot. On couvre ainsi différents organisations et groupes qui sont autant de pistes de scénarisation et de campagnes pour les meneurs. Après cette lecture, on comprend bien les avantages et inconvénients qu'il y a de se mêler (ou non) aux organisations humaines.

Le scénario : L'introduction sur l'utilisation des flashbacks est toujours utile.
À la lecture des premières pages on sent le scénario bien vicelard  :-D. C'est cool, certes, mais parfois compliqué à maîtriser. Voyons la suite : elle nous offre un bon scénario assez complexe pour les personnages ; avec une intrigue à plusieurs tiroirs. L'utilisation des médias est bien pensée et peut vraiment offrir des plus comme des soucis aux joueurs. Le scénario est bien construit et permet de poser des jalons pour de futures aventures des personnages / joueurs (en particulier les journalistes).

Au global un bon supplément qui permet d'exploiter une nouvelle facette de l'univers et de montrer (encore plus qu'avant La Grande Coupure) que les Anges et les Démons sont parfois ceux qu'on croit. ... ou pas !

Critique écrite en octobre 2016.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques