Contenu | Menu | Recherche

Anything that provides an alternative to popular commercial mass media can't be all that bad (Hewitt)

Werewolves of the Gestapo !

.

Références

  • Gamme : Icons
  • Sous-gamme : Amazing Stories of World War II
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Vigilance Press
  • Langue : anglais
  • Date de publication : novembre 2010
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 9 pages en couleurs.

Description

Battlescenes : Werewolves of the Gestapo ! fait partie de la gamme Amazing Stories of World War II, qui permet de jouer des super héros pendant la Seconde Guerre mondiale, dans l’univers USHER. C’est une Battle Scene, un scénario court centré autour d’une scène d’action. 

Après la couverture et les mentions légales (2 pages), le scénario occupe 5 pages. La mission des personnages est de délivrer Jean Fontaine, un résistant français capturé par la Gestapo. Il est retenu prisonnier dans un manoir près de Strasbourg, et aurait été enlevé par des loups-garous.

Les personnages traversent une forêt pour accéder au manoir, évitant ou combattant les troupes allemandes. Après s'être infiltrés dans le manoir, ils trouveront le prisonnier en train d'être interrogé par un agent nazi doté de pouvoirs psychiques. Ils doivent le libérer et s'enfuir, poursuivis par des soldats à moto et des loups-garous utilisant des jet-packs.

L'ouvrage se termine par le texte de l'Open Game License (2 pages).

Cette fiche a été rédigée le 14 août 2017.  Dernière mise à jour le 13 novembre 2017.

Critiques

Gridal  

Excellent ! Pour moi le meilleur épisode de la série des Battle Scenes. Comme d'habitude avec cette série, il s'agit plus d'une scène d'action développée que d'un véritable scénario, mais il suffit de très peu de travail pour étoffer le tout et en faire une vraie aventure pour une soirée de jeu. C'est un vrai fourre tout à l'ambiance résolument Pulp (jet-packs, courses poursuites, nazis aux pouvoirs psychiques, loups-garous...) mais ça tient la route.

Un très bon point d'entrée dans cet univers Seconde Guerre mondiale pour Icons, et c'est tout à fait jouable avec des pré-tirés "officiels" comme les membres de la Vigilance Force ou de la Crown Guard si on veut démarrer rapidement sans avoir à créer des personnages.

Critique écrite en novembre 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques