Yuuyake Koyake

.

Références

  • Gamme : Golden Sky Stories / Yuuyake Koyake
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Sunset Games
  • Langue : japonais
  • Date de publication : août 2006
  • EAN/ISBN : 4-902918-09-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 120 pages (dont 4 couleurs) à couverture souple

Description

Il s’agit du livre de base de Yuuyake Koyake (Golden Sky Stories en anglais). Le document s'ouvre sur un manga d’introduction de 4 pages couleurs suivi d’une préface de Ryou Kamiya. Débute ensuite le livre du printemps (23 pages) qui a pour but d’exposer ce qu’est Yuuyake Koyake. Après 4 pages d’explications sur les concepts, buts, personnages et lieux qui interviennent dans le jeu vient la présentation de 6 personnages, chacun correspondant à un des types d’henge jouables. Aucune donnée technique n’est fournie, le but est de donner des concepts généraux à chaque type d’henge ainsi que des exemples de personnages que les joueurs peuvent incarner.

Afin de montrer le style d’histoire que se propose de faire jouer Yuuyake Koyake, une nouvelle, essentiellement constituée de dialogues, occupe les 6 pages suivantes. La section se termine par le premier des Riko no daishippai ("le grand echec de Riko", Riko étant la henge tanuki présenté auparavant), des dialogues qui délivrent des conseils aux joueurs et meneur de jeu.

Le livre de l'été (28 pages) se consacre à la création de personnages et à l’explication des règles. Les 6 types d’henge possibles sont les renards, tanukis, chats, chiens, lapins et oiseaux. La section se termine par le second des Riko no daishippai et la fiche de personnage de Suzune Hachiman, la henge renard décrite dans le livre du printemps. La version anglaise du livre de l'été se termine par un article du traducteur discuant de la manière de faire jouer des scénarios mettant en scène la magie du quotidien.

Le livre de l’automne (29 pages) est a l’intention du katarite ("conteur"), le meneur de jeu. Le rôle du meneur de jeu fait l’objet des 5 premières pages. Comme un exemple est la meilleure des explications, le replay (une retranscription de partie) de la session qui a servi à la rédaction de la nouvelle du livre du printemps occupe les 12 pages suivantes. Après le troisième Riko no daishippai sont dévoilés deux scénarios pour personnages et meneur de jeu débutants à Yuuyake Koyake. Ils sont prévus pour être joués en 2 heures chacun. Dans le premier, Kitsune no yashiro de ("Au sanctuaire shinto du renard"), les henge ont l’occasion de rencontrer un henge renard solitaire.

Dans le second, Yoru no susurinaki ("Des sanglots dans la nuit"), nos compagnons accompagnent un enfant humain parti chercher un objet oublié à l'école. La nuit, c’est un lieu particulièrement intimidant. Mais les fantômes n’existent pas, n’est-ce pas ? Il n’y a pas de raison d’entendre des sanglots, n’est-ce pas ? Cette section est complétée, dans la version anglaise, par la tradution d'un article, About the countryside, paru dans Tsugihagi Tayori volume 1, qui discute les spécificités de la campagne japonaise et de la manière de les utilliser en jeu.

Le livre de l’hiver (27 pages) s’attaque aux descriptions de personnages non joueurs génériques et d’une petite ville qui peut servir de scène aux histoires, Hitotsunachou. Les divers intervenants sont repartis en animaux (singe, sanglier, cerf...), humains (miko, vieillard grognon...) et tochi kamisama ("dieu locaux", dieux d’une montagne, d’une mare...). Dans le cas des deux derniers groupes, chaque intervenant est accompagné de monogatari no kakera ("fragment d’histoires") un paragraphe qui regroupe diverses idées de la manière dont l’individu peut être à la base d'une autre hisoitre ou intervenir den son sein. Après le quatrième Riko no daishippai, sont regroupés les diverses tables du livre ainsi qu’une fiche de personnage vierge. Un autre fiche de personnage vierge se trouve au revers de l’ouvrage, sous la couverture détachable.

La version anglaise du livre de base contient également quelques encarts expliquants certains éléments de la culture japonaise. Elle se termine par deux postfaces, une du traducteur et une de l'éditeur ainsi que par la liste des souscripteurs ayant participé à la levée de fond sur Kickstarter qui a permis la traduction du jeu.

Cette fiche a été rédigée le 27 septembre 2010.  Dernière mise à jour le 6 octobre 2010.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

    Autres versions

    • Traductions :