Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

Byzantium Secundus

.

Références

  • Gamme : Fading Suns
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Holistic Design
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1996
  • EAN/ISBN : 1-888906-02-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 128 pages.

Description

Bienvenue sur Byzantium Secundus, siège de l'Empire, noeud du Réseau Stellaire, de l'économie, de la politique et de la diplomatie, à travers un supplément consacré au Monde Trône et à ses habitants sur lesquels pèsent tous les regards. Byzantium Secundus est le centre des Mondes Connus et de l'Empire, un monde où le destin des citoyens impériaux se joue au milieu des intrigues des différentes factions pour s'attirer les faveurs de l'Empereur Alexius. C'est un monde qui oscille entre les lumières du palais Impérial d'où partent les Chevaliers Errants, et l'obscurité des bas-fonds, où se terrent les plus horribles abominations. Petite entorse à la tradition : puisque l'habituelle introduction sous la forme du journal d'Alustro cède ici la place à une réponse de l'archevêque Palamon (4 pages), tout puissant dépositaire de l'autorité religieuse de la planète et oncle du célèbre novice eskatonique - le ton est donné, à la fois sévère et affectueux, à l'image des Byzantins. Ce supplément nous propose donc de découvrir la capitale des Mondes Connus à travers cinq chapitres qui vont parcourir tous les aspects de la planète.

Le premier chapitre est l'historique de Byzantium Secundus (7 pages), depuis sa découverte par les zaibatsu du XXIVe siècle. A cette époque, la planète se réduisait à une vaste jungle tropicale. Elle fut rapidement promise à la gloire à travers l'insurrection sathraïste qui en fera le pivot de la lutte face à la Première République, puis capitale universelle de la Seconde République et du Nouvel Age Sombre sous la coupe de la Maison mineure Caméton et de l'Autorité, une vaste fédération de guildes enrichies. Toutes deux sont à présent soumises au nouveau et grandissant pouvoir impérial, ce qui ne va pas sans heurts, loin de là...

Le deuxième chapitre traite de la géographie de la planète (23 pages), un sujet particulièrement important pour un monde sans cesse menacé par la montée inexorable des eaux. La planète se divise ainsi entre basses terres croulant sous la pauvreté (et les eaux suivant les époques), plats-pays et hautes terres réservées aux plus hautes classes, tandis que les souterrains de la planète renferment d'innombrables tunnels, villes englouties et quartiers submergés où mieux vaut éviter de mettre les pieds. Le tour d'horizon se poursuit, avec la description des continents encore "au sec", de la Cité Impériale où siège Alexius, des anneaux de la Cité Sainte aux mains de l'Eglise, du QG de l'Oeil impérial et autres hauts lieux politiques et culturels - sans oublier le reste du système planétaire, l'architecture byzantine, les réseaux de transports, les gigantesques océans, les arsenaux et autres digues, rien n'est laissé au hasard.

Le troisième chapitre décrit les personnalités de la planète (41 pages), avec tout d'abord les tenants du pouvoir temporel, spirituel et économique, suivis des francs-sujets, des xénomorphes et d'individus autrement plus louches... Autant de portraits complets (seules les personnalités majeures, telles qu'Alexius, ne sont pas accompagnées de caractéristiques, pour des raisons évidentes), depuis l'Empereur et l'archevêque Palamon jusqu'au bouffon gannok (faussement insignifiant) de la cour impériale, en passant par les Variants et l'étrange population des égouts de la planète...

Le quatrième chapitre aborde les conspirations (17 pages), qui présentent les différentes organisations agissant dans l'ombre, pour ou contre l'Empire. Le point de vue et l'attitude de chaque faction (noblesse, Eglise, Ligue, guildes locales, xénomorphes, serfs) et groupe dissident est traité en détails. De même, la psychologie des Byzantins se voit accorder quelques paragraphes.

Reste enfin le cinquième chapitre (13 pages), consacré aux aventures possibles sur Byzantium Secundus : neuf idées de scénarios et quatre longues ébauches se tiennent à votre disposition, pour faire suer sang et eau à vos PJ avec des thèmes tels que la vie sentimentale d'Alexius ou les mystères de l'ambassade vao.

Le supplément s'achève sur les annexes (8 pages) réservées à l'organisation de l'Oeil impérial tentaculaire, qui vous laisseront d'ailleurs toute latitude pour créer des personnages membres de l'agence, et une carte de la planète ainsi que de son système planétaire.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 20 janvier 2012.

Critiques

Manao  

Malgré une présentation qui ne nous ressemble guère, le contenu est efficace. Il y a vraiment de très bonnes informations et les descriptions des personnages peuvent à elles seules lancer de bons scénars intermédiaires. De plus le récapitulatif historique est vraiment très riche et profond.

Allez un petit point négatif, même un gros, en fait ça manque de cartes de lieux mieux expliquées. En fait il y a de quoi faire un livre de 500 pages tant on sent que c'est riche, vous l'aurez compris, ça s'adresse surtout aux meneurs qui aiment des moteurs à leur imagination et ça, ce livret remplit totalement cette tâche. Si vous aimez FS, n'hésitez pas, même en anglais c'est du bon boulot.

Stef  

Pour toute campagne d'envergure à Fading Suns, ce supplément se révèle indispensable, Byzantium Secundus étant le coeur des Mondes Connus. C'est donc avec beaucoup d'intérêt et d'attentes que j'ai lu l'ouvrage. Alors, tient-il ses promesses ? Ma réponse est : en grande partie, oui ! En effet, :
- l'atmosphère de la planète me plaît bien : montée des océans, maison noble et guildes locales confrontées à l'installation d'un pouvoir impérial fort, le mélange de splendeur et de décadence- il contient du "fuel à scénario" : complots, PNJs, pistes d'intrigue
- la présentation des factions n'oublient aucun acteur majeur et celle de la géographie ne laisse que peu de zone d'ombre, tout cela en restant très digestes.

Cependant, je formule quelques regrets en vrac :
- les PNJs présentés sont souvent relativement secondaires,
- quid de l'administration impériale et de la cour de leur organisation, de leur atmosphère ? Excepté l'oeil, c'est vraiment lacunaire. Or c'est à elles que risquent d'avoir à faire les personnages
- de manière générale et tout à fait subjective, j'ai un petit arrière goût inéfinissable de trop peu, d'inachevé.

En conclusion, un supplément agréable à lire, plein d'informations et donnant une vraie personnalité à cette planète.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :