Contenu | Menu | Recherche

Le bon, la brute et le meneur de jeu

Autochthonia - Part II

.

Références

  • Gamme : Exaltés / Exalted
  • Sous-gamme : Exalted - 2ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juin 2011
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 33 pages. Sous titré Compass of Celestial Direction, Vol VI.

Description

Ce sixième volume de la série des Compass of Celestial Direction sortit dans un premier temps sous la forme de trois documents électroniques, espacés dans le temps, correspondant aux premiers chapitres qui furent repris dans l'ouvrage complet. Chacun des fichiers débute par la page de couverture et se finit par celle de quatrième de couverture de l'ouvrage final qui fut disponible en impression à la demande.

Cette seconde partie ne contient , après la page de titre, celle des crédits et une bande dessinées d'une page, qu'un seul chapitre : Chapter Three : We have always been at war (27 pages). La pagination, d'ailleurs, est dans la continuité de celle de la première partie. La première nation présenté est Estasia, qui à une époque menait une guerre pour unifier sous sa bannières tout Autochthone. Bien que ce rêve ait été abandonné, elle reste la seule nation avec une armée de métier. Elle loue ses unités aux autres nations et n'hésite pas à lancer des raids dans les zones entre les nations ou occupées par les tunnel folks pour se procurer les ressources dont elle a besoin.

Nurad a été à la pointe du progrès, s'engageant dans la recherche, et allant même jusqu'à reproduire des champs de riz, des cochons et d'autres organismes à partir de banques de données datant de l'exode de la Création. En tête des autres nations concernant le bien être de ses citoyens, la chute fut brutale lorsqu'une expérience se termina par un désastre qui détruisit une de ses cités, une réaction du système immunitaire du primordial Autochtone. La réaction fut, après une guerre civile dévastatrice, un repli sur les techniques éprouvées et l'interdiction de la recherche. Maintenant Nurad doit faire face à des zones de Blight à ses frontières, où des machines folles et des exaltés renégats règnent en maîtres.

Sova, enfin, était la nation qui exportait le plus de matériaux, en particulier magiques : des rivières d'orichalque, de jade, de luneargent tapissaient ses sols, ce qui permettait à une industrie florissante de se développer. Mais elle sont maintenant taries. La création de Municipal Charms pouvant être détachés de leurs exaltés et donc utilisés par d'autres communautés a conduit à un développement des zones non urbaines, nécessaires pour accueillir une population dans un environnement extrêmement chaud. Les autres aspects particuliers de Sova sont une culture de la vendetta et une forme de culte des morts.

Cette fiche a été rédigée le 19 mai 2012.  Dernière mise à jour le 20 mai 2012.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.