Contenu | Menu | Recherche

C'est sérieux là ! On joue !

1984

.

Références

  • Gamme : Destinées*
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Studio09
  • Langue : français
  • Date de publication : avril 2021
  • EAN/ISBN : 979-10-90599-26-0
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 240 pages.

Description

1984 est une dystopie inspirée par l'œuvre de George Orwell de 1949, et entrée dans le domaine public en 2021. Le jeu utilise une version adaptée de Destinées*. Les joueurs incarnent des habitants de Londres et doivent survivre au quotidien sous la surveillance et l'arbitraire de la dictature de Big Brother, au sein de l'Océania. Supplément autonome, il est néanmoins suggéré par l’auteur de se procurer « Destinées* » pour de plus amples options et possibilités. Le système de jeu Destinées*a été un peu modifié pour retranscrire le stress psychologique ET physique qu'impose un système totalitaire tel que celui de Big Brother (les personnages disposent d’un capital de PE moins élevé et l’échec critique du Dé du Destin se réalise sur 1 ou 2).

L’ouvrage s’ouvre sur 1 page de titre, les crédits et les références du Studio09, et un Sommaire de 2 pages. Puis, l’Introduction (11 pages) comprend un avant-propos (1 page) de Cédric B., puis 2 pages consacrées à une courte biographie de George Orwell. Suivent 6 pages pour 1984, et une réflexion sur le choix d’adaptation en jeu de rôle.

Bienvenue en Oceania (48 pages) aborde l’univers de 1984. Il s’ouvre sur 1 page de titre et 1 page blanche, avant que 19 pages ne présentent l’Organisation de l’État Océanien. Cette dernière est décrite comme opaque et changeante avec le Ministry of Truth en charge de la propagande et tout particulièrement de la réécriture du passé. La description se poursuit avec Le Ministry of Peace, en charge de la guerre ; le Ministry of Love en charge de la Justice et du maintien de l’ordre et ses terribles « Room 101 » ; le Ministry of Plenty en charge de la gestion de la disette ; et enfin Big Brother qui interroge sur la réalité de ce personnage : un individu ou plutôt un concept politique ? Les 5 pages suivantes décrivent la mainmise du Parti et son organisation en 2 partis distincts, le Parti Extérieur et le Parti Intérieur. Le premier permettant de se classer au-dessus des prolétaires mais apportant finalement presque plus de contraintes, le deuxième est le haut du panier et s’accompagne d’appartement luxueux et d’abondance. Suivent 10 pages décrivant la propagande totale et ses mécanismes, avec un ennemi commun : le patriotisme primitif et le martèlement quotidien ainsi que la multiplicité des organisations qui ont pour objectifs d’occuper le citoyen, les moyens technologiques utilisés par Big Brother pour surveiller la population (telescreens, micros, Police de la Pensée et délation) et les méthodes pour la répression des « non conformes » (emprisonnement, torture, exil et camps de rééducation). Puis 16 pages abordent Londres et l’Angleterre. Une société en guerre présente sur 3 pages les origines de la guerre, ses conséquences et surtout sa continuité et comment la population vit avec. Enfin, sur 7 pages, l’auteur fournit les inspirations auxquelles peuvent se référer les joueurs : livres, films et musiques. Le chapitre se conclut par 3 pages blanches pour une prise de notes.

Les Lois et les Règles en Oceania (64 pages) se penche sur les règles de Destinées*. Le chapitre s’ouvre sur 1 page de titre et 1 page blanche. Puis, les personnages de l’Oceania sont abordés : Les archétypes des PNJ sont présentés avec leurs caractéristiques sur 3 pages, puis les personnages joueurs sur 9 pages avec un rappel des adaptations du système pour 1984, et le rappel des aptitudes et compétences avant les huit pré-tirés. Suivent les différents points de règles, tous explicités avec des exemples. On aborde les mécanismes de base avec les situations, les épreuves, le Niveau de Difficulté et les Points d’Energie, le Dé du Destin, les Duels et la gestion du temps, la gestion de l’initiative (passive ou active), la gestion des distances, les poursuites et les voyages, ainsi que les combats et dégâts. Les mécanismes spécifiques à 1984 sont décrits ensuite sur 9 pages. On y explique comment le mettre en scène ainsi que les mécanismes de surveillance omniprésents de Big Brother. Il y est surtout question du « Livret politique » qui est la vitrine du personnage avec son appartenance au parti ou aux différentes organisations autorisées ; mais aussi de son « Dossier policier ». Ce dernier est secret et appartient à la Police de la Pensée pour y noter les éléments surveillés, en particulier les jauges de Fidélité et de Suspicion qui permettent à la Police de la Pensée de savoir comment réagir vis-à-vis du citoyen et comment il peut lui-même influencer les autres grâce à sa Fidélité. Le chapitre se conclut par 3 pages vierges pour de la prise de notes sur les règles de jeu.

Vivre et Mourir Oceania (108 pages) contient un scénario d’introduction Le Sabotage, 7 synopsis et la campagne en 2 scénarios Le Dedans et le Dehors. Suivent des conseils pour continuer à jouer en 1984 et comment construire ses scénarios. Chaque scénario est présenté selon un structure identique : la vue d’ensemble, la structure narrative proposée, le ton et l’ambiance, quels aménagements sont possible via une carte narrative, comment introduire les PJ, la gestion des PE et des DD.

  • Le Sabotage met en scène sur 19 pages un foyer où logent les personnages alors qu’un terrible sabotage à lieu : une bannière de Big Brother a été lacérée et jetée au sol. La Police de la Pensée enquête, les personnages survivront-ils ?
  • Les 7 synopsis pour 1984, sont proposés sur 10 pages : Le Réseau où les PJ se retrouvent à la tête d’un réseau d’approvisionnement et la Police de la Pensée s’en mêle. Le nouveau Commissaire politique qui met en scène l’arrivée d’un officier de la Police de la Pensée qui s’installe avec sa famille dans le même quartier que les PJ. La (très respectueuse) pétition pour la remise en état du quartier. Un périlleux exercice. Le dernier Shakespeare où les PJ se voient en la possession d’un livre interdit. Aux armes ! est un synopsis qui peut se transformer en campagne où les PJ vont au front. Agents doubles où les personnages sont suspectés et doivent se disculper. Total Black Out met en scène des attaques de rocket bombes et Londres se retrouve dans le noir complet pour une nuit entière.
  • Le Dedans et le Dehors est un dyptique sur 56 pages qui va emmener les personnages à la recherche du fils d’une vieille amie pour qu’ils le retrouvent avant qu’elle ne décède. Les recherches ne vont pas être si simples et vont amener les personnages dans diverses situations, dont la rencontre avec des rebelles, pour découvrir que le fils vient d’être arrêté pour actes subversifs. Poursuivis par la Police de la Pensée, ils fuient Londres et découvrent une autre vie à la campagne. Cette nouvelle vie est mise à mal par le contrôle de la Police de la Pensée quelques temps plus tard.

Continuer à jouer dans l’univers de 1984, sur 17 pages, poursuit le chapitre en répondant aux questions suivantes : dans quel cadre géographique jouer, avec une extension vers le reste de l’Oceania et même vers l’Eurasia et l’Eastasia. Quelles évolutions pour l’univers de 1984 ? Quelles intrigues ? Question à laquelle l’auteur répond par 4 grandes pistes possibles. Concevoir des scénarios pour 1984, permet de décrire une structure adaptée à 1984 et son ambiance, et l’auteur propose ensuite quelques tables rapides de création de scénarios. 3 pages sont laissées vierges pour permettre la prise de notes.

Les Annexes (11 pages). Après 1 page de titre et 1 page blanche, incluent un index sur 2 pages, une feuille de personnage sur 1 page, un dossier de police en double sur 1 page avant le livret d’accueil du Réfugié à Londres. Ce livret se présente comme un original de Big Brother en 1984 pour un réfugié nouvellement arrivé à Londres sur 3 pages.

L’ouvrage se termine sur une carte de Londres puis une publicité pour les autres publications de l’éditeur Studio09

Cette fiche a été rédigée le 16 août 2021.  Dernière mise à jour le 6 septembre 2021.

Critiques

Guillaume hatt  

Livre en Impression à la Demande de bonne facture, reliure collée mais solide, papier de qualité et couverture rigide. De bons choix !

 

Une première partie du livre de base qui entreprend de nous expliquer l'approche des auteurs par rapport à l'œuvre de George Orwell. Texte clair et très intéressant avec une volonté de respecter le fond et insérer autant de détails que possible, tout en laissant une grande liberté au MJ et aux joueurs.

 

Le système permet de faire des paris et des enchères. Je m'explique,  en gros, votre personnage a des points d'énergie, qu'il peut dépenser pour améliorer ses chances. Le MJ en a aussi. Les mises sont dévoilées simultanément, le joueur fait tous les jets de dés. Une variation du système 2d20 en quelque sorte. Un système intéressant qui apporte de l'émotion en jeu en tout cas !

On y ajoute une possibilité très risquée avec le Dé du Destin. Un gros gros pari qui peut sauver la mise de votre personnage ou le mettre à terre définitivement ! Voilà de l'enjeu !! Yeah !

La mécanique a été légèrement adaptée afin de permettre la mise en abyme de l'oppression de Big Brother en exergue, et ce de manière intelligente. De plus, on nous fournit quelques bons conseils d'ambiance à la table de jeu.

Autre exemple savoureux d'adaptation à 1984 et son ambiance pesante de surveillance et de suspicion est l'utilisation des dossiers de Police et des Jauges de Fidélité et de Suspicion pour chacun des personnages. La dénonciation, participation à des activités de l'État etc. apportent des points à chacune de ces jauges. Par exemple, savoureux, les joueurs chuchotent ou s'isolent pour discuter et hop ils prennent des points de suspicion ! Et oui, Big Brother voit tout !

 

Un scénario d'introduction qui permet de très bien poser les enjeux et l'ambiance de 1984, bien structuré et simple en même temps, suffisamment rapide pour une ou deux soirées. Puis les auteurs nous fournissent 7 germes de scénarios pour se lancer, avec des thèmes divers et de bonne qualité. Il y a de quoi faire, excellent !

 

On enchaîne ensuite sur une ... campagne ! Punaise, on est super gâtés ! 2 scénarios liés donc. Comme pour le premier scénario, des cartes mentales permettent d'appréhender la structure des scénarios : très bonne idée ! De même, chacun des scénarios est accompagné de conseils d'ambiance et de différentes pistes selon les actions (et leurs résultats) des PJ. Encore une fois, c'est très bien vu. Les 2 arcs de la campagne sont intéressants et promettent de belles suées aux joueurs et personnages :-)

 

Les éléments de réflexions qui sont ensuite fournis permettent d'envisager d'autres scénarios et campagnes.

 

Un dernier élément d'ambiance qui pourra être distribué aux joueurs est un mini-guide d'accueil pour réfugiés qui arrivent à Londres. Encore une fois,  très bien vu.

 

Bravoooooo pour ce jdr bien écrit, efficace et qui s'inspire de manière très fine et juste du 1984 de Orwell.

Bravo !

Critique écrite en septembre 2021.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques