Contenu | Menu | Recherche

Dans un verre, 2 cuillère à soupe de sucre, 1 mesure de rhum, eau bouillante, tranche de citron

Serpent & the Scepter (The)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 48 pages à couverture souple.

Description

The Serpent & The Scepter est le tome 2 de la campagne de l'Amphore du Serpent, campagne en trois parties composée de Serpent in the Fold, The Serpent & The Scepter et Serpent Citadel.

S'adressant à un groupe de niveau 4 à 5, le scénario va amener les joueurs dans la triste contrée de Laguénie et sa capitale Castel Dourm, à la recherche d'un vrai rituel permettant de détruire l'amphore contenant les viscères du Titan Mormo. Pour cela il leur faudra explorer la tombe d'un scribe fou adorateur de Chardoun. Bien sûr, les hordes de Mormo, druides cannibales de Khet et guenaudes de Dar al Annot, ont un avis différent sur la question et vont tenter d'arrêter les PJs... Mais d'autres forces luttent dans l'ombre.

Joueurs, n'allez pas plus loin, le reste ne vous concerne pas !

Le scénario se compose de trois actes :

Dans l'acte 1, les PJs vont jusqu'à Castel Dourm en Laguénie pour avoir un entretien avec le grand prêtre local de Chardoun. Au menu du voyage : quelques charmants tableaux de ce pays sous le joug du Duc Traviak et du clergé du Grand Général, ainsi qu'une bien étrange rencontre. Après qu'ils se soient introduits dans la capitale laguénienne, une longue discussion avec le grand prêtre leur permet (du moins il faut l'espérer...) de déduire le lieu de la prochaine étape de leur voyage. C'est un acte où les joueurs devront serrer les dents et se montrer diplomates.

L'acte 2 consiste en l'exploration de la tombe du scribe Marilvaz, un sage ayant écrit de nombreux ouvrages. Complètement fou, il est revenu après sa mort pour se faire construire une tombe contenant ses principaux ouvrages, chaque pièce de la tombe étant décorée (et piégée, accessoirement...) en fonction du thème du livre qu'elle contient. Marilvaz étant aussi un mage, sur certains murs sont gravés ses sorts les plus réussis dont le fameux rituel que les joueurs recherchent.

Finalement, une fois le vrai rituel récupéré, un groupe de cannibales de Khet entre dans la tombe bien décidé à éliminer les PJs. A eux d'utiliser les propriétés des salles de Marilvaz pour les affaiblir avant le combat final.

Les annexes contiennent un nouveau don et les 12 nouveaux sorts pouvant être copiés sur les murs du tombeau du scribe.

A noter qu'une partie du texte de l'introduction du scénario (page 7) manque, l'errata est à télécharger sur le site de Sword & Sorcery.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Denis Oblet  

Proposant des situations moins diversifiées que Serpent in the Fold, Serpent & Scepter se résume principalement en un "donjon crawling" typique. L'excuse du "un livre / une salle" permet heureusement de proposer des épreuves et des ambiances variées. L'idée de faire envahir la tombe par un groupe hostile est intéressante et peut donner lieu à une partie cocasse (les PJs pouvant voir la progression des ennemies aux travers de miroirs magiques et utiliser les pièges contre eux...).

Le passage en Laguénie est un peu plus délicate, les joueurs un peu trop "exaltés" risquant de se mettre dans une position des plus inconfortable. Mais elle permet de se familiariser avec l'ambiance dans l'Hégémonie Calastienne.

Au final, comme pour Serpent in the Fold, Serpent & Scepter est plutôt moyen, mais il permet de découvrir un peu plus les Terres Balafrées. D'ailleurs, un peu de travail peut en faire un très bon scénario. J'attends la fin pour avoir une idée complète de la campagne.

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Ce scénario somme toute plutôt original consiste essentiellement en une rencontre haute en couleurs avec un super vilain dont les héros doivent uniquement tirer des renseignements, et un bon gros donjon à l'ancienne, plein de monstres et de pièges.

Le donjon est plutôt bien ficelé, les descriptions sont amusantes et il y a des effets originaux. Le plus intéressant est évidemment que les personnages vont devoir utiliser ledit donjon pour se défendre contre leurs ennemis. Et que s'ils sont futés, ils peuvent effectivement monter des embuscades intéressantes.

En somme, pas énormément de données dans ce supplément puisque le donjon est décrit deux fois (avant et après le passage des aventuriers) et qu'une bonne partie du voyage jusqu'au château Durm est purement descriptive. Mais le travail est soigné et plein de bonnes idées. Et puis on apprécie ce voyage touristique dans les terres balafrées.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques