Contenu | Menu | Recherche

Etre heureux est un devoir. Etes-vous heureux ?

Book of Eldritch Might II : Songs and Souls of Power

.

Références

  • Gamme : d20 System
  • Sous-gamme : Malhavoc
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles
  • Editeur : Sword & Sorcery Studio
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2002
  • EAN/ISBN : 1-58846-102-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 72 pages à couverture souple.

Description

Ce livre retrace la poursuite du déchiffrage du Livre d'Eldritch Might par l'arcaniste Malhavoc. Il fait donc suite à the Book of Eldritch Might. Préalablement publié en version électronique, il est désormais disponible dans une version imprimée légèrement différente.

Le premier chapitre présente des variantes de classes, et commence par le barde qui est revu en profondeur. En effet, outre les points de compétence qui passent à six par niveau, l'auteur crée un nouveau système de magie destiné aux seuls bardes. Ceux-ci disposent désormais de Chants magiques (Spellsongs) qui peuvent se définir en trois catégories : les Notes enchantées (Spellnotes), sortes de sorts de moindre puissance; les Accords enchantés (Spellchords), de puissance plus importante; et enfin les Mélodies enchantées (Spellmelodies), de puissance supérieure. A noter qu'un silence magique neutralise (sauf à disposer d'un Don) les Chants magiques. De plus, ces derniers peuvent joindre leurs chants pour créer des effets magiques communs. Enfin, les bardes gagnent des capacités de classe en augmentant de niveau, comme esquive totale ou bien acquièrent la possibilité de dépenser deux "slots" de Chant magique pour renforcer le DD, la durée, la portée ou bien les dommages d'un Chant magique de même nature ou puissance.

La deuxième variante proposée dans ce premier chapitre est celle de l'ensorceleur. Le dé de vie de l'arcaniste devient un D6, et ses points de compétence, le nombre de compétences de classe ainsi que le nombre de sorts pouvant être lancés par jour augmentent. Mais la principale modification vient encore une fois de la nature intrinsèque de la classe. L'auteur estime qu'un arcaniste qui manie son art de façon instinctive ne peut logiquement pas passer une huitaine d'heures sur la même incantation, ni chercher à concevoir des effets permanents. C'est pourquoi il propose une nouvelle liste de sorts de l'ensorceleur, révisant celle du Manuel des Joueurs et ajoutant des sorts adéquats tirés de cet ouvrage (chapitre 6) mais également de The Book of Eldritch Might.

Le chapitre deux propose deux pages de nouveaux dons pour arcanistes; mais encore une fois, en adéquation avec les variantes de classe. On a notamment pour les Chants magiques du barde Sostenuto qui augmente la durée, Maestroso qui augmente le DD ou bien Crescendo qui augmente les dommages de ces Chants.

Le chapitre trois présente quatre nouvelles classes de prestige. Tout d'abord le Diplomancien (Diplomancer) se spécialise dans la diplomatie et la négociation en s'aidant pour cela de son charisme, mais aussi de charmes et d'enchantements. Le Combattant d'Eldritch (Eldritch Warrior) sait combattre avant tout, résister par de bons jets de sauvegarde, mais ce qui lui donne son nom, c'est sa capacité à utiliser martialement la magie profane, sans être pour autant un arcaniste; il est capable d'enchanter ses armes, par exemple, et jusqu'à sa peau elle-même à haut niveau. Ensuite, le Chevalier de l'Accord (Knight of the Chord) place la liberté au-dessus de tout et ses capacités de classe vont l'aider à la défendre en améliorant ses talents de combattant. Enfin, le Mage de la musique (Song Mage) se spécialise dans la magie contenue dans la musique, source de toute création, l'utilisant pour renforcer les effets de ses sorts à composante verbale, par exemple.

Le chapitre quatre traite d'une nouvelle particularité magique : la magie consciente (Soul Magic). Il s'agit de symboles magiques, inscrits sur des supports de diverses natures, qui varient dans leurs effets comme les sorts peuvent le faire. Ils ont la caractéristique de se déclencher lorsqu'un arcaniste se situe près d'eux, en se servant des capacités magiques de ce dernier. Il existe trois types de magie consciente : impérative (l'effet magique se déclenche immédiatement), déclamatoire (la victime arcaniste perd des points de caractéristique) et improvisée (plus dangereuse encore que la déclamatoire). Enfin, l'auteur écrit les règles de création de tels effets magiques, avec des exemples d'effets et d'utilisation dans un cadre de campagne.

Le chapitre cinq décrit la liste indispensable des Chants magiques de la variante du barde, soit une cinquantaine en tout, destinés à remplacer les sorts de barde du Manuel des Joueurs. A noter que l'auteur assure un suivi pour cette variante puisque dans le "Book of Eldritch Might III : The Nexus", il propose onze nouveaux sorts de barde pouvant être convertis sans effort en Chants magiques, les renommant même pour l'occasion.

Le chapitre six comprend une liste de nouveaux sorts dont certains s'incorporent dans la nouvelle liste de l'ensorceleur. Ce sont près de soixante nouveaux sorts qui viennent s'ajouter à la liste de sorts de base, connus par la plupart des joueurs incarnant des jeteurs de sorts. De temps à autres, on a même droit à des commentaires, notamment d'utilisation, de la part de Malhavoc à mesure qu'il déchiffre ces nouveaux sorts contenus dans le Book of Eldritch Might.

Ensuite, l'avant-dernier chapitre contient de nouveaux objets magiques. Cela commence par de nouvelles capacités des armes et armures. Puis viennent divers anneaux, bâtons et bâtonnets. Suivent des objets merveilleux et surtout deux artefacts majeurs, dont la description du fameux tome de pouvoir, le bien nommé Book of Eldritch Might.

Enfin, le livre se clôt par son chapitre huit dans lequel sont décrits de nouveaux monstres. Tout d'abord les Anges arcaniques (Arcane Angels), Valiance et Thaerestian, qui décidèrent de négliger toutes leurs obligations pour se consacrer exclusivement aux arts arcaniques. Suit l'Oeil-Golem (Eye Golem) pour lequel des règles de création sont décrites. Et enfin les Déchirés impies (Unholy Riven), qui furent autrefois des humanoïdes arcanistes d'alignement bon mais qui commirent un acte d'une telle atrocité qu'un choc de présence maléfique transforma leur nature profonde en cette créature, désormais neutre mauvaise.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Odhanan  

Attention, petite perle de production d20! Le volume 2 de la série des "Book of Eldritch Might" est une petite merveille. Il propose entre autres choses:
- Deux variantes de classes qui sont, de loin, les meilleures parties de l'ouvrage. Le Barde à lui tout seul mériterait un 5/5. C'est une variante que j'utilise dans mes campagnes, et mon personnage le plus courrant dans les campagnes d'amis est d'ailleurs un barde construit en utilisant cette version de la classe. Cette variante crée des bardes plus équilibrés vis à vis des autres classes. La balance est revue vers le haut, avec plus de points de compétences, donc plus de versatilité du personnage. Les Spellnotes, Spellchords et Spellmelodies sont des capacités véritablement originales qui font du barde autre chose qu'un sous-sorcier, avec des facultés magiques basées sur le son, la musique et l'éloquence. La variante du sorcerer est elle aussi nettement plus pratique, révisée par rapport à son utilisation dans le cadre du jeu, ce qui la démarque véritablement du wizard.
- plus encore, ces deux variantes ne sont pas proposées seules, mais avec tous les éléments nécessaires au jeu: les dons, les classes de prestige en relation avec elles, les capacités magiques, ainsi de suite. Ce ne sont pas juste des placebos, mais des éléments destinés à être pleinement jouables, aussi intéressants et évolutifs que les classes standards, et c'est visible.
- le chapitre 4 qui, contrairement à ce que nous dit la fiche, n'est pas une "magie consciente" mais bel et bien une "magie de l'Ame". C'est à dire une forme de magie concernants des sorts qui seraient intelligents par eux-mêmes! Fascinant!
- les créatures enfin sont savoureuses. Mention spéciale a l'Oeil Golem et aux Anges des Arcanes qui sont d'excellentes additions aux campagnes de D&D.En résumé, un excellent ouvrage qui est je pense nécessaire, ne serait-ce que pour la formidable variante du barde qu'il propose.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques