Contenu | Menu | Recherche

Le bon, la brute et le meneur de jeu

Trojan War

.

Références

  • Gamme : d20 System
  • Sous-gamme : D20 System - Mythic Vistas
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Green Ronin Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2004
  • EAN/ISBN : 1-932442-25-1
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 160 pages.

Description

Trojan War, comme son nom l'indique, est un supplément "one-shot" qui permet aux pratiquants du d20 System de jouer dans le contexte de la Guerre de Troie. S'inspirant de l'Illiade, il fournit du matériel de jeu pour créer des personnages et des scénarios du côté des Achéens comme des Troyens, en visant à conserver l'aspect épique de cette guerre qui oppose héros et dieux les uns aux autres. Après l'introduction, le premier chapitre propose un résumé en trois pages des événements survenus avant, pendant et après la guerre de Troie.

"Characters"
Ce chapitre contient les adaptations aux règles classiques de création de personnage. Les races sont au nombre de deux : humain, achéen ou troyen, et "Divine Offspring" (Progéniture Divine). Ceux-ci peuvent être de catégorie mineure, moyenne ou majeure, selon la puissance du parent divin et le degré de filiation avec celui-ci. L'ajustement de niveau équivalent est de +1, +2 ou +3. Une nouvelle caractéristique, Piété, reflète les rapports d'un personnage avec les divinités grecques.

"Character Classes"
Si la plupart des classes habituelles se retrouve sous les murs de Troie, de nouvelles classes sont proposées : le "Charioteer" est un guerrier d'élite monté sur chars de guerre; le "Dedicated Warrior" qui remplace le paladin est un combattant qui voue son arme à un dieu en particulier; le "Magician" qui remplace le magicien est un pratiquant de la magie qui ne tire pas ses pouvoirs des dieux; le "Priest" est une adaptation au contexte antique du clerc; les autres classes de base du d20 System sont utilisables telles quelles dans le contexte. Les classes de prestige de Trojan War sont :
- "Orator" (Orateur) ;
- "Runner" (guerrier dont la puissance repose sur la rapidité et le déplacement) ;
- "Seer" (Voyant, comme Calchas ou Cassandre).

"Skills and Feats"
Comme son nom l'indique, ce chapitre propose de nouveaux Dons et Compétences.

"Magic"
Trojan War laisse le MJ libre de choisir quelle importance a la magie dans sa version de l'Illiade, mais fournit les adaptations nécessaires pour jouer selon le standard du d20 System, à savoir une réorganisation des listes de sorts et 9 pages de nouveaux sortilèges.

"Equipment"
Trojan War se situant pendant l'Age du Bronze, l'équipement en vigueur est très différent de celui courant dans les univers de Fantasy. Monnaies, armes, armures, biens divers, chariots, navires, nourriture et boissons sont abordés dans ce chapitre.

"Homeric Battlefields"
Trojan War adapte le système de combat de masse de Testament au contexte de la guerre de Troie, en le modifiant légèrement. Ainsi, la ligne de front est plus mobile, les deux armées gagnant et perdant du terrain au gré de la fortune divine.

"Religion and Piety"
Ce chapitre décrit en termes de règles les dieux du panthéon grec impliqués dans la Guerre de Troie, les cultes qui leur sont rendus, les offrandes et sacrifices et présente le mécanisme de la Piété, nouvelle caractéristique introduite pour gérer les rapports d'un personnage avec les dieux.

"The Homeric World"
Ce chapitre fournit une brève description (4 pages plus 1 carte) du contexte géographique et historique de la guerre de Troie.

"Captains of Legend"
On trouve dans cette galerie de PNJ Achille, Ajax le Grand, Agamemnon, Calchas, Diomède, Ménélas, Nestor, Ulysse, Patrocle, Philoctète, Sinon, Thersites (Achéens); Enée, Hector, Hélène, Memnon, Pâris, Penthésilée, Priam et Sarpedon (Troyens).

"Homeric Bestiary"
Ce chapitre décrit d'abord les monstres antiques qui existent dans les différents Manuels des Monstres, avant de fournir des règles pour créer des animaux légendaires comme le Lion de Némée ou Cerbère.

"Treasure"
On trouve dans cette section des objets magiques et artefacts de la mythologie grecque, comme le Caducée ou le trident de Poseïdon.

Les deux derniers chapitres sont destinés au MJ : "Nine Long Years" décrit la guerre de Troie et les possibilités ludiques qu'elle présente et "Running the Game" contient des conseils de jeu pour jouer selon un style homérique et épique. Les appendices reprennent les tables de référence; un index est fourni en fin de livre.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 1 mars 2015.

Critiques

The King  

Très intéressé par la Grèce antique, je ne pouvais laisser passer l’occasion de me procurer ce supplément qui utilise les règles DD3.5 (dont je ne suis pas très amateur). A l’instar des suppléments publiés pour ce système, nous avons droit à de nouvelles classes, classes de prestige, dons et compétences, ainsi qu’à de nouveaux sorts et objets magiques spécifique. Je reconnais qu’ils sont assez biens rendus pour coller au cadre historique.

Le bestiaire, restreint, se borne à fournir des règles pour créer des créatures mythologiques avec exemples à l’appui (Cerbère). Les héros des deux camps sont bien détaillés et la partie équipement est plutôt intéressante, incluant un système de troc et la présence du bronze (l’acier n’existe pas). 

La pièce maitresse de l’ouvrage, à mon avis, vient des règles spécifiques qui permettent l'interaction avec les dieux. L’auteur a donc créé un système de piété qui permet d’avoir les faveurs des dieux de l’Olympe ou de s’attirer leur courroux en fonction des actes commis (ou non commis d'ailleurs), d'introduire les présages avec finesse ou même faire intervenir les dieux pour influer subtilement le cours des événements. Aucun autre livre sur cette période n’avait été aussi précis dans ce domaine. 

Le système de combat d’armée inclut des manœuvres (sorte de dons dont le nombre dépend de la qualité des troupes) et permet de gérer des combats de l'escarmouche à la bataille rangée.

Les conseils fournis dépassent pour une fois le cadre du simple baratin (même s'ils n'en sont pas dépourvus) et permettent de respecter l'esprit homérique et épique et les idées de scénarios sortent plutôt de l'ordinaire. 

Au final, cet ouvrage est un réel plaisir, car il ne s'attarde pas à résumer l’Iliade ou l’histoire de la Grèce antique (il existe d’autres ouvrages pour cela), mais fournit un cadre de campagne pour rester fidèle à l’ambiance, éviter les clichés typiques et d'évoluer dans un cadre héroïque sans  « fantaisie ». Il s'agit au final un supplément de grande qualité qui permet de jouer avant, pendant et après les 9 ans et demi de guerre.

Critique écrite en août 2009.

 

Trojan War fait partie de la collection hétéroclite Mythic Vistas, dont chaque volume one-shot contient toutes les informations nécessaires pour exploiter un nouveau décor de campagne d20. Après Testament, basé sur l'Antiquité biblique, Trojan War adapte en d20 la guerre de Troie.

L'angle choisi est la dimension épique plutôt qu'historique et ce supplément, fortement technique, contient tout ce à quoi on peut s'attendre d'un ouvrage d20 : classes de base et de prestige, dons et compétences, adaptations aux règles de magie, etc. Certaines spécificités de l'époque ont été intégrées dans les règles : la foi est gérée par la caractéristique de Piété et le système de bataille consacre la domination des chars de guerre.

Moins touffu et plus cohérent que le OGL Ancients de Mongoose, Trojan War est le premier supplément d20 jouable situé dans l'Antiquité grecque. Bien sûr, il est loin d'être parfait : sa lecture n'est guère passionnante et la partie descriptive est réduite. En cherchant la compatibilité maximale avec D&D, Trojan War s'écarte du canon homérique et la guerre de Troie se prête surtout à des scénarios militaires. Qu'à cela ne tienne, rien ne vous empêche de prendre votre Trojan War et de jouer plutôt la quête des Argonautes. Un peu de documentation sera nécessaire, mais le livre s'adresse de toute façon à des férus de mythologie.

Philippe Fenot ¿ Casus Belli n°28

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques