Contenu | Menu | Recherche

Un nom qui claque au vent de la destruction comme un étendard funeste

Book of Erotic Fantasy

.

Références

  • Gamme : d20 System
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles
  • Editeur : Valar Project
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2003
  • EAN/ISBN : 0-9742045-1-X
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 192 pages en couleurs

Description

Supplément au "plus connu des jeux de rôle fantastiques", périphrase désignant la troisième édition de Dungeons & Dragons, le Book of Erotic Fantasy traite des thèmes de la romance, de l'érotisme et de la sexualité dans les univers médiévaux-fantastiques. Les illustrations sont toutes des photographies, retouchées numériquement pour y ajouter un côté fantastique.

Le premier chapitre "Love, Sex, & Roleplaying" (34 pages) étudie la place du sexe dans le jeu et dans l'univers de jeu. L'approche choisie est de considérer le sexe comme un simple élément ludique, au même titre que le combat, les énigmes ou la magie. Selon les groupes, cela peut passer par des descriptions plus ou moins explicites ou par l'intermédiaire neutre des règles. Le coeur du chapitre aborde la question de la sexualité dans un monde médiéval-fantastique, à travers des sujets comme l'orientation sexuelle, la prostitution, le mariage ou la maternité. Après une discussion générale, l'ouvrage présente l'influence de l'alignement et de la race en matière de sexualité. En dehors des races classiques (humains, demi-elfes, demi-orques, elfes, gnomes, halfelins et nains) sont également traités d'autres humanoïdes, comme les centaures, les gnolls ou les hommes-lézards, ainsi que des types plus exotiques, comme les élémentaires ou les aberrations.

Le deuxième chapitre "Rules, Skills & Feats" (16 pages) propose des règles supplémentaires. On y trouve une caractéristique, la Beauté (Appearance), de nouvelles façons d'utiliser les compétences, des maladies sexuellement transmissibles, des règles sur la conception et la maternité, et enfin des dons liés au sexe ou à la séduction. Les règles permettant de jouer l'acte sexuel sont relativement courtes, ce n'est pas le sujet principal du livre. Un test de Constitution détermine la durée du rapport, tandis qu'un éventuel test de Représentation (techniques sexuelles) permet d'activer certains dons ou pouvoirs spéciaux. Cette compétence englobe toutes les activités sexuelles, sans autre précision ou description. Parmi les nouveaux dons, plusieurs concernent les compétences sociales et amoureuses. D'autres améliorent les capacités sexuelles ou procurent un bonus à une caractéristique à condition d'avoir fait l'amour la nuit précédente.

Le troisième chapitre "Base & Prestige Classes" (38 pages) présente plusieurs nouvelles classes. Les trois premières sont des classes de base :
- L'imagiste puise sa magie dans sa beauté. Elle lance des sorts divins tiré d'une liste propre et possède quelques pouvoirs annexes, dont celui de s'isoler des combats ou d'attirer un compagnon d'armes. La classe est par ailleurs semblable à l'ensorceleur.
- Le kundala est une variante de moine voué à la maîtrise de son corps. Il peut renforcer temporairement ses caractéristiques physiques, se transformer et lancer quelques sorts divins.
- Le tantriste puise dans ses rapports sexuels l'énergie nécessaire à ses sorts profanes. Il est comparable au magicien, si ce n'est qu'il se tatoue plutôt que d'employer un grimoire.

Les douze classes suivantes sont des classes de prestige :
- Les disciples d'Aaluran sont les chantres de la liberté et de l'épanouissement sexuel, sous l'égide du dieu Aaluran.
- L'abstinent divin ("Divine Celibate") s'interdit tout plaisir sexuel. Sa pureté le protège contre les enchantements ou la maladie, et lui permet de chevaucher une licorne.
- Les dominateurs sont des lanceurs de sorts qui excellent dans l'art de se faire obéir et d'infliger la douleur.
- La classe d'aguicheur fée ("Fey Enticer"), réservée aux créatures féeriques, leur permet de renforcer leurs pouvoirs naturels d'envoûtement.
- Les furies ("Frenzied Disciple") abusent de la danse et du vin pour entrer dans une transe meurtrière.
- Les gardiens du harem ("Harem Protector"), des eunuques entraînés à résister à la séduction et aux enchantements, vouent leur vie à la garde de leurs protégées.
- Le maître des liens de Kaladis ("Knot Binder of Kaladis") est témoin des voeux et des engagements des mariages, des contrats et des alliances.
- Le façonneur de métasorts ("Metaphysical Spellshaper") se spécialise dans l'utilisation des dons de métamagie.
- Le perceur mystique ("Pierced Mystique") crée des bijoux corporels magiques, capables de reproduire l'effet de sorts.
- Le séducteur ("Rake") use de ses charmes et de son entregent pour tirer profit de ses victimes.
- La prostituée sacrée ("Divine Protitute") communie avec les dieux lorsqu'elle fait l'amour, ce qui lui permet de soigner son partenaire et de prédire l'avenir.
- Le devin voyeur ("Voyeuristic Seer") est un spécialiste des sorts de scrutation.

Le quatrième chapitre "Magic" (30 pages) propose six domaines de prêtre et 78 sorts. La plupart servent lors des relations amoureuses ou des rapports sexuels. La fin du chapitre revient sur les sorts du Manuel des Joueurs et leur utilité dans le domaine amoureux.

Le cinquième chapitre, "Items" (18 pages), commence par une liste d'équipements de nature sexuelle, des jouets fétichistes aux contraceptifs. Paradoxalement, c'est le passage le plus explicite du livre, la fonction de chaque objet étant expliquée sommairement, là où le chapitre 2 laissait le détail des rapports sexuel dans un flou total. La suite donne les tarifs de différents travailleurs du sexe et enfin la description de toutes sortes d'objets magiques à connotation érotique.

Le sixième chapitre "Gods & Monsters" (32 pages) décrit six dieux et treize monstres. Les divinités sont :
- Aaluran, dieu hermaphrodite de la passion et du désir
- Alilial, la sage-femme des dieux
- Cevelis, déesse de l'abstinence et du sacrifice de soi
- Kaladis, le maître des liens et des unions
- VerVershnat, déesse gobeline de la procréation
- Zandos, dieu du viol et de la cruauté

Les créatures décrites sont les suivantes :
- Les particules de félicité ("bliss motes"), des fées minuscules se déplaçant en nuée et vivant pour donner et prendre du plaisir
- Le chérubin ("cherub"), un ange dont les flèches rendent fou amoureux
- Le chérubin déchu ("fallen cherub"), un démon semant le désordre amoureux
- Les descendants du démon ("demonbred"), des créatures ayant hérité quelques pouvoirs de leurs lointains ancêtres démoniaques
- Les sang-du-diable ("devilblooded"), l'équivalent des précédents pour les diables
- Les félidés ("felid"), des hommes-chats
- Les filleuls féeriques ("feykissed"), des créatures bénies ou enfantées par une fée
- Les nés-d'un-géant ("giantborn"), des créatures descendant de géants, capables d'augmenter brièvement leur taille
- Le demi-démon, une variante plus puissante des descendants du démon
- Le demi-diable, idem pour les sang-du-diable
- Le golem de plaisir ("pleasure golem"), une créature artificielle vouée à satisfaire son maître
- Les ophidiens ("serpentine"), des descendants d'hommes-serpents
- La succube noble ("greater succubus"), une variante plus puissante de la succube du Manuel des Monstres

Le septième chapitre, "Adventures & Organizations" (11 pages), fournit d'abord une liste de 100 amorces de scénarios dans le thème de l'ouvrage, puis décrit quatre organisations, dont un exemple de bordel : la Chambre de Velours.

Un premier appendice (3 pages) donne la valeur de Beauté des créatures du Manuel des Monstres. Un deuxième fournit la liste des créatures et PNJ classés par Facteur de Puissance. Suivent un index, la licence OGL et, pour clore l'ouvrage, un épisode de la bande dessinée "What's New with Phil & Dixie" de Phil Foglio. Il s'agit du fameux épisode "spécial sexe" longtemps promis dans Dragon Magazine, mais éternellement repoussé au mois prochain.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Shaman Chat  

Hum.

Ca serait que de moi : 5 pour l'idée, la réalisation, les photos, tout ça.5 aussi pour rendre un produit D20 aux amateurs du genre avec classes et classes de prestige.

Mais j'ai lu un magnifique supplément amateur sur l'add sex et pour du gratuit, il y avait largement la même somme de travail sur ce que c'est que l'amour et le sexe dans le jdr. Ceci dit, bon. Les classes de prestige, ça prend de la place. Décrire des pnjs avec leurs pouvoirs et dons, juste après avoir décrit une classe de prestige, ça prend de la place aussi.

Donc, je ne suis pas objectif sur cet aspect là qui me gonfle méchamment dans DD3 : les monstres et les adversaires ou pnjs, ça prend un paquet de lignes pour les écrire. Pour mon compte, il aurait fallu encore plus d'idées d'aventures (y en a 100), quelques créatures en plus, un peu plus de lignes sur le mariage, peut-être quelques tables rigolotes pour tirer au hasard taille de ça ou type de sexualité d'un pnj pour que le supplément m'amuse totalement.

Soyons franc, je l'ai relativement dévoré très vite cet ouvrage. Mais il y avait moyens de petits plus supplémentaires en s'inspirant de ce fameux net book.

En bref. Pour du D20, comme je le disais plus haut. ça mérite sans doute pas loin du 5. Voire le 5.Mais voilà, je supporte mal cet aspect très chiant de DD3 / DD3.5 avec ces foutus dons insupportables. Même si certains sont sympas dans cet ouvrage. Oui, oui. Même si certains sont sympas.

Ceci dit, noter 4 à cause de ça, ça ne serait pas juste. C'est symptomatique d'un produit D20 de remplir un peu les pages avec des trucs dont je me fous.On se doit de mettre de côté des à priori personnels. Donc, pouf. 5 quand même.

Gros bonus de l'ouvrage : faire réfléchir les maîtres de jeu à ce qu'ils font jouer, donner un autre souffle aux joueurs, faire enfin comprendre que c'est idiot de se passer du plus gros moteur de scénario qui puisse exister.

C'est aussi pétri de bons conseils : j'aime beaucoup le fait que la taille ne compte pas. Vraiment de bons conseils. Et vous saurez enfin comment la plupart des races conçoivent leur rapport à l'amour ou au sexe. Cool.

Pour moi un « must have » du D20 system.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques