Contenu | Menu | Recherche

L'imagination n'est fertile que lorsqu'elle est futile (V. Nabokov)

Rokugan

.

Références

  • Gamme : D20 - Rokugan
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Asmodée Editions - Siroz
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 2003
  • EAN/ISBN : 2-911103-98-X
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 224 pages en quadrichromie à couverture rigide.

Description

Rokugan s'appuie sur les informations contenues dans Oriental Adventures tout en les complétant afin de fournir tous les éléments nécessaires pour jouer à Legend of the Five Rings avec les règles D20.

Ce supplément situe les événements pendant le début de la période de trouble qui suit la vacance du trône, suite au décès de Toturi Ier. A ce titre, il contient des informations encore inédites pour le jeu de rôle sur la Guerre de l'Ombre et la Guerre des Esprits.

Le premier chapitre fournit toutes les règles spécifiques permettant de créer des personnages compatibles avec le système D20 :
- Une présentation de chaque clan, famille, souche Naga ou tribu Nezumi ainsi que les éléments de règles associés ;
- De nouvelles classes de personnage respectant le background Rokugani (Samouraï, Shugenja, Ninja, etc.). Certaines d'entre elles reprennent ou modifient des classes déjà présentées dans Oriental Adventures ;
- Les compétences spécifiques à Rokugan sont décrites (bataille, cérémonie du thé, etc.) ainsi que leurs mécanismes de jeu ;
- De nouveaux dons, souvent associés à des clans précis, sont décrits. Ils reflètent en général les techniques auparavant disponibles dans le système AEG ;
- Les équipements, armes et armures typiques de l'Empire d'Emeraude ;
- Les règles concernant la gestion de l'honneur dans le système D20 ;
- Une série de classes de prestige qui reprennent ou renouvellent les écoles du système AEG (Artisan, Magistrat d'Emeraude, Agent du Kolat, etc.).

Le second chapitre traite de la magie spécifique à l'Empire d'Emeraude :
- Une description de la hiérarchie céleste est donnée (Soleil et Lune, Kamis, Oracles, kamis);
- Les règles permettant de faire jouer la magie rituelle dans le système D20;
- Les écoles secrètes de magie des Clans (Meishodo, Tsangsuri, Kitsu Sodan-Senzo, etc.);
- De nouveaux sorts viennent en complément de ceux présentés dans Oriental Adventures (magie Elémentaire, du vide et Maho);

Le chapitre trois est consacré à la vie quotidienne des Rokugani. Le lecteur y trouvera des détails sur les spécificités de Rokugan (notamment l'importance des aspects sociaux), les coutumes, le calendrier, la guerre, les catastrophes, l'économie, la souillure, etc.

Le chapitre quatre traite de la géographie de l'Empire. Les terres de chaque clan sont décrites en détails (en référence avec la nouvelle carte) et les caractéristiques de PNJ illustres sont fournies (donc les quatre Vents du Changement, enfants de Toturi Ier). On notera que ce chapitre tient compte des récents événement dus à la Guerre de l'Ombre et à la Guerre des Esprits, comme l'effondrement de Beiden Pass et la création de la passe de Seikitsu.

Le chapitre cinq détaille les dieux et la cosmologie. C'est ici que sont décrits pour la première fois dans la gamme les dix Royaumes Célestes. Cette description fournit également les éléments techniques propres aux voyages à travers les plans du système D20. Les Fortunes, le panthéon et les Dragons sont également détaillés (la cosmogonie, les ancêtres, Fu Leng, etc.).

Le chapitre six retrace siècle par siècle les événements qui ont eu lieu dans l'Empire depuis sa préhistoire jusqu'à la période actuelle (la guerre de Succession).

Le dernier chapitre détaille différentes organisations avec lesquelles les PJs pourront rentrer en contact, en tant qu'allié ou ennemi (Magistrats Impériaux, Kolat, Bloodspeakers, Ninja, Moines, etc.).

Les annexes fournissent quelques monstres, des objets magiques, les règles de conversion (L5R RPG vers D20), une bibliographie et un glossaire.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 2 mars 2010.

Critiques

kepula  

Non initié à la gamme L5A, mais heureux possesseur du guide de l'orient, j'ai voulu pousser plus en avant mon expédition dans les terres de Rokugan.

Résultat : un livre très bien fait, très beau, qui à lui seul vous met dans l'ambiance. Le livre s'ouvre sur les clans et les familles, ce qui nous donne tout de suite l'importance des alliances et du background. Un régal!!! Les classes sont légèrement différentes de celles du GDO (samourai, ninja) et quelques-unes nouvelles (courtisan). L'équipement est plus complet (enfin des arcs !), et les divinités sont très intéressantes; la magie pas assez développée mais originale tout de même. Le monde est décrit avec détails et sa richesse historique vous transporte.

Pourquoi que 4 alors? Parce qu'entre le GDO et Rokugan D20, c'est un peu le bordel. Tous ceux qui veulent l'utiliser devront faire quelques fiches récapitulatives d'autant plus que des infos intéressante sont réparties au hasard dans des cases colorées. Enfin parce qu'il manque quelques illustrations au niveau de l'équipement. Mais on chipote...

Conclusion : pour ceux qui ne connaissent pas Rokugan et qui veulent un produit de qualité, achetez-le !!!!!!!!!!!!!!!!

Alban  

Pour bien aborder ce livre, il faut bien garder à l'esprit ce qu'il est. Celui qui recherchera une adaptation du Jeu de rôles L5A au d20 criera au scandale, car il est sûr que les personnages de ce jeu sont largement plus résistants que les samuraï de L5A, augmentation des Points de Vie par niveau oblige.

Car ce livre n'a d'autres prétentions que d'être l'adaptation en d20 du monde de L5R, Rokugan. Et il y réussit parfaitement, en partant sur des bases saines là où le background du JdR avait été construit de manière aléatoire et sans cohésion. Il possède même certains avantages par rapport à L5R, comme par exemple le fait qu'il n'y a pas besoin de 10 suppléments pour sortir du carcan Bushi/Shugenja, ou le fait que l'usage des dons permette une progression moins figée.

A noter cependant l'inutilité de certaines classes de perso de base. Le Samuraï, même si le sacrifice d'XP plutôt que d'or le rend plus attrayant que celui de l'OA, reste hors-sujet. Le Ninja ne devrait pas faire l'objet d'une classe non plus.

Dairya  

Rokugan, c'est plutôt du bon boulot, bien écrit et bien présenté, assez complet. On peut effectivement regretter le besoin de OA pour en tirer tous les bénéfices. Attention cependant avec OA car certaines adaptations de classes ont un côté "grand public" qui ne semble pas toujours fidèle au background original. Cependant, la classe de samurai est tout à fait nécessaire à mes yeux (comment refléter sinon le fait que les samurai n'étaient pas uniquement des guerriers mais aussi des poètes, et compétents dans bien d'autres domaines?), tout comme la classe de ninja. Elle dépeint un style de vie qu'un multiclassage guerrier/voleur ne saurait montrer.

Seul bémol: le système de points de vie me semble peu adapté au thème L5A. Un système d20 modifié dans le genre Star wars ou Spycraft aurait peut-être fait davantage l'affaire. De même, dommage que les auteurs n'aient pas pu /pris plus de liberté avec le Vide, qui est une caractéristique primordiale à L5R.

Mej  

Connaissant D&D 3ème édition et Le livre des Cinq Anneaux 1ére édition, je trouve en Rokugan D20 un compromis idéal :
- un système de jeu élaboré et qui a fait ses preuves, que néanmoins je ne recommande pas à un groupe de rôlistes débutants
- un univers fort sympathique qui permet de joueurs de développer role-playing et découverte d'une culture qui nous est étrangère.

La description de Rokugan est super, les détails culturels et historiques ne manquent pas et le MJ aura de quoi se mettre sous la dent.

Quelques reproches néanmoins, outre le fait que Le Guide de l'Orient soit indispensable, on a tendance à se perdre entre les deux et des fiches récapitulatives s'impose donc.

En un mot: lancer vous!

Kitsu Kaori  

Je suis globalement d'accord avec l'ensemble des autres critiques :
- N'ayant jamais joué à L5R (d10) et jouant le plus souvent dans des mondes D20, j'ai trouvé un monde où masteriser est un régal ; la story-line se déroule au fur et à mesure des suppléménts.
- Facile à prendre en main (un minimum d'effort s'impose quand même pour ceux qui ne connaissent pas le monde); on regrette qu'il faille naviguer entre le GdO et l'autre manuel.

Outre le manuel qui est bien fait, il faut noter AEG et son équipe de traducteurs : 0 ! En effet, sous prétexte que la gamme ne marche pas en France, AEG ralenti le rythme de production et je trouve çà scandaleux pour les clients comme moi ou Kepula ou d'autres dans le même cas qui ont su faire confiance en une gamme qui se lance et qui maintenant se font b.....).Les traducteurs y sont peut-être pour rien, mais quand même, quel gâchi !

Artika  

Il est pas mal mais il manque quand meme beaucoup par rapport à Rokugan d10, trop de choses importantes sont oubliées .On perd les minimums de caractéristique des clans, la notion de gloire, les avantages/désavantages. Et surtout la convertion des caractéristiques est pourrie, pour un perso niveau 1 en systême d20 qui a fait des jets de caractéristiques raisonnables on se retrouve avec un perso brutal qui a déja des traits à 4, à 3 et éventuellement si on a fait des mauvais jets des traits à 2... Bref si vous avez aucune base prenez Rokugan d10, si comme moi vous maitrisez bien dd3, prenez les règles mais adaptez un peu...

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :
  • Traductions :