Contenu | Menu | Recherche

Ton jdr impitoyable

Heroes of the Feywild

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 160 pages en quadrichromie.

Description

Heroes of the Feywild est essentiellement centré autour de la création de personnages issus de la Féerie, mais cette thématique lui permet également d’offrir de nouvelles options pour les classes de barde, de barbare, de druide et de magicien. Il inaugure également une nouvelle façon de créer l’historique des personnages à la façon des «livres dont vous êtes le héros». Des encarts racontent des légendes sur la féerie au gré des chapitres.

Le chapitre un, Into the Bright (16 pages), décrit la Féerie avec un peu plus de détails que dans le manuel des plans. Les thèmes de la Féerie sont l’enchantement permanent, les dangers imprévisibles mais surmontables grâce à des secrets légendaires, une terre de destinée qui échappe aux lois naturelles, et parfois même à la simple logique. Une carte à l’ancienne décrit des lieux mythiques tels des cités Eladrin comme Mithrendain, Astrazallan, Senaliesse, le val de la longue nuit, Cendriane, l’île de la terreur, les cités fomoriennes, le labyrinthe de Fathaghn, le marais de Murkendraw, ou le royaume goblin de Nachtur. Les fées sont organisées en factions comme la cour des étoiles, la cour du corail, les fées du crépuscule, les fées vertes, les fées de l’été, de l’hiver et les unseelie.

Le chapitre deux, Races of the Fey (20 pages), introduit 3 nouvelles races : l’hamadryade qui est un esprit des chênes, le pixie qui est une minuscule fée volante, le satyre, qui est un bon vivant mi homme mi chèvre. Les races sont construites comme d’habitude avec des caractéristiques privilégiée, un pouvoir spécial, mais elles proposent aussi des pouvoirs utilitaires alternatifs représentant des capacités spéciales de ces races.

Le chapitre trois, Classes (62 pages), propose de nouvelles classes si l’on considère le format Essentials, ou simplement des pouvoirs alternatifs pour les précédent manuels. Le type de barbare proposé est le berserker, un guerrier adapté à des climats extrêmes avec des capacités de défenseur et de traqueur à la fois. Le Skalde est un nouveau type de Barde qui redonne du courage et soigne les blessures. A cette occasion, de nouvelles règles décrivent les avantages que le barde peut retirer de son statut d’hôte privilégié. Le protecteur est un druide qui constitue le dernier rempart de la nature. Il contrôle le terrain et crée des alliés naturels. La sorcière (Witch) est un magicien dont les sorts ont des thèmes naturels et qui est capable de métamorphoser ses ennemis.

Le chapitre quatre, Character options (42 pages), propose des nombreux outils pour peaufiner les personnages. Les thèmes permettent de donner un fond féérique à n’importe quelle race ou classe : le dresseur de bêtes féeriques, le seigneur Sidhe, le Tuathan qui est un lointain descendant d’êtres ayant quitté la féerie, et l’agent Unseelie qui manipule le pouvoir ténébreux de cette cour maléfique. Des voies paragoniques poursuivent les thèmes des classes du chapitre précédent avec le deadly berserker, le master skald, la legendary witch, et l’initié du cercle interne. Les destinées épiques sont le champion Shiradi, le chasseur sauvage, la reine sorcière. Les nouveaux dons sont surtout adaptés aux nouvelles races et classes. L’équipement comprend des objets courants de féerie et des objets magiques : totems, objets merveilleux. Les cadeaux féeriques sont des pouvoirs octroyés par une bénédiction des fées, une sorte de trésor alternatif.

Le chapitre cinq, Build your story (16 pages), comprend une série de choix à faire pour naviguer de paragraphe en paragraphe et choisir le thème et les compétences de son personnage. Si ce système est utilisé, les compétences ne seront pas celles normalement associées à sa classe, mais au contraire, à son historique. Au fur et à mesure des choix proposés, le personnage peut ajuster ses caractéristiques et faire des tests de compétences pour accéder à certains choix. Les premiers choix sont consacrés au mode d’éducation, puis à des lieux majeurs de la féerie, et enfin à des événements majeurs qui forgent une destinée.

L’appendice reprend la table d’avancement en niveau des personnages.

Cette fiche a été rédigée le 27 novembre 2011.  Dernière mise à jour le 24 octobre 2014.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.