Contenu | Menu | Recherche

Fluctuat, nec mergitur

DU6 - Harrowing Halls

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

6 planches cartonnées épaisses prédécoupées sous couverture, le tout en quadrichromie.

Description

Les Dungeon Tiles sont des tuiles cartonnées destinées, mises bout à bout, à former les couloirs et les pièces d'un donjon et, dans le cas précis de cette extension, de grands halls de pierre ou de bois. Elles sont quadrillées de façon à servir pour le déplacement des personnages pour le jeu de rôles.

La nouveauté des ces tuiles est l’apparition de décors en trois dimensions.

La page de couverture est découpée de façon à laisser entrevoir les deux tiers du premier carton de tuiles. La troisième de couverture représente une façon d'arranger ces tuiles pour former une grande pièce richement décorée.

Les cartons représentent pour les 4 premières planches des décors en deux dimensions : une tour, un grand plancher, un pont suspendu, un dortoir, un bureau, une chambre avec un beau tapis, un salon, une cuisine, une salle d’ablutions.Sont également présents deux gigantesques halls tapissés, des tables, un âtre, un cercle magique.

Les 2 dernières planches permettent de construire des décors en trois dimensions en les emboîtant : un escalier à 4 marches, une fontaine, une petite et une grande table, une petite estrade ou une grande pièce qui peut être soit en pierre avec un mur décoré par une tête de diable et l’autre portant une échelle, soit en bois avec des rideaux de théatre. Il y a également un grand portail.

Cette fiche a été rédigée le 13 avril 2010.  Dernière mise à jour le 5 février 2012.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Pour les 4 premiers cartons, rien à dire, c'est du bon matos comme d'habitude, j'ai plusieurs fois donné un avis positif sur ces tuiles solides, génériques et évocatrices à la fois. Un accessoire qui aide à s'imaginer des scènes sympa : on a ici des pièces intérieures d'un donjon aménagé avec du bon mobilier, peut être le palais d'un prince.

Mais quelle mauvaise surprise de voir que les 2 dernières planches correspondent à des mobiliers à monter en 3D ! On a l'impression de monter un gadget en carton, tout moche avec des bouts de carton qui dépassent là ou ça s'emboite. Et pis y manque un des pieds de table. Évidemment ça sera compliqué à stocker puisqu'il faudra emballer ensemble les pièces qui permettent de monter le même objet. Évidemment ça va se démolir à force parce que le carton n'est pas du tout fait pour ça. Quant à les garder collés et montés, ça prend de la place et ça veut dire qu'on se prive du recto bois/carton. Pour l'instant je sais pas quoi en faire, ça traine sur une étagère, ça tombe et ça se démonte tout le temps et ça m'énerve.

S'ils l'avaient annoncé sur la couverture, j'aurais pas acheté et ça aurait été plus simple. Car franchement, des accessoires 3D, y en a des très bien en plastique, tout aussi encombrant mais plus solide et beaucoup moins kitsch dans le look.

Donc une note de 2 car les 4 premières tuiles sont quand même très correctes, quoique redondantes avec Halls of the Giant King.

 

Critique écrite en avril 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques