Contenu | Menu | Recherche

Pour ceux qui kiffent grave le jdr.

Forgotten Realms Dungeon Master's Screen

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

écran à quatre volets en couleurs des deux côtés, livret agrafé en noir & blanc de 32 pages, double page couleur de présentation/emballage reprenant deux illustrations de l'écran.

Description

Cet écran est destiné au MJ situant sa campagne de jeu dans les Royaumes Oubliés. A cet effet, il contient côté joueur des illustrations de cet univers, et côté MJ des tables utiles sur un fond d'apparence parcheminé tout comme le livre Forgotten Realms. Ces dernières ne sont pas toutes identiques à celles de l'écran officiel D&D3. Ont été ajoutées les tables d'armes (augmentée des armes supplémentaires de Forgotten Realms) et des armures. Ont été retirées les tables de taille des créatures, de vade retro, ainsi que toutes les listes de difficultés aux tests d'équilibre, bluff, escalade, concentration, fouille, etc.

Le livret accompagnant l'écran contient 61 tables de rencontres aléatoires (22 en intérieur pour des donjons de niveau 1 à 20, 39 en extérieur pour une trentaine de combinaisons de terrains et de climats), dont une table spéciale pour générer des dragons. Trois pages explicitent les groupes pouvant être rencontrés (esclavagistes, patrouille d'elfes, etc.) et les trois dernières pages servent à générer aléatoirement des PNJ.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 13 janvier 2010.

Critiques

Coredump  

Teuh... cet écran est une véritable arnaque sous tous rapports. Bon... restons zen, et tâchons de dégager quelques points positifs avant de passer à la mise à mort.

Pour commencer, l'intérieur est plus joli (l'effet parcheminé est toujours aussi sympa), et les tables plus pertinentes que dans l'écran officiel D&D3. La présence des armes et armures avait été oubliée... l'oubli est réparé.

Passons maintenant à ce qui fâche. Emballé, l'écran est contenu dans une double feuille de présentation qui reprend 2 illustrations, celle du volet de gauche et du volet de droites, toutes deux assez jolies. Pas de bol, une vois déballé, on découvre avec horreur les deux volets centraux où un beholder se fait un groupe d'aventurier à grand coup de désintégration, pffff.... lamentable. Moche. Beurk.

Le comble de l'horreur, c'est évidemment le livret qui contient la soixantaine de tables de génération aléatoires... Vous rendez-vous compte ma bonne dame ? Toutes ces tables pour seulement $12.95 ! Moins cher, ça serait gratuit !

Franchement, vous voulez un conseil ? Photocopiez les tables qu'il vous faut dans vos bouquins, et faites-vous un écran vous-même avec des illustrations dont vous aurez fait des scans ou des photocopies couleur.

Korsul Ombrazur  

Entièrement d'accord avec ce qui vient d'être dit : cet écran est tout bonnement honteux.

Mais soulignons deux ou trois points positifs : un écran cartonné certes un peu petit en hauteur, mais de qualité, et on retrouve en guise d'illustration les artworks de Jonathan Sweet. Pour cerner, disons qu'il s'agit de ceux qui parsèment le Magic of Faerûn, le Lords of Darkness, et en quantité homéopathique le Forgotten Realms Campaign Setting. Disons qu'à défaut de convenir à tout le monde, il a au moins le bon goût d'avoir un style artistique propre, bien différent des "comics" des guides de classe, qui personnellement me font hurler.

Quant au verso de l'écran, c'est la déception : des tables bien présentées, mais totalement inutiles. Le comble, c'est que Wizards a poussé le foutage de gueule jusqu'à inclure des tables de coefficient de difficulté de certaines compétences, et même un inutile calendrier des Royaumes. Lamentable. Est ce trop demander de mettre des tables d'armures (notamment), de compétences (indiquant si nouvel essai possible, compétence innée, etc.), la table de jets de compétences opposés, de déplacement (par jour, terre/mer)... bref, ce qui est réellement utile à un maître ?

Le summum est atteint à l'intérieur puisqu'en guise de documentation on a le droit à une compilation de tables de monstres aléatoires par niveau et par type de régions. On en a même pour son argent (sic !) puisque certaines tables permettent de rencontrer (et de casser) du dragon au détour d'un jet de D20 !

Une horreur qui nous renvoie à la préhistoire de Donjon (règles de base) et qui jette une vilaine ombre sur la gamme Forgotten Realms 3eme jusque là irréprochable. Une erreur de parcours qu'on espère ne plus voir reproduite.

Guilhem  

Certains esprits chagrins avaient reproché au Forgotten Realms Campaign Setting la sobriété de sa couverture, et la trop grande densité de son contenu.

Que ceux-là se réjouissent : l'écran pour les Royaumes Oubliés est à l'opposé. Une illustration guerroyante à souhait (j'aurais largement préféré quelque chose de plus proche des couvertures des ouvrages de la gamme), découpée en quatre (ah, on est loin des écrans d'Oriflam), et un livret qui serait presque drôle si l'ensemble n'était pas aussi cher.

Gramlot  

Et bien, contrairement aux critiques précédentes, je trouve que cet écran est le moins mauvais de la bande. Certe, il est cher, comme les autres écrans de Wotc. Certes, y'a de l'inutile dedans (calendrier des royaumes, etc...), et certe, le livret à l'intérieur avec des tables de rencontres frise l'inutile. Mais pour moi, c'est le meilleur des écrans actuellement disponibles pour la gamme D&D. Si vous ne devez achetez qu'un écran et que l'anglais ne vous rebute pas, c'est celui-ci qu'il vous faut. Remplacer les tables inutiles par des post-it bien transformés. Et l'illustration du paravent est la plus belle des écrans de la gamme.

Le roi kobold  

Je tiens tout d'abord à dire que j'ai acheté cet écran 3 euros en occasion, et que je ne vais donc pas trop le juger sur son prix.

Je trouve cet écran pas si mal que ça. Sans être exceptionnel il a une bonne taille - en hauteur surtout il est beaucoup mieux que le minuscule écran 3.5 - et les illustrations ne sont pas trop moches. Quoiqu'ils auraient vraiment pu en trouver de plus belles.

Je ne regarde jamais l'intérieur de mon écran donc je ne vais pas non plus juger de ce côté-là, mais la présence d'un mini calendrier de Faerûn est bien pensée.

Les tables de rencontres aléatoires dans les donjons et surtout à l'extérieur peuvent être utiles, non pas pour les déterminer aléatoirement (je ne le fais jamais, lancer un d100 pour voir mes joueurs rencontrer un monstre dans l'outreterre dont le FP va de 4 à 20 ça me tente moyen...) mais pour voir quels monstres se baladent dans tel environnement et pour les sélectionner ensuite, d'autant plus que sont fournies pas mal de patrouilles types d'humanoïdes monstrueux.

Un écran convenable donc, qui pour 13 dollars (c'est bien ça) ne me paraît pas non plus excessif. Rien d'extraordinaire - nous donner un calendrier des RO sur une feuille parcheminée avec possibilité de barrer les jours aurait par exemple tout de suite fait monter ma note - mais rien de mauvais non plus, un écran moyen en somme.

Jaffar, le Vieux Liche  

La bonne rencontre,

J'ai acheté cet écran histoire de compléter ma collection. J'avais lu les critiques qui étaient pour la plupart unanimes: c'est pas terrible.

Je vais donc confirmer ces avis. En effet, voilà un produit qui nous conduit aux sources de donjons et dragons. En l'ouvrant, je me suis pris pour Indiana Jones et l'écran oublié.

Visuellement, il est plutôt agréable. Les illustrations de couverture sont d'un esprit plus sombre que celles de l'écran standard. L'aspect parchemin de l'intérieur est aussi agréable et reprend avec justesse la charte graphique des RO. Par contre, il est un peu haut à mon goût. J'aime voir mes joueurs et les figurines qui sont à l'aplomb de l'écran; de plus je ne ressens pas le besoin de cacher le scenario en permanence. Mes joueurs sont assez matures pour avoir passé le stade de l'oeil qui traîne sur les plans.

Par contre, la pertinence des tables imprimées reste à désirer. Mais c'est souvent le cas pour les paravents, la pertinence est juste le fruit d'un jugement personnel. Par exemple, j'ai beaucoup apprécié d'y trouver le calendrier des Royaumes.

En ce qui concerne le livret qui accompagne l'écran, la sanction est sans appel: c'est nul et sans intérêt: Des tables de rencontres aléatoires. Je les croyais disparues dans les neufs enfers de Baator. Mais non, elles ressurgissent quant on les attends le moins. Le syndrome du D20 qui lors d'un paisible voyage fait surgir le dragon rouge cracheur de feu, hmmmm !

Bref, un produit à contourner si vous n'êtes pas fan. Et dans tous les cas, mettez le livret aux oubliettes, vous vous en porterez mieux et vos parties aussi.

Critique écrite en janvier 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques