Contenu | Menu | Recherche

N'est pas mort celui qui peut être l'objet d'un crowdfunding

Repairer of Reputations (The)

.

Références

  • Gamme : Cthulhu / Trail of Cthulhu
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Pelgrane Press
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2011
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 44 pages.

Description

The Repairer of Reputations est une nouvelle de Robert W. Chambers publiée en 1895 dans son recueil Le Roi en Jaune (la nouvelle fut incluse dans le recueil de Chaosium Le Cycle d'Hastur, traduit en 1997 par Oriflam). Elle raconte, par la plume d'un jeune homme mentalement dérangé vivant à New York en 1920 (donc dans le futur par rapport à l'écriture de la nouvelle), sa rencontre avec un homme mystérieux nommé Wilde, qui lui propose de lui rendre son titre de dernier héritier de la lignée des Empereurs Dynastiques des Etats Unis, elle-même provenant d'un royaume d'une étoile des Hyades. La nouvelle déroule ensuite ses plans pour éliminer son cousin, potentiel héritier, et la mort de Wilde dans des circonstances dramatiques. Les Etats-Unis tels que décrits dans la nouvelle sont légèrement différents de ceux de la réalité historique, l'écart le plus marquant étant que le suicide est légal et institutionnalisé dans des chambres mortelles gouvernementales (Government Lethal Chambers).

Le scénario suppose que Wilde ne meurt pas et que la conspiration qu'il dirige n'est pas tuée dans l'oeuf, cette tâche revenant aux PJ. Après une scène d'ouverture qui voit un employé se suicider en entrant dans une chambre mortelle, l'un des PJ, collègue du défunt, se voit demander par ses supérieurs de mener une enquête sur les raisons qui l'ont poussé à commettre l'irréparable. Cette enquête, dans laquelle il peut se faire assister par ses anciens compagnons d'armes, l'amènera à rencontrer certains des protagonistes de la nouvelle de Chambers et à découvrir la pièce de théatre interdite Le Signe Jaune. Les Investigateurs pourront alors découvrir les activités de Wilde, basées sur le chantage, et peut-être se mettre en travers de ses plans.

Les trois première pages du document contiennent couverture, crédits et table des matières. La nouvelle de Robert W. Chambers occupe les 15 pages suivantes, avec quelques annotations éclaircissant certains détails.

Le scénario lui-même suit. Deux pages présentent l'histoire et des particularités du New York alternatif, aidant à faire saisir les différences avec la version historique aux joueurs. Deux pages donnent des indications pour ajuster les personnages proposés pour jouer ce scénario et quelques modifications de règles, notamment sur la Santé Mentale et le choix d'une Motivation. Une page propose les noms de 26 hommes et 8 femmes, prêts à être utilisés pour des PNJ improvisés, avec pour chacun un espace permettant de noter un signe particulier permettant de l'individualiser. Suivent ensuite les descriptions d'une quinzaine de scènes, depuis un prologue regroupant les Investigateurs et la demande initiale d'enquête, menant à une seizième présentant sur une page différentes conclusions possibles à cette histoire.

Le document se termine par six feuilles de personnages d'Investigateurs (sans indications chiffrées) et une page proposant six Motivations à découper et tirer au hasard.

Cette fiche a été rédigée le 17 février 2012.  Dernière mise à jour le 17 février 2012.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.