Contenu | Menu | Recherche

When you shoot, shoot. Don't talk !

Amitiés de Los Angeles

.

Références

  • Gamme : COPS
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Asmodée Editions - Siroz
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 2003
  • EAN/ISBN : 2-914849-04-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 176 pages à couverture souple.

Description

Amitiés de Los Angeles est le premier supplément pour COPS. Sous-titré 'Saison 1 - juillet 2030', cet ouvrage décrit la ville de Los Angeles durant deux chapitres avant de proposer un scénario s'inscrivant dans la chronologie du jeu en troisième et dernier chapitre. L'ouvrage est émaillé d'illustrations et d'encadrés d'ambiance avec notamment (page 59) un lexique sur l'argot utilisé dans les rues de Los Angeles.

Le premier chapitre s'intitule 'Géographie sociale' (61 pages - ou 'Géopolitique globale' si l'on en croit l'en-tête des pages qui le composent) et fait le tour des vingt-cinq quartiers et banlieues de Los Angeles (incluant les Channel Islands). Chaque quartier suit le même découpage.
Après l'introduction on trouve ainsi décrits les centres d'intérêt principaux du secteur (A voir, à faire), ses endroits caractéristiques (Lieux typiques), la description des forces en présence - policières (Forces de police) ou criminelles (Opposition) - ainsi qu'un résumé chiffré des statistiques du quartier : population, niveau de vie, pollution, zones commerciales, industrielles et résidentielles, criminalité, délits mineurs, présence policière et coopération avec les forces de l'ordre.

Le deuxième chapitre porte le titre de 'Gestion des conflits' (80 pages) et décrit les différentes formes de criminalité en vigueur dans la cité des anges. Chacune des sept premières parties du chapitre s'attarde sur un type de criminalité : urbaine, des ghettos, mafieuse, scientifique, religieuse, idéologique et financière. Pour chacune de ces sous-parties sont détaillées plusieurs formes de crimes ; on retrouvera ainsi aussi bien les tueurs en série que les gangs latinos ou les Hell's Angels, les trafiquants de produits high-tech, les pollueurs ou les yakusa que les intégristes chrétiens. Au total, ce ne sont pas moins d'une trentaine de factions qui sont présentées - sans compter les subdivisions (les caractéristiques des gangs des Crips ou des Bloods par exemple).
Les sept parties ne suivent pas de plan commun mais on retrouve généralement l'historique de chaque forme de criminalité, son activité, ses acteurs, les trucs à savoir.
La huitième et dernière partie du chapitre revient sur les caractéristiques des criminels en expliquant très brièvement le côté technique d'un personnage non-joueur. Les PNJ ont ainsi moins de points de vie, pas d'adrénaline ni d'ancienneté et peuvent être dotés de compétences appelées 'Styles' et correspondant plus à des particularités tirées de stéréotypes des séries télé ou des jeux vidéo : Anti-héros, Berserk, Boss de fin de niveau, Bouclier humain, G-style, Speed.

Le troisième et dernier chapitre conclut le livre sur un scénario s'intitulant 'Une semaine en enfer' (26 pages). Les joueurs potentiels ne devraient pas lire la description qui suit afin de ne pas gâcher le plaisir du jeu.

En fait d'un il s'agit plutôt de deux scénarios et d'une ébauche de troisième imbriqués afin de donner aux joueurs un sentiment de continuité. Quelques encadrés '10-18' créent des opportunités pour casser le rythme d'un scénario.

En première partie on trouve la trame chronologique courant du lundi 15 juillet 2030 à 15h jusqu'au lundi 22 juillet 2030 à 05h30 du matin.
La deuxième partie détaille toutes les enquêtes sur lesquelles les personnages seront amenés à travailler au cours de l'histoire, sachant qu'elles n'ont pas forcément d'ordre précis dans la chronologie.
La troisième partie regroupe toutes les annexes. Elle décrit les forces politiques en présence en Californie, donne quelques bruits de la ville (rumeurs, appels de polices, informations du monde... ) utilisables en cours de scénario pour faire vivre le monde et détaille les caractéristiques des intervenants de l'histoire.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 3 décembre 2015.

Critiques

Nightcrawler  

Presque 180 pages bourrées jusqu'à la gueule. En bonus, à la page 141 : CROC membre d'une secte Jedi ? :-)

150 pages de données techniques sur Los Angeles dignes d'un guide de voyage, puis une trentaine de pages pour le début de la campagne saison 1. C'est dense, pertinent, amusant, choquant, en deux mots c'est : très bon. Avec de jolis dessins en prime.

Los Angeles survolée dans le livre de base est ici décortiquée quartier par quartier, avec historique, populations, lieux importants, PNJs. Là encore ce sont des dizaines d'idées de scénarios qui surgissent à chaque page. Le ton est vivant, pas du tout gonflant comme c'est parfois le cas avec des guides de villes ou de background. Dense, mais fun. L'ambiance est saisissante avec un côté réaliste rarement atteint dans un jeu de rôle. On y croit presque. Et pour cause, la plupart des infos ont une base réelle. Les nombreuses inventions, elles, renforcent le ton du livre de base, à la fois dans l'esprit de la ville et dans celui du jeu. Excellent.

Ce guide permet de jouer dans le LA moderne avec un minimum d'adaptations (ou dans n'importe quelle ville nord américaine), mais c'est bien pour la campagne officielle en 2030 qu'il prend toute son ampleur. S'il n'est pas indispensable pour jouer des flics en utilisant COPS comme système générique, il est à posséder pour jouer à COPS tout court.

En conclusion, ce supplément atteint son but : qualité et quantité sont au rendez-vous, des idées à foison, des mystères sous-jacents mais un livre qui se suffit à lui-même, et finalement l'envie de découvrir le prochain épisode lorsque la dernière page est tournée. Comme lorsque "à suivre" apparaît à la fin d'une bonne série. Et cerise sur le gâteau, sans la frustration d'un livre incomplet. Car entre le livre de base et ce supplément, on a largement le temps d'attendre le prochain épisode, en souhaitant qu'il soit "diffusé" à l'heure, avec le même casting au top.

Colonel Moutarde  

"Amitiés de L.A.", le supplément qui est sorti en même temps que le jeu... bon, il y a un record à battre et ça ne va pas être simple... va falloir sortir les suppléments avant le jeu... en fait ils ont triché car "Amitiés de L.A." est une excroissance du livre de base... il n'y avait pas assez de place pour tout mettre dans le bouquin principal... il n'y a quasiment que du background et c'est aussi bon que le livre de base... donc 5/5.

On retrouve la suite de la description de Los Angeles. Dans "COPS" on analysait downtown, là on retrouve la description des alentours, avec des morceaux délicieux... beverly hills, Hollywood south central... etc. Et en effet les descriptions sont réalistes (car elles se basent sur les quartiers actuels) mais il y a un petit côté décalé suite aux événements qu'a subi la Californie : "little one", sécession. Certains quartiers se retrouvent à moitié engloutis, d'autres sont pollués jusqu'à l'os. Les descriptions sont vivantes et ça se lit sans difficulté.

On a un gros pavé sur les méchants : Mafia en tous genres, criminels et déviants et surtout les Gangs qui sont très présents dans L.A. et qui sont très bien décrits. Une particularité américaine que l'univers leur envie. C'est utile pour tout MJ de jeu de rôle contemporain, de shadowrun en passant par delta green et conspiration X. A la lecture de cet ouvrage on se rend compte à quel point cette région est déjantée. Pour l'instant un sans-faute.

Agent  

Après la mauvaise note du livre de base une bonne note méritée pour ce supplément : complet, couverture souple mais solide, assez bien illustré et plutôt agréable à lire bien que "froid" (trop revue technique).

On retrouve peu des délires du livre de base. A la place un portrait solide et documenté de Los Angeles et des gangs 90% conforme à la réalité de 1990-2000. Les 10% restants sont des inventions et des adaptations au monde de COPS qui restent pour la plupart utilisables avec un autre jeu moderne. Attention, les tréfonds de la cité des anges sont glauques, c'est plus adapté à Trauma ou Delta Green qu'à James Bond.

Principal reproche : il manque des plans et des cartes de la ville et des environs pour éclairer le profane. Il n'y a pas un seul plan dans tout le supplément ! Notez qu'il n'y a rien sur l'industrie de cinéma en dehors du porno (Hollywood a déménagé lors de l'indépendance de la Californie). Autre remarque, quasiment rien sur la criminalité en col blanc et la finance, assez peu sur la maffia traditionnelle, les gangs sont surtout asiatiques, latinos et noirs, en gros l'ambiance yakuza ou gangsta racaille. Enfin les défauts de la ville sont peut-être trop mis en avant, ça ne donne pas envie de s'y balader, on se demande ce qu'il y a à faire en dehors de se faire trucider.

Dernière petite critique, certaines extrapolations sont drôles (le monument à Rocco, mdr) mais les quartiers dignes de Mad Max cadrent mal avec une ville civilisée. La police ou l'armée interviendraient dans de tels cas : des sacrifices humains à la vue de tous par les black muslims, des animaux féroces échappés du zoo, un quartier qui ressemble à Beyrouth avec tanks et bombardements... Hum, les idées sont bonnes mais trop destroy par rapport au reste de la ville.

A part ça le background est solide. C'est un bon supplément de ville axé sur la rue et les faits divers glauques. Il vaut sans hésiter 4 dés, moins 1 car certains passages sont des recopies de guides de voyage, on aurait aimé plus de création.

Les fans de COPS adoreront, des heures de lecture en perspective mais toujours un grand flou sur la trame des saisons à venir (et un scénario moyen).
Les amateurs de jeux contemporains urbains y trouveront une mine d'or pour développer des scénarios dans n'importe quelle ville américaine et LA en particulier. Ambiance justicier dans la ville ou 8 mm garantie.
Ca peut aussi servir pour des super héros à la Punisher ou Spawn. Si vous jouez dans ce style et cherchez des infos, laissez tomber le livre de base de COPS et précipitez vous sur celui-ci.
Dans un cadre contemporain en Europe ou pour Cyberpunk, Berlin XVIII et autres jeux futuristes l'intérêt est moindre, le contexte est à la fois trop américain et trop contemporain.

En conclusion ce livre coûte moins cher qu'un guide de Los Angeles plus un livre sur les gangs US, c'est une excellente compilation de la situation actuelle. Par contre il n'a rien de SF, anticipation ou cyberpunk. Un des reproches du jeu demeure dans le supplément : COPS n'est pas un jeu futuriste mais un jeu contemporain artificiellement transposé dans un futur commercialement plus porteur. Cela n'enlève rien aux nombreuses qualités de ce supplément.

jams  

Chose promise chose due. Un premier supplement en temps et en heure, ca c'est déja un plus. Alors quand celui ci est de qualité... Une très belle édition, une mise en page certes classique mais claire, nette et précise. Agréable à lire même si tout est en noir et blanc. Il manque peut être un peu de couleur et de dessins voir quelques cartes et plans.

Niveau background, on est servi. Infos a profusion, conception d'une anticipation tangible même si l'évolution n'est pas évidente. Il n'est pas certain que dans 30 ans nous soyons tous équipés de superbes voitures volantes, de téléphones qui lisent dans notre tête le numéro que l'on veut composer et qu'on aille sur Mars ou Saturne comme on va aujourd'hui aux States... Ici l'évolution de LA est simple, souple et ce supplément permet de ressentir cette évolution.

Et bien évidemment, il retrace par quartier les relations avec les Cops, décrit sans trop en faire les divers Gangs, mafia et autres crimes organisés. Et je dis bien sans trop en faire, car trop d'info tue l'info. Il y en a bien assez pour décrire la ville de LA, le plus important. Après pour ce qui est de la délinquance, les grandes lignes sont là pour aiguiller le MJ. A lui de faire le reste...Un excellent supplément a acquérir absoluement.

Naël  

Le système de notation du GROG précise bien qu'il faut éviter les notes extrêmes et noter un supplément à sa juste valeur. Après mûre réflexion, je ne vois pas ce qui me motiver à mettre autre chose que cinq à ce supplément. Les auteurs de COPS continuent sur la lancée du jeu de base. Là encore, le background est acheté au poids. La description des quartiers de L.A est tout bonnement géniale. Chaque quartier a un cachet bien particulier, qui est très bien. Les descriptions sont juste comme il faut. D'un côté, elles dépeignent bien le quartier et son atmosphère. De l'autre, elles laissent la place à de multiples créations personnelles. C'est bien simple : les idées de scénarios fleurissent d'elles-mêmes à la lecture. Un seule regret : il manque à chaque fois un chapitre qui décrirait deux ou trois personnalités incontournables du quartier. Mais je crois que cette absence est sourtout dûe à un manque de place, le supplément est déjà complètement bourré d'infos.

On arrive ensuite à la description de la criminalité. Là encore, du très bon, qui donne aussi de nombreuses idées de scénarios. On pourra quand même regretter que certains sujets soient traités assez rapidement, mais là encore, je pense que c'est une question de place. Le tout s'achève sur un gros scénario bien dense histoire de justifier encore l'achat du supplément.

En fait, ce supplément est trop bon. Il offre tellement de possibilités de jeu qu'on a quasiement envie, une fois qu'il est fini, de faire jouer pendant des années sur toutes les possiblités qu'il offre en se passant du reste. Heuresement, le fait que l'univers soit évolutif aide à faire passer cette envie. Bref, chapeau bas aux auteurs !

Pierrick  

Un bon supplément sur la ville des COPS. Beaucoup de renseignements parfois très précis (les gangs). Les scénarios sont un cran au dessus de celui du livre de règles. Quelques critiques :
- ce supplément aurait du trouver sa place dans le livre de base. On peut difficilement faire sans.
- c'est peut-être le géographe qui parle, mais décrire une ville sans faire une seule carte, c'est un peu n'importe quoi.

vince  

Si le livre de base permet de s'approprier Downtown et ses environs, AdLA nous ouvre les portes de toute la cité et ma foi, la visite est fort belle, des quartiers les plus branchés aux plus glauques cette ville est un concentré d'extrêmes. Chaque quartier offre un panel très intéressant de scenarïi et une ambiance unique mais est parfois un peu trop court.

La partie sur les gangs est plaisante à lire même si certains passages sortent du livre de base (ce qui est un peu agaçant). Le scenario est bien conçu. 2 enquêtes bien distinctes saupoudrées de 10-18 et les cops ont l'impression d'un monde bien réel où les faits se bouscoulent en permanence. En prime, pour réussir pleinement, les COPS devront faire des heures sups, un bon enseignement pour les enquêtes à venir ! Bref du très bon.

Olivier Roullier  

Ce supplément est indispensable puisqu'il regroupe tout ce qui ne pouvait pas tenir dans le livre de base. Bien plus qu'une description de LA (partie du supplément pourtant déjà bien fournie et pleine d'infos), Amitiés de Los Angeles apparaît comme la matrice des futurs suppléments comme Les Affranchis ou Gangsta Paradise en présentant sur plusieurs dizaines de pages un rapide portrait de toutes les formes de criminalité auxquelles seront confrontés les Cops. S'ajoutent à cette formidable partie de contexte un énorme scénario, véritable exemple de ce que doit être un scénario de ce jeu : enquêtes qui s'entremêlent, le monde extérieur qui ne s'arrête pas pour autant de (mal) tourner et se rappelle à la mémoire des joueurs, pressions administratives, découpage télévisuel, glauquerie à tous les étages... Génial !

Groumphillator  

Amitiés de Los Angeles est un supplément indispensable. Il se pose nettement comme complément indissociable du bouquin de base.

Premier point, la couverture pète. Je crois, à l'instar d'intervention divine pour INS, que la couv du premier supplément COPS pose l'ambiance du jeu. Chapeau bas, monsieur Briclot.

Niveau quartier, j'ai beaucoup apprécié les descriptions de tous, certains sont détonnants et donnent de grosses idées. Grosses comme une statue en marbre par exemple. Mention spéciale à la Rave Factory, dans laquelle peut se dérouler facilement une énorme campagne sans mettre le nez dehors. Pout finir sur les quartiers, c'est agréable la façon dont le maquettiste a fait son travail. La tranche illustrée pour chaque quartier donne une bonne ambiance pour tous. Dans le mille pour les quartiers donc.

J'aime beaucoup les descriptions des gangs, qui gagnent vraiment en profondeur. J'ai hâte de lire Gangsta Paradise pour en savoir plus, on sent que toute cette faune n'est que survolée.

J'ai vraiment apprécié le scénar une semaine en enfer, qui contient beaucoup de choses, et pose une réelle ambiance. Cela m'a réconforté par rapport au scénar (merdique) du bouquin de base. Y'a pas que du background dans COPS.

Amitiés de LA est un très bon supplément, qui vise le sans-faute. S'il n'y arrive pas tout à fait c'est dû à plusieurs facteurs. Déjà, le supplément est tout simplement indispensable. Entre la description des quartiers manquants du bouquin, la courte description des gangs, mafia et tout la faune de LA, c'est à se demander quelle info retenir, car, comme cela sera l'habitude, on croule sous l'info. Il y en a partout, ce qui est un bon point, certes, mais on a tendance à se disperser. On me dira, t'es jamais content, un supplément se doit d'être indispensable, sinon, pourquoi l'acheter. Certes. Mais dans un jeu comme COPS où le livre de base fait 43 euros, et le supplément 25, la douloureuse est... douloureuse.

Ensuite, on se demande pourquoi aucun de ces sujets n'a été mis dans le livre de base (quoique ceci peut s'expliquer par une augmentation du prix -déjà conséquent- du bouquin). Ceci est accentué par le fait qu'il n'y a pas d'intro à Amitiés de LA. C'est directement la suite du bouquin. Cash.

Essai transformé pour la team d'Asmodée qui, on le verra par la suite, ne connaît pas la défaite sur la gamme de COPS.

Dude  

Welcome to L.A. Pour jouer à COPS, trois ouvrages vous seront nécessaires : Le pilote ou Livre de base, et Amitiés de Los Angeles. Le troisième ouvrage ne se trouve généralement pas dans les même boutiques que les deux premiers : Il s'agit d'un Atlas géographique de Los Angeles, voir même un Atlas de la Californie. Le manque de cartes, c'est ce qui pourrait me pousser à ne pas mettre 5 à ce supplément, mais la qualité d'ensemble de l'ouvrage fait vite oublier ce point. Car à choisir, entre le flot d'informations que ce supplément contient et une carte, j'opte pour les infos. Des Lonely Planet sont à vendre pour pas cher dans les boutiques de livres d'occasions.

Le supplément de divise en trois parties. La première décrit la cité des Anges, quartier par quartier. Il ne faut pas s'attendre à un descriptif exhaustif de chacun d'eux (mais là aussi, votre guide de voyage sur L.A. vous apportera le complément d'information qu'il vous faut) mais après une présentation d'ordre générale, les auteurs se sont attardés sur leurs spécificités, et sur les changements entre le L.A d'aujourd'hui et l'univers de COPS.

La deuxième partie est une présentation résumée, du crime en générale et de la criminalité de L.A., en particulier. Ce n'est certes qu'une introduction (mais les suppléments suivant complèteront avantageusement ce sujet), mais là aussi, les auteurs ont préféré survoler les généralités pour ne préciser que ce qui a vraiment changer entre notre époque et 2030.

Le supplément ce termine par un gros scénario qui se veut un modèle du genre, pour l'univers de COPS. Après le scénario simpliste du pilote, ce dernier leur donnera du travail pour une longue semaine en "enfer". Son unique défaut (mais s¿en plaindre serait un comble) est sa densité, et le manque de repères pour s¿y retrouver. Néanmoins, et encore plus que le livre de base, ce supplément donne vraiment envie d¿en savoir plus. On attend la suite avec impatience, une suite qui ne pourra qu¿enrichir un univers déjà bien complet.

Jigtalanocta  

Ce supplément est vraiment trés bon (certes pas le meilleur). On passe trés agréablement de l'aéroport et sa ville souterraine au pénitencier au large de Venice Beach sans oublier un petit détour par Compton et Watts histoire de se remémorer "Boyz in the Hood" et les émeutes de 1992. C'est simple, plus je lis les livres de COPS et plus je m'intéresse à LA et notamment sa société, ses modes de vie actuels, etc.

Avec "Amitié de Los Angeles", c'est un guide touristique pour nos COPS dans la cité des anges. Quelle joie de commencer un course poursuite sur une highway partant du CBD vers South Central (et se terminant dans le désert Mojave avec l'extension "Lignes blanches"). Il devient aisé d'imaginer toute sorte de scénarios bien distincts selon les quartiers. Bref, une trés bonne visite de LA excessivement bien documentée. Bravo les auteurs pour votre approche sociologique. Quant au scénario, je trouve sympa que pour une première extension il y ait plusieurs enquêtes au sein de celui-ci et pour des COPS débutants c'est plutôt pas mal. Les histoires de ces enquêtes étant bien, mais ne sont pas les meilleures des différents suppléments.

Un trés bon appronfondissement d'univers et il ne me reste qu'une seule chose à dire : avant de jouer à COPS regardez "Colors" et "Boyz in the Hood" en écoutant un bon vieux NWA ou Cypress.

Loris  

Un très bon supplément, même si je regrette un peu qu'il ne fut pas directement intégré au livre de base. Je subodore que la place manquait, étant donné la taille déjà respectable du livre de base. Rien de défenestrant, donc, vu que quelques bases essentielles étaient déjà posées dans le groboukin.

Au niveau des informations, c'est dense, très dense, grave dense, même. Chaque quartier est détaillé de manière compulsive et dresse un parfait tableau de ce à quoi peut ressembler L.A. et son proche voisinage en 2030. Mazette, je suis impressionné.

Le chapitre sur les gangs est un peu long, un peu lourd, mais contient vraiment tout ce qu'on a besoin de savoir, aussi ça me va ainsi. J'ai sauté quelques pages, sur lesquelles je reviendrai quand j'aurai besoin de l'info.

Enfin, le scénar est vraiment très sympa, et pose les bases de ce à quoi peut ressembler L.A. L'essentiel de son charme repose sur la pression que recoivent les joueurs de leur hiérarchie (et des média si vous êtes pervers), de la victoire à la Pyrrhus qu'ils vont obtenir, et, enfin, de la dichotomie qu'ils vont découvrir entre le L.A. riche, très riche, carrément riche et le L.A. de Skid Row, où des gamines de 10 ans se prostituent pour payer les doses d'héro de leurs petits frêres. Ames sensibles, s'abstenir.

Face à cet enthousiasme, il me reste à expliquer pourquoi je mets 4 et non 5. C'est très simple : j'aurais aimé un plan de L.A. me positionnant les lieux décrits. Il me faut Internet pour savoir où est Skid Row, et la carte du groboukin est inutile en l'état. Un index pour retrouver aisément un lieu aurait servi, parce que retenir que, par exemple, les Watts Towers sont dans South Central, ça va encore, mais pour des trucs moins connus, c'est plus dur de les retrouver.

Je ne boude pas mon plaisir, c'est un très bon supplément.

Guls  

Bien ! Excellent !

Amitiés de Los Angeles se présente comme LE supplément indispensable de la gamme COPS. La présentation des zones géographiques ravira tous les maîtres de jeux, de même que la présentation des différents types de criminalité, et le gros scénario, qui est en fait 3 scénarios en 1, présenté en fin de volume, fera vivre un véritable enfer aux joueurs.

Ce supplément donne une base étendue, et rendra facultatif l'achat des suppléments Les Affranchis et Gangsta'Paradise, à moins que vous ne vouliez cibler votre campagne dessus.

La seule chose qu'on puisse regretter, c'est que toutes ces infos n'aient pas été présentes dans le livre de base.

Xephaen  

Amitiés de Los Angeles est le premier supplément de la gamme COPS. Ce livre fait partie des 2-3 suppléments tout simplement indispensables de la gamme.

Amitiés de Los Angeles décrit avec précision les différents quartiers de LA ainsi que le type d'opposition que nos COPS pourraient y rencontrer. C'est précis, documenté et illustré par des dessins plutôt sympathiques qui mettent bien dans l'ambiance.

Le grand chapitre sur les différents types de criminalité est toujours aussi bien écrit et on sent le boulot de recherche derrière. Ça fait pro, et dans le monde du JdR, c'est assez rare pour être souligné.

Le scénario qui accompagne se supplément est parfait pour débuter et met tout de suite les joueurs dans le bain : faut réfléchir, vite, bien, et sur plusieurs affaires en même temps.

En résumé, un très bon supplément. On peut même dire une extension du livre de base.

Rochambeau  

Indiscutablement indispensable et bien réalisé, l'exercice de style des auteurs est un succès, juste pas assez enthousiasmant pour mériter un "5" à mon sens.

Tout est utile et intelligent et se lit agréablement, que ce soient les différents quartiers, typés-mais-pas-trop, les pistes de scénario ou la description des différentes catégories de criminels, on voit où l'on va et ce que l'on peut faire avec. Juste pour être pénible : un regroupement des idées de scénarios en fin de volume l'aurait rendu distribuable aux joueurs, ce qui aurait permis de renforcer leur connaissance du background.

En tout état de cause : de la belle ouvrage.

william mac bullet  

Un 1er supplément à nouveau très dense, sorte de guide pour joueur ou meneur, décrivant les différents quartiers de la Cité des Anges et faisant le point sur les activités criminelles en général et les factions en présence.

Le descriptif de LA est vraiment très complet, offrant un panorama impressionnant sur les différents quartiers et leurs spécificités, à posséder pour bien s’imprégner des différentes ambiances et bien s’approprier la mégalopole.

Concernant les forces en présence c’est du lourd également, on regrettera simplement que ces informations se retrouvent pour la plupart à nouveau disséminées presque telles quelles dans les différents ouvrages de cette 1ère saison. Néanmoins, tout est exploitable tel quel, ce qui renforce l’intérêt de ce 1er supplément et le rend quasi indispensable.

Le scénario, quant à lui, présente un aspect qu’on retrouvera dans la plupart des intrigues de la 1ère saison : une double enquête assez complexe. Celle-ci, mettant en scène des personnages influents, a une fin ouverte et permet au MJ de l’intégrer à la storyline.

L’enquête est conséquente et demande pas mal d’investissement. J’aurai préféré malgré tout bénéficier d’un début de campagne ou d’un scénario plus axé directement storyline, il convient dès lors de piocher dans les 10-18 et les LAPD Blues pour mieux cerner l’évolution de l’univers.

En définitive, un excellent supplément malgré tout car il offre un cadre de jeu complet en terme de lieux et protagonistes. A mes yeux : essentiel pour tout MJ.

 

Critique écrite en décembre 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques