Contenu | Menu | Recherche

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort

Alchemist’s Wife (The)

.

Références

  • Gamme : Clockwork & Chivalry
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Cubicle 7
  • Langue : anglais
  • Date de publication : septembre 2010
  • EAN/ISBN : 978-0-85744-011-2
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 96 pages à couverture souple au format US Letter (8.5" x 11" ou 21,6 x 27,9 cm).

Description

The Alchemist’s Wife est la première partie de la campagne Kingdom & Commonwealth. Elle va emmener les personnages aux quatre coins de l'Angleterre et même jusqu'à Paris face au Cardinal Mazarin.

Janvier 1646 : les personnages tentent d'aider un important alchimiste d'Oxford. Il s'agit de Sir Reginald Perkinson, celui du scénario du livre de base, qui croyait sa femme Cecilia décédée à la bataille de Naseby. Il vient d'apprendre de source sûre qu'à la fin de la bataille elle a été emmenée, captive, sur le dos d'un cheval mécanique. Il faudrait enquêter au campement des parlementaires au nord de Naseby, et, en cas d'échec, au quartier général de la New Model Army à Cambridge. Ce scénario est jouable par des personnages débutants de n'importe quelle faction. Le texte fournit des explications pour l'implication de personnages qui ne seraient pas de la faction royaliste.

L'ouvrage s'ouvre sur 2 pages de crédits/remerciements, 1 page de sommaire et 1 page d'introduction. L'aventure est découpée en sept chapitres qui peuvent constituer chacun une séance de jeu.

Le premier chapitre, Leaving Oxford (19 pages), concerne le départ des personnages d'Oxford et leurs tribulations dans le comté. Sir Perkinson leur explique la mission, et après quelques jours de préparatifs, les personnages quittent Oxford sous la neige. Les aléas du voyage sont variés, du gang de paysans affamés à la gente châtelaine bien lasse de l'absence de son mari. Petit à petit, au fil du voyage, les personnages vont s'apercevoir qu'un sinistre individu les précède. Si le maître de jeu juge bon de rajouter des événements durant le périple, le scénario fournit une série de rencontres génériques optionnelles.

Le second chapitre, Whittlewood Forest (20 pages), est à lui seul une aventure dans l'aventure. Ayant atteint le Northamptonshire, les personnages ont l'occasion de secourir la famille d'un ami de Sir Perkinson : elle est injustement assaillie par une escouade de la New Model Army pour servir des intérêts privés bien éloignés de la cause parlementaire.

Le troisième chapitre, Strangled Kitten Inn (12 pages), est un murder mystery dans une auberge/bordel. Résoudre le mystère n'est pas essentiel mais peut fournir aux personnages quelques indices sur le mystérieux espion/saboteur dont ils ont maintes fois vu l'empreinte.

Dans le chapitre 4, Tainted Lands (14 pages), les personnages arrivent enfin aux environs de Naseby, une région dévastée par la bataille qui y a eu lieu : le déchainement de magie a altéré la nature. L'enquête sur le devenir de Lady Cecilia commence véritablement, mais il n'est pas simple de rassembler des indices ou de trouver des témoins dans ce no man's land ravagé.

Le cinquième chapitre, Plodding on (6 pages), est une transition sans événement majeur, qui emmène les personnages de la région de Naseby à Cambridge. Cette partie de l'aventure peut être expédiée rapidement, ou bien le meneur peut décider de la faire durer en utilisant pleinement la douzaine de rencontres aléatoires fournies pour l'ambiance.

Au chapitre 6, Cambridge (9 pages), les personnages atteignent enfin Cambridge, QG de l'armée parlementaire et haut lieu de la conception des clockworks. Cette partie de l'aventure fait appel aux compétences sociales des personnages : il faudra obtenir des informations par le dialogue, dans une ville remplie d'espions, de fonctionnaires peu coopératifs, et en proie à un conflit social entre les apprentis ingénieurs (gens du peuple) et les étudiants des collèges (issus de familles riches).

Au chapitre final, Gogmagog Hills (9 pages), les personnages retrouvent enfin Lady Cecilia et affrontent le sinistre individu responsable de la plupart des méfaits dont ils ont eu connaissance tout au long du scénario.

L'ouvrage se termine par un appendice d'une page de caractéristiques, et une page de publicité pour le second volet de la campagne Kingdom & Commonwealth.

Cette fiche a été rédigée le 19 mai 2011.  Dernière mise à jour le 24 mai 2011.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.