Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, tout le jdr, rien que le jdr (levez la main droite et dites je le jure)

Castle Keeper Screen

.

Références

  • Gamme : Castles & Crusades
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Troll Lord Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : février 2007
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

écran plastifié à quatre volets, et livret de 20 pages

Description

L'écran de Castles & Crusades présente, côté joueurs, une illustration en couleurs montrant des personnages typiques en action. Du côté du Châtelain (Castle Keeper), les quatre volets sont consacrés à des sujets divers.

Le volet de gauche résume toutes les capacités spéciales des 13 classes de personnages du jeu : Guerrier (Fighter), Rôdeur (Ranger), Roublard (Rogue), Assassin, Barbare, Moine, Magicien (Wizard), Illusionniste, Prêtre (Cleric), Druide, Chevalier (Knight), Paladin et Barde.

Le deuxième volet résume les règles générales de résolution et les modificateurs de caractéristiques, ainsi que les règles de combat : modificateurs de situation, coups spéciaux à mains nues, usage de liquides (acide...), etc.

Le troisième volet donne des règles sur les monstres : types de morts-vivants, échelle d'expérience, modificateurs pour les caractéristiques exceptionnelles (19 à 24), tailles, calcul de l'expérience. Il décrit également les jets de sauvegarde, les effets de l'encombrement, les types de vision nocturne, etc.

Le volet de droite contient un catalogue exhaustif des armes et armures, avec leurs caractéristiques essentielles. Il contient également la table de tirage aléatoire des trésors possédés par les monstres.

L'écran est accompagné d'un scénario de vingt pages intitulé "The Golden Familiar". Destinée à des personnages de niveau 2 ou 3, cette aventure se déroule sur le monde d'Aihrde.

Les PJ partiront à l'assaut d'une forteresse occupée par des orques, au coeur de laquelle se terre Ottokar Vanek, un ancien serviteur du Dieu Cornu. Ce suppôt des ténèbres serait immortel, et le seul moyen de le détruire serait d'employer la puissance du mystérieux "Familier Doré" : reste à savoir en quoi consiste ce dernier, et à le découvrir quelque part dans la forteresse...

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

soner du  

Matériellement, l'écran est vraiment très chouette, bien rigide et bien plastifié. J'aime l'illustration, qui est très kitsch mais correspond à l'esprit du jeu, avec des personnages bien représentatifs : par exemple, tout à gauche, c'est un gnome façon C&C, autrement dit une sorte de pooka. Les couleurs sont chaudes et flashy, j'aime bien, ça me rappelle Herowars.

Les tables intérieures sont bien choisies, à part une table sur laquelle je m'interroge, les points d'expérience des monstres, qui aurait pu être remplacée par exemple par un petit truc sur le magie. Mais par rapport à la plupart des écrans, les tables sont bien choisi.

Le scénario fourni n'est pas extraordinaire, mais pas honteux non plus. C'est l'infiltration d'une forteresse, une opération qui a plus de gueule que le donjon moyen.

En bref, une belle réussite dans la continuité de cette gamme. La qualité matérielle et l'ergonomie sont remarquables et méritent ce prix, peut-être assez élevé, et une note maximale.

solins  

De tous les écrans que j'ai eu, je pense que c'est celui qui remplit le mieux tous les objectifs qu'on attend de lui.

L'illustration est parfaitement dans l'esprit du jeu et toutes les tables et aides de jeux utiles sont présentes coté MJ tout en étant bien mises en page.

Contrairement à Philippe Tromeur, je trouve très pratique la présence du tableau d'XPs qui me permettra de calculer en cours de jeu la valeur en points d'expérience des bestioles issues d'autres sytèmes de jeu, D&D3 en tête.

Bref, l'outil idéal pour le MJ.

Hybban  

Voilà probablement un des meilleurs écrans qu'il m'ait été donné d'avoir. L'illustration est assez jolie, l'intérieur est totalement plastifié et supporte les surlignages des stylos effaçables et surtout il comporte vraiment toutes les informations nécessaires en cours de partie. Il ne manque qu'une chose, un résumé des aptitudes de race pour accompagner les aptitudes de classe, mais c'est vraiment pour pinailler.

Côté scenario, on nous propose d'infiltrer une forteresse tombée aux mains des orcs pour récupérer un artefact précieux. Mais comme les orcs n'ont pas été très fins dans la prise de la bâtisse, les joueurs vont devoir être très fins pour ne pas se retrouver avec tout le contingent de verdâtres sur le dos. Bref un scénar assez intelligent qui change des donjons.

Note maximale!

Griselame  

Je possède l'écran version "landscape", qui se compose de deux panneaux indépendants de deux volets chacun. Passé la surprise de ce choix éditorial, on se rend compte que finalement, eh bien c'est plutôt sympa car vous avez le choix d'afficher devant vous les choses que vous trouvez vraiment utiles.

Un écran très chouette, qui contient tout ce dont vous avez besoin au moment venu (table récapitulative des actions principales dans le jeu, les distances, illuminations, etc...).

Rien à dire si ce n'est que si comme moi vous aimez les écrans, eh bien vous l'adopterez facilement !

Critique écrite en décembre 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques