Contenu | Menu | Recherche

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort

Cartoon Action Hour

.

Références

  • Gamme : Cartoon Action Hour
  • Version : première édition révisée
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Z-Man Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mars 2003
  • EAN/ISBN : 1-93174818-7
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 192 pages à couverture souple.

Description

Le livre de base est en fait deux livres en un : un livre de règles/système de jeu qui occupe les deux tiers de l'ouvrage, et un livre qui décrit un exemple de monde.

Après une introduction de deux pages, la partie règles commence par la création de personnages, sur une trentaine de pages. En plus des règles de création de personnages normaux, on a aussi des règles spécifiques pour les robots qui se transforment, les compagnons animaux, et les véhicules. Un grand nombre d'exemples de Capacités Spéciales et de personnages sont fournis pour aider les joueurs à intégrer le système. Arrivent ensuite les règles de résolution des actions, et en particulier le combat, sur une douzaine de pages.

Elles font place ensuite à la partie réservée au meneur de jeu. Tout d'abord, sur une vingtaine de pages, sont expliqués de nombreux points de règles, avec conseils pour développer différents types de scénario ou dessins animés, de manière à obtenir autant que possible l'atmosphère des dessins animés américains d'action des années 80.

Après quoi viennent les aventures, sur plus de 20 pages : des dizaines d'idées ou "graines de série" sont proposées, pour permettre de jouer dans différents mondes de dessins animés avec le système de Cartoon Action Hour. Cinq aventures prêtes-à-jouer sont plus développées que les autres :
- Tommy K and the Star Kitties : un groupe de musique New Age part pour les étoiles, poursuivi par la police slaggorienne qui a interdit la musique !
- Dark Brigade : des soldats héroïques des Nations-Unies utilisent technologie et magie pour combattre une confrérie de monstres maléfiques !
- Defenders of Aqua City : une guerre mondiale dévastatrice a forcé l'humanité à déménager dans un réseau de cités sous-marines, maintenant assiégées par des mutants pirates et les politiques inter-cités !
- Star Warriors : un conflit de space opera entre la pacifique Ligue de l'Univers et les troupes cybernétiques du mauvais Seigneur Zarnon !
- The Transbots : deux corporations inventent des robots capables de se transformer en véhicules, mais quand les robots viennent à la vie, ils livrent bataille pour la maîtrise de la Terre !

La partie règles/système s'achève avec quelques règles optionnelles (moins de 10 pages), plus glossaire, filmographie, notes des auteurs et fiches vierges (une douzaine de pages).

On arrive alors à la partie "monde" (Iconia), de 66 pages. Cette série de départ s'inspire du dessin animé Musclor et les Maîtres de l'Univers. On y trouvera les caractéristiques des principaux héros et méchants, des exemples pour créer ses propres héros, et un guide de 11 épisodes pour commencer l'aventure sans attendre. Iconia est donc la base d'une série de dessins animés fictive, "Les Guerriers du Cosmos". Elle sert de monde complet de dessin animé, et d'exemple pour aider le meneur à faire ses propres séries. C'est un monde de science-fiction/fantastique qui mélange châteaux, princesses, magie et les pistolets laser, véhicules volants et robots. Le noble roi Rastor rassemble les plus grands héros, contre le mauvais empire Blackskull dirigé par le sorcier Nekrottus.

L'ouvrage s'achève par un index de quatre pages, et un résumé de création de personnage de six pages.

La première édition était un document électronique (format pdf) qui n'est plus disponible, remplacé par la présente version papier. Quelques modifications de règles mineures ont été faites, quelques ajouts, mais la principale différence vient du livre d'Iconia qui fut ajouté à la fin.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 10 octobre 2014.

Critiques

Erick N. Bouchard (Baron Samedi)  

CAH est un vrai petit bijou qui remplit très bien son créneau (très précis), mais encore faut-il selon moi être familier avec la culture américaine des "Comics" du samedi matin pour l'apprécier. Pour nous qui avons découvert le fantastique (et appris l'anglais) assis devant l'écran à manger des céréales sucrées, ce jeu rappelle des souvenirs inoubliables, des séries mêlant kitsch et aventure et des moments précieux qui ont forgé nos identités.

CAH se présente en deux sections :
- Une première qui couvre des mécanismes de jeu génériques pour représenter toutes formes d'aventures fantastiques. Le genre est "cinématique", et malgré certaines anicroches vaguement compliquées (règles de parade, "spell clusters", système d'expérience) le système dans son ensemble est léger, original et rapide, un mélange allégé de Fudge et GURPS. Cette partie inclut un résume d'une 15aine de séries inspirées de l'époque 1980-1985 où les figurines et véhicules fantastique-SF faisaient rage (He-Man, Transformers, GI Joe, Visionaries, etc.). Les règles sont drôles et collent très bien à ce type de jeu. Elles constituent également un système générique honnête, mais pointilleux (chaque arme, chaque armure, etc., doit être créé à la pièce).
-La seconde partie décrit un monde, "ICONIA", avec des personnages semi-grotesques et des idées d'aventure. Très kitch, il est vrai, mais quelques bons points s'y situent. Cette partie demeure toutefois la moins bonne des deux et l'on voit parfois mal comment jouer dans Iconia autrement qu'en med-fan classique.

Bref, un jeu rafraîchissant, bien fait et drôle à un prix raisonnable (environ 20 $ USD), avec pour principales faiblesses une présentation inégale, un certain besoin de relecture au niveau des règles et insuffisamment de modèles et pouvoirs "pré-faits". Néanmoins, je crains que les lecteurs européens n'aient quelques difficultés à se mettre dans l'ambiance spécifiquement culturelle de CAH (les comics à la télé des États-Unis de 1980's), dans le même genre que Raoul et Zone sont des produits typiquement français pour Français avertis.

Slawick Charlier  

CAH est un jeu rare : thème peu courant voir inexploité, jeu quasi auto-édité par ses auteurs mais pourtant disponible en France, jeu co-écrit par une femme...

Son thème donc : les dessins animés américain des années 80. Une partie de ceux qui ont bercé l'enfance de certains d'entre nous : les Transformers, Jayce et les Conquérants de la lumières, les Maitres de l'univers, etc. La thématique est génialement bien exploitée grâce à des règles très simples. Elles ne deviennent un peu pointilleuses que lors de la création de personnage, ce qui permet permet de se mettre dans l'ambiance. Le système de "Special Abilities" est d'ailleurs bien pensé, et bien qu'on puisse le trouver un poil trop précis, il est assez flexible et permet de recréer facilement nos personnages préférés. Dommage que les Abilities proposées ne soient pas plus nombreuses...

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques