Contenu | Menu | Recherche

We've done the impossible, and that makes us mighty

Magic Box (The)

.

Références

  • Gamme : Buffy the Vampire Slayer
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Eden Studios
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juin 2003
  • EAN/ISBN : 1-891153-94-3
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 128 pages couleur à couverture souple.

Description

The Magic Box comble une lacune du livre de base en décrivant avec beaucoup de détails l'univers magique de Buffy, la tueuse de vampire. Le livre est organisé en six chapitres:

- Le premier chapitre, "The Witchy World" (le monde des sorciers), reprend les remarques introductives habituelles, puis décrit en quelques pages une histoire du monde surnaturel, telle que les auteurs l'imaginent en spéculant à partir des informations que la série nous donne. Suit une description de quelques organisations de magiciens qui apparaissent dans la série : la fraternité Delta Zeta Kappa, l'Ordre de Dagon, les Chevaliers de Byzance, le Haut-Conseil des Sorciers, l'alliance Techno-païenne, etc. Le chapitre se clôture avec la description de quelques adversaires sorciers: la mauvaise Willow, Warren Mears, Rack et Toth.

- Le second chapitre (The Magical You) est consacré à la création de personnages sorciers. On y trouve de nouveaux avantages et inconvénients spécifiques aux sorciers, quatre archétypes prêts à jouer ainsi que les feuilles de personnages mises à jour de Willow, Tara, Giles et Amy Madison. Les magiciens ne sont pas les seuls concernés par cette section, qui contient également des règles pour jouer un personnage invisible ou un scientifique de génie.

- Le troisième chapitre (The Art of the Arts) propose des règles supplémentaires relatives à la magie. Ces règles viennent compléter le chapitre quatre du livre de base. On y trouve des détails sur la façon de pratiquer des rituels de groupe, sur la télékinésie, sur les différentes façon d'augmenter son pouvoir, sur les dangers et les implications morales de l'utilisation de la magie, etc... Ce chapitre se conclut sur une série de règles précises et complètes de création de nouveaux sortilèges.

- Le quatrième chapitre (Magic, Light and Dark) est en réalité un grimoire qui reprend la description et les caractéristiques de jeu de tous les sortilèges de la série, triés par saison, ainsi que de quelques nouveaux sortilèges créés par les auteurs du supplément.

- Le cinquième chapitre (Beyond Magic) est consacré aux autres aspects surnaturels du monde de Buffy. On y trouve des règles sur les pouvoirs psychiques, sur l'invisibilité, et sur la créations d'objets enchantés ou d'artefacts scientifiques avancés.

- Enfin, le sixième et dernier chapitre propose un scénario intitulé "Orphan Trouble". Cette aventure met en scène l'adoption par les parents d'un des personnages de Billy, le fils de leur soeur décédée, et tous les problèmes qui en résultent.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 4 janvier 2012.

Critiques

Thabanne  

Enfin un bon supplément pour Buffy ! Après le Slayer's Handbook et le bestiaire qui m'avaient laissé plus que sceptique, ce guide consacré à la magie soutient enfin le prometteur livre de base.

Au menu, quelques spéculations sur l'histoire de la magie dans Buffy, et celle d'organisations évoquées dans la série. Inutiles pour quelqu'un d'un minimum expérimenté et connaissant correctement la série, ce passage sera cependant utile aux autres...

Les choses sérieuses commencent avec le chapitre suivant, qui développe la création d'un personnage magicien de façon très intelligente. Nouveaux avantages et défauts, consacrés au background ou aux pouvoirs "para-magiques", font leur apparition, ainsi que le concept d'inventeurs fous à la Warren. Le chapitre contient également une règle intéressante sur la possibilité de différer les résultats d'un rituel magique pour une utilisation un moment plus opportun, et les risques qui en découlent... Suivent quelques archétypes.

Le troisième chapitre se consacre à un ensemble de nouvelles règles : sont abordés les rituels de groupe, les rituels technopaïens, la télékinésie, le "power boosting", la dépendance à la magie, comment puiser sur son énergie vitale pour améliorer ses chances de succès, les implications morales de la magie (noire, blanche et demi-teinte), et des règles étendues d'effets secondaires et de création de sorts. Tout cela s'appuie beaucoup sur la saison 6 et encore une fois, c'est très intelligemment fait.

Vient une compilation de tous les sorts utilisés dans les 6 premières saisons et une brochette de nouveau : utile, pour faire rapide... Nombre d'objets magique ou produits de la superscience sont ensuite présentés. Le cinquième chapitre, beyond magic, s'intéresse aux pouvoirs psychiques (et l'implication du gouvernement à ce sujet), à l'invisibilité, à la création d'objets enchanté ou issus de la superscience... De bon niveau aussi.

Le scénario, pour changer, ne s'inscrit pas dans l'intrigue du Djinn développée dans les suppléments précédents. Il est plutôt sympa, et, comme les autres, il est bien dans le ton de la série et promet de grand moment de buffonnerie.

Les appendices contiennent toute une série de trucs utiles et pratiques, une bonne surprise qui aidera à donner un ton pseudo mystique à toute utilisation de la magie (nom d'agens, de démons, de dieux, symbolique des couleurs, des végétaux, etc...).

Bref, un très bon supplément qui vient relever le niveau et qui ravira tous les amateurs du jeu. Ceux qui n'aiment pas Buffy n'aimeront pas plus le jeu qu'avant, mais qu'importe. Objectivement, ce supplément reste de bonne qualité, allez hop un 4. Ah si, un défaut : le prix !!! on passe en couverture souple et ça coûte toujours plus de 30 euros !!! Rhahhhhh

Southpark  

S'il existe un supplément nécessaire à Buffy RPG, c'est bien The Magic Box. Aucune comparaison avec le peu utile Monsters Smackdown. La présentation, comme le reste de la gamme est de trés haut niveau, avec la facilité d'utilisation habituelle. Tout l'intéret existe non pas dans la liste de sorts, mais bien dans la façon de jouer un magicien moderne, ce qui apporte tout le sel au jeu lui même. Les possibilités données au meneur de jeu comme au joueurs sont assolument énormes, tout en restant cohérentes. On est moin de la prise de tête philosophico-mystique des Mages de White wolf, car tout est jouable, amusant ou inquiétant selon la volonté des joueurs. En bonus, on a droit à quelques ouvertures vers un autre jeu d'Eden, le magnifique "witchcraft" de Carella, d'où l'intéret de l'unisystem.

 

Les sorcières et les magiciens sont les parents pauvres du jeu depuis sa création puisque les règles les concernant n'avaient volontairement fait qu'effleurer le sujet. Ce manque est désormais comblé dans la continuité de la qualité de la gamme : supplément en couleurs, mise en page impeccable et style drôle et léger. Magic Box est plein comme un oeuf puisqu'en plus de fournir les règles (fort complètes) de magie tant attendues et une liste de tous les sorts vus dans la série, nous avons droit à une histoire des arts magiques, des règles pour les pouvoirs psioniques ou la super-science et même un scénario. La magie étant un aspect relativement peu développé dans la série, certaines informations ne sont que des extrapolations et ne respectent que d'assez loin le canon de la série. Cependant les fans ne bouderont pas leur plaisir en découvrant les statistiques complètes de la Dark Willow de la sixième session ou certains sorts extrêmement puissants comme la restauration d'âme vampirique ou la résurrection d'Osiris. L'apport majeur de Magic Box reste l'apparition de règles de création de sorts qui permettent désormais aux sorciers de trouver une place de choix aux côtés des Tueuses. Magic Box clôt donc en beauté la gamme Buffy.

Christophe Mouchel - Casus Belli 23

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques